9 mars 2019

Super Mystère B.2

Le Super Mystère est le dernier avion de la famille des chasseurs à réaction Mystère et le premier pouvant atteindre des vitesses supersoniques. Dans la mise à jour 1.87, les pilotes français accèderont à l’aviation de rang VI avec l’introduction du très attendu MD.460 Super Mystère B.2!

En bref: Le premier chasseur à réaction français capable d’atteindre des vitesses supersoniques en vol en palier!

Histoire

Le Super Mystère est le dernier avion de la famille des avions de chasse Mystère. Son développement remonte à la création du Dassault Ouragan à la fin des années 1940. D'une conception modifiée par rapport au Mystère 4 précédent et équipé du nouveau turboréacteur à postcombustion Rolls-Royce Avon, le prototype Super Mystère B.1 est devenu le premier chasseur à réaction supersonique français après avoir effectué son vol inaugural, c’était en mars 1955.

Après le vol test réussi du prototype, une version de production plus peaufinée de la machine fut créée peu de temps après. Connue sous le nom de Super Mystère B.2, la version de série de l’avion comportait le moteur SNECMA Atar 101G, différent du Rolls-Royce Avon trouvée sur le prototype.

Le Super Mystère B.2 entra en production en 1956 et un contrat initial de 150 appareils fut signé. À la fin de la production en 1959, environ 180 Super Mystère B.2 avaient été construits sur les 370 unités commandées.

Entré en service dans l'armée de l'air française en 1957, le Super Mystère B.2 a servi dans des unités françaises pendant une bonne vingtaine d'années avant d'être remplacé par des avions plus récents et plus perfectionnés. Il fut également exporté et utilisé par des opérateurs étrangers. En Israël notamment, où quelques 24 Super Mystères furent déployés, faisant leurs preuves lors des guerres de Six jours et du Kippour.

Alors que le Super Mystère était en train d’être retiré progressivement des services français et israéliens, ces derniers ont vendus environ une douzaine de leurs Super Mystères au Honduras où ils connurent leurs dernières missions, notamment contre les forces nicaraguayennes lors d'escarmouches à la frontière, avant d'être finalement désarmés en 1996.

image
image

Dans War Thunder, le Super Mystère B.2 permettra aux pilotes français de rejoindre les combat acharnés à haute vitesse que l'on trouve dans les batailles aériennes de rang VI et sera la première machine du sixième rang de l'arbre de l'aviation française. Rapide, bien armé et doté d'un armement secondaire diversifié, le Super Mystère tant attendu permettra aux pilotes français d'affronter presque tous leurs adversaires, que ce soit en combats aériens ou combinés!

Équipé d'un turboréacteur à flux axial SNECMA Atar 101G, générant une poussée de 44,1 kN en postcombustion, le Super Mystère est capable d'atteindre une vitesse de pointe d'environ 1280 km/h (Mach 1.04) à 12 000 m d'altitude. Bien que sa vitesse maximale paraisse plutôt moyenne par rapport aux autres avions supersoniques du jeu, il possède d’excellentes caractéristiques de maniabilité, ce qui en fait un excellent chasseur à réaction capable de battre des machines plus performantes entre les mains des bons pilotes

Fonds d'écran:

Fait intéressant: Le Super Mystère n’était pas seulement le premier appareil pouvant atteindre des vitesses supersoniques, mais également le premier de son genre à être produit en masse en Europe occidentale.

À l’instar du MD.452 Mystère IIC, le Super Mystère possède également le même armement principal constitué de deux canons DEFA de 30 mm, chacun pourvu de 150 cartouches. Comme le savent déjà certains pilotes français expérimentés, la cadence de tir élevée de ces canons, combinée à des munitions explosives dévastatrices, seront un véritable cauchemar pour les avions qui traverseront sa ligne de mire.

Cependant, en dehors de l’armement principal, le Super Mystère est également capable de transporter une large gamme d’armes secondaires. Celles-ci se composent de divers types de roquettes non guidées (dont certaines sont tirées d’une nacelle intégrée dans la partie inférieure du fuselage) et de bombes, sans oublier un bon lot de missiles air-air et air-sol guidés tels que les AA.20 français ou encore les célèbres Sidewinders américains. Quel que soit le choix du pilote, il convient toutefois de noter que l’appareil n’embarque que deux missiles à la fois.

Gardez un œil attentif sur les news pour plus de détails sur la prochaine mise à jour. D’ici là, bonnes chasse pilotes!


Précédents devblogs:

Commentaires (40)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.