6 mars 2019

H-34 Choctaw: Des débuts honorables

Le H-34 Choctaw est une évolution du concept global utilisé dans le développement du célèbre hélicoptère Sikorsky H-19. Un modèle construit sous licence du H-34 Choctaw attendra tous les pilotes en tant que premier véhicule du prochain arbre des hélicoptères français, qui arrivera dans War Thunder avec la prochaine mise à jour 1.87!

En bref: Un hélicoptère français qui propose une vaste gamme d’armes, des bombes aux missiles guidés en passant par les roquettes!

Histoire

Le H-34 a été mis au point au début des années 50 pour succéder au H-19 Chickasaw. Le nouvel hélicoptère a été agrandi et est globalement plus puissant que son prédécesseur, tout en conservant certains éléments de conception essentiels, tels que le moteur radial monté à l'avant du cockpit.

Le H-34 effectua son vol inaugural en mars 1954 et fut adopté peu de temps après, d'abord avec la Navy en 1955, puis avec l'armée américaine en 1956.

Cependant, le H-34 était également largement exporté et construit sous licence par d'autres pays. La France a été l’un des premiers pays à adopter le H-34, qui est entré en service en 1956. La France a d’abord reçu un grand nombre de H-34 en pièces détachées de construction américaine, qui ont ensuite été rassemblés en France. Plus tard, la société Sud-Aviation a acquis la licence pour produire les H-34 localement. Au final, près de 300 H-34 français ont été construits et utilisés par les forces françaises. Le véhicule a été utilisé activement pendant la guerre en Algérie, marquant la première utilisation massive d'hélicoptères d'attaque par l'armée française.

Bien sûr, le H-34 Choctaw a été mis au service de nombreux autres pays à travers le monde et a pris part à de nombreux conflits des années 50 et 60. Bien que l'hélicoptère ait cessé son activité militaire avec la plupart des opérateurs dans les années 1970, le H-34 (ou S-58 si la désignation civile est utilisée) est toujours utilisé pour des opérations civiles. Au total, plus de 2 100 H-34 ont été construits en tenant compte de toutes les versions du modèle.

image
image

Dans War Thunder, le H-34 sera disponible en tant que premier hélicoptère qui attend ses pilotes dans le prochain arbre des hélicoptères français. Il arrivera dans le jeu avec la sortie de la mise à jour 1.87. De conception similaire au Mi-4AV soviétique, le H-34 offre un bon choix d’armements et des performances solides pour un hélicoptère de combat précoce.

Fait intéressant: les hélicoptères de transport H-34, à l’initiative du colonel français Brunet, ont été convertis en hélicoptères de combat et ont reçu le surnom officieux de "Pirate".

Propulsé par un moteur radial Wright R-1820-84 Cyclone, générant 1525 chevaux, le H-34 est capable d'atteindre une vitesse de pointe respectable de 278 km / h - à peu près à égalité avec la vitesse de pointe du Mi-4AV que les joueurs ont déjà eu la chance de piloter. Bien que ce ne soit certainement pas un monstre de vitesse, la mobilité fournie par le H-34 sera tout de même plus que suffisante pour permettre aux pilotes de voler au dessus du champ de bataille sans trop de risques.

Fonds d'écran:

Malgré le fait qu’il s’agissait d’un hélicoptère de combat précoce, les ingénieurs français ont pris soin d’équiper le H-34 de manière adaptés à presque toutes les situations de combat qu’il aurait pu rencontrer. Le H-34 peut donc être équipé de diverses armements, allant de petites bombes, d’un certain nombre de modèles de roquettes non guidées jusqu’aux missiles antichars guidés.

Globalement, le H-34 constituera un solide véhicule d’introduction pour les pilotes qui entament leur progression dans le nouvel arbre français des hélicoptères, grâce à sa bonne mobilité et à son large choix d’options d’armements secondaires.

En attendant, restez à l’écoute pour plus d’informations sur la prochaine mise à jour majeure à venir. Jusque-là, bon vol, pilotes!.


Consultez nos précédents devblogs:

 

 

 

 

Commentaires (36)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.