19 février 2019

PBM-3 Mariner: Les yeux dans le ciel

Le PBM Mariner est un hydravion américain, mis au point par la société Martin à la fin des années 1930 pour remplacer les anciens hydravions en service avec l’USN de l’époque. Le PBM-3, représentant de la série intermédiaire du Mariner, sera disponible pour les pilotes de War Thunder comme l’un des principaux prix du marathon naval en cours!

En bref: Un hydravion américain, doté de bonnes armes défensives et d’excellentes possibilités de charge utile.

 

Histoire

Au milieu des années 1930, la marine américaine était impatiente de remplacer ses hydravions obsolètes par de nouveaux modèles. Pour ce faire, la marine a lancé un concours opposant les constructeurs aéronautiques, dont le vainqueur recevrait un contrat de production avec la marine.

La société Martin a présenté les plans de son avion à quatre moteurs, modèle 160, qui n’a suscité aucun intérêt significatif de la part de la Marine. Cependant, Martin a continué à travailler sur le concept, en le transformant en un avion bimoteur, appelé modèle 162.

Ce projet a eu beaucoup plus de succès, la marine commandant rapidement un prototype de l’appareil à produire. Le prototype, baptisé XPBM-1 «Mariner», a effectué son vol inaugural en février 1939. Après des essais fructueux, l'avion a été adopté par l'USN dès septembre 1939 et mis en production.

À la fin des années 1940, Martin reçut une importante commande de nouveaux hydravions. Cependant, la capacité de production de la société ayant été atteinte, la construction de ces nouvelles machines a été retardée. Entre-temps, le PBM a encore été amélioré grâce à l’installation de nouveaux moteurs, à l’augmentation de la taille globale et au doublement de la capacité de charge utile. Le nouveau PBM-3 Mariner est entré en production en 1941, le premier lot de 32 véhicules ayant été mis en service en 1942.

Les Mariner ont principalement servi avec l'USN en tant qu'avion de patrouille côtière avant le début de la Seconde Guerre mondiale. Cependant, après l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, ces hydravions ont joué un rôle anti-sous-marins dans l’Atlantique et ont également pris part à des opérations du théâtre Pacifique.

Les hydravions PBM-3 Mariner de la troisième série ont servi très brièvement au cours de la Seconde Guerre mondiale, car presque tous les PBM-3 de la première série ont été convertis en avions de transport non armés, peu de temps après leur construction. Néanmoins, l’appareil s’est avéré très performant et d’autres modèles ont été construits en grand nombre, soit plus de 1360 Mariner sous différentes versions. La Grande-Bretagne, l'Australie, l'Argentine, l'Uruguay et les Pays-Bas ont également utilisé des Mariner. Les derniers hydravions ont été retirés du service au cours des années 1960 et ont été remplacés par des appareils plus récents.

image
image

Dans War Thunder, le PBM-3 Mariner sera à la disposition des pilotes et constituera l’un des principaux prix du marathon naval en cours. Bien qu'il s'agisse d'une machine de bas niveau dans l'aviation américaine, le PBM-3 Mariner est toujours aussi puissant grâce à son bon armement défensif et à ses excellentes charges de bombes, ce qui en fait un bon choix pour les batailles navales, aériennes et combinées!

En tant qu’hydravion de cette taille, le Mariner n’est pas exactement ce que les pilotes pourraient considérer comme le summum des performances aéronautiques de pointe. Néanmoins, en mode WEP, l’avion peut toujours atteindre une vitesse maximale respectable de 347 km / h (215,6 mph) au niveau de la mer, grâce aux 1 700 chevaux (à la puissance maximale) générés par chacun des deux moteurs Wright R- 2600-12 Twin Cyclone.

image
Fonds d'écran:

Bien que le PBM-3 ait une paire de soutes à bombes en moins à l’intérieur de l’aile, sa charge utile a été doublée par rapport aux modèles précédents. Cela permet au navigateur de transporter une charge utile maximale de 8 000 lb de bombes de différents calibres, offrant ainsi aux pilotes la possibilité d'attaquer et de détruire plusieurs cibles de surface en une seule sortie.

Bien que le PBM-3 ne soit pas équipé d’armement offensif, son armement défensif sera plus que suffisant pour protéger l’appareil des attaques hostiles. Equipé de cinq mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm meurtrières, réparties sur toute la carlingue de l’avion, la plupart des angles d’attaque possibles sont assez bien couverts. Cependant, comme avec presque tous les hydravions, le Mariner est également très vulnérable aux attaques venant directement au-dessous de lui, car l'absence de canons couvrant cet angle crée un angle mort. Cette faiblesse est certainement une chose que les pilotes devront garder à l’esprit.

Le PBM-3 Mariner est disponible pour tous les pilotes et constitue l’un des principaux prix de notre marathon naval. Alors qu'attendez-vous? Participez au marathon et gagnez un hydravion américain unique ainsi que plusieurs autres belles récompenses! Bonne chance et bonne chasse, pilotes!


Précédents devblogs:

Commentaires (11)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.