19 octobre 2018

HMS Grafton (H89): L'esprit de sacrifice

En bref: Un destroyer britannique d’entre-deux-guerres, comparable en performance à certains des premiers destroyers déjà présents dans War Thunder.

Histoire

La construction du HMS Grafton a débuté en août 1934, le cinquième des neuf destroyers de classe G construits par les chantiers navals britanniques dans l'entre-deux-guerres. Presque deux ans plus tard, en mars 1936, le navire est achevé et rejoint les rangs de la Royal Navy.

Le HMS Grafton a passé ses premiers jours de service dans la 1re flottille de destroyers opérant en Méditerranée. Pendant la guerre civile espagnole, le HMS Grafton a aidé à faire respecter la politique de non-intervention aux côtés des navires de guerre d'autres nations.

Lors de l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale en septembre 1939, le HMS Grafton était en train d'être caréné à Malte, il fut rappelé dans les eaux britanniques au mois d'octobre suivant. Au début de 1940, Le Grafton subit des travaux de révision mineures avant d'être affecté à l’escorte des convois en direction de la Norvège.

Au même moment, la situation de la guerre en France semblait désespérée avec le début du siège de Calais. L'opération Dynamo, l'effort allié d'évacuation des troupes en retraite à Dunkerque, a commencé peu de temps après. Le HMS Grafton a répondu à l'appel et a contribué à l'évacuation des soldats à partir du 27 mai 1940.

Deux jours plus tard, cependant, le HMS Grafton a repéré les survivants du destroyer HMS Wakeful, qui avait déjà sombré, et s’est arrêté pour commencer les opérations de sauvetage. À l'arrêt, le Grafton représentait une proie facile. Bientôt, il se retrouva dans la ligne de mire du sous-marin allemand U-62.

Bien que gravement endommagé par l'attaque à la torpille, le HMS Grafton est resté à flot suffisamment longtemps pour que ses survivants soient sauvés par le destroyer HMS Ivanhoe. Face à l'étendue de ses dégâts, la décision fut prise de saborder le HMS Grafton avec les canons de l’Ivanhoe. A la suite de ces tirs, le HMS Grafton a rapidement sombré, marquant la fin du navire et de sa contribution à la Seconde Guerre mondiale.

image
image

Dans War Thunder, le HMS Grafton sera l’un des premiers destroyers que les joueurs pourront obtenir après avoir progressé dans les premiers rangs. En outre, le navire est exploité par un équipage plutôt réduit de 146 marins. Heureusement, le système de propulsion du navire fournit une puissance respectable de 34 000 chevaux, ce qui permet au navire d’atteindre une vitesse maximale de 31,5 nœuds (58 km / h).

Fonds d'écran:

L'armement principal du HMS Grafton est, une fois encore, comparable aux autres  destroyers contemporains. Constitué de quatre canons de 4,7 pouces (120 mm) répartis sur des tourelles simples à l'avant et dans la seconde moitié du navire, le Grafton possède un punch respectable et est capable d'affronter confortablement les destroyers de rang similaire et les navires plus petits. Pour les plus gros poissons, le Grafton est également équipé de deux lance-torpilles à quatre tubes de 533 mm (21 pouces) montés au milieu des navires avec d'excellents angles de tir des deux côtés. Outre les canons principaux et les tubes lance-torpilles, le HMS Grafton n’a aucun armement auxiliaire de plus petit calibre et ne dispose que d’une protection anti-aérienne très limitée. Cette dernière ne comprend que deux tourelles de mitrailleuses lourdes Vickers quadruples situées en arrière du pont du navire. Il est donc conseillé aux futurs capitaines du HMS Grafton de rester à proximité des navires alliés disposant de meilleures capacités AA afin de se protéger des attaques aériennes.  

Le HMS Grafton sera disponible lors de la CBT de la Royal Navy en tant que destroyer britannique de rang III. Essayez le HMS Grafton en progressant dans les rangs de la Royal Navy et méfiez-vous des attaques à la torpille! Tous sur le pont!


Consultez les précédents devblogs:

 

Commentaires (0)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.