20 septembre 2018

Jusqu'au Minnesota pour le "Abrams"

Notre collègue Clay Remy nous a raconté l'histoire de sa visite au musée militaire du Minnesota, de ses mesures de blindage et de dimensions de certains véhicules, ainsi que des changements à venir après son voyage dans les modèles de jeu créés.

Le musée

Niché au cœur du Minnesota, se trouve une base de la Garde nationale active qui témoigne du service continu et des sacrifices de la population du Minnesota. Je parle bien sûr de Camp Ripley et du Minnesota Military Museum.

 

Situé juste à côté de la petite ville de Little Falls, ville de naissance du légendaire aviateur Charles Lindbergh, le musée ne se concentre pas uniquement sur les unités et le matériel militaires américains de Camp Ripley, mais sur les expériences et la vie de tous les habitants du Minnesota en service pour leur État et nation. Des précieux modèles de Sherman Jumbo de 75 mm, très rares et bien conservés, jusqu'aux chars modernes et aux hélicoptères d'attaque SuperCobra. Lorsque nous avons contacté le Musée pour la première fois afin de pouvoir y étudier certains de leurs véhicules, leur administration fut immédiatement enthousiasmée et prête à nous recevoir en nous apportant leur plein soutien. Leur personnel compétent et sympathique, tel que le conservateur - Doug Thompson, dont le propre grand-père a servi avec les 5èmes Marines de Belleau Wood, ainsi que tous les autres membres du personnel très amicaux et dévoués, nous ont fourni un accès et une assistance illimités tout au long de notre séjour dans leur établissement et pendant toute notre étude.

image

Chars de la série M60 

Dans un effort pour développer continuellement les machines de combat le plus précisément possible et également pour vérifier les modèles existants et / ou les informations des documents historiques qui peuvent souvent être en contradiction avec les diverses sources sur les longues périodes de service, il peut être souvent nécessaire d'étudier directement ces véhicules et de les mesurer directement par divers moyens afin de comparer ces informations aux documents d'archives obtenus via des sources antérieures. Cela permet d'avoir une image claire (similaire au scanner des chars en jeu) d'un char réel sur le terrain qui peut ensuite être comparé au modèle en jeu afin d'apporter des ajustements si nécessaire (données physiques + archivées en virtuel).

image
image

La tourelle d’entraînement nous a permis d’étudier non seulement l’épaisseur et la structure de plusieurs manières impossibles sur une tourelle de service, mais aussi la disposition interne et la géométrie. Plus important encore, les tourelles d’entraînement ont de larges trous sur les côtés sur lesquels les instructeurs (dans l’école des chars) se tiennent sur une plate-forme et donnent à l’équipage des instructions et des conseils sans l’interférence du blindage. Cela nous a permis de prendre des mesures extrêmement précises du profil complet des tourelles, ainsi que de mesurer certaines parties de la pièce moulée et des composants internes, ce qui n’étaient pas normalement possibles auparavant, sans accès interne au compartiment de l’équipage.

M1 “Abrams” 

 

Le M1 Abrams du musée militaire du Minnesota a une histoire aussi unique que le musée lui-même. À l'origine l'un des premiers 110 Abrams produits et fabriqués par Chrysler Defence avant que General Dynamics ne prenne le relais, ce char a servi de version d'essai à Aberdeen lors des projets de développement et d'amélioration de la série M1, M1IP et M1A1, des chars qui furent produits presque simultanément pendant cette période et étaient connus sous le nom de X-M1 (LRIP) (production initiale en faible nombre). Par conséquent, après que le programme d’amélioration M1 a produit le M1IP et le M1A1, ce char a ensuite été cédé et promené jusqu’à maintenant, où il demeure dans un bon état de conservation. Merci au personnel dévoué du musée et au soutien continu des unités de la Garde nationale du Camp Ripley qui continuent de s'occuper de tous les véhicules sur le site si régulièrement.

image

Au premier abord, vous verrez que ce char partage la tourelle standard de la première version du M1 avec le canon M68 de 105 mm. Cependant, la jupe latérale arrière ainsi que la suspension avant renforcée et l'absence de bague de retenue sur le pignon d'entraînement arrière du programme M1IP sont également en place. Prendre les documents sur les M1 Abrams disponibles et les comparer à la construction et à la géométrie du char réel nous ont permis de vérifier non seulement les données utilisées pour notre modèle en jeu (et pour chaque char Abrams car les publications officielles sont extrêmement limitées) mais aussi pour combler les lacunes de ces informations, afin que nous puissions les améliorer si nécessaire.

En commençant par le châssis et la coque, nous avons commencé à vérifier le blindage des jupes latérales en veillant non seulement à l'épaisseur totale (65 mm) mais aussi aux épaisseurs individuelles de chaque couche (25 mm de blindage spécial avec une plaque extérieure de 1 pouce d'épaisseur).

image

Nous avons commencé le balayage géométrique et d'épaisseur de la coque entière en partant des flancs avec leur blindage latéral de 30 mm et des plaques supplémentaires de 30 mm qui sont soudées la plupart du temps mais dans certaines zones avec un faible espace d'air (1 / 16ème à 1 / 4ème) côté coque créant une surface plane contre les roues afin que les débris ne se coincent pas à l’intérieur de cet espace. La coque frontale (glacis inférieur) nous a permis de mesurer avec précision la plaque inférieure de la coque jusqu’au glacis supérieur afin de déterminer si les deux plaques sont bien de 31 mm. Ce qui signifie que la plaque inférieure des modèles en jeu sera désormais ajustée dans sa partie la plus basse, où elle fusionnera avec la coque passant de 25,4 mm à 31 mm, comme indiqué dans le document et vérifiée sur le char réel. La plaque inférieure qui relie le glacis inférieur à la coque était en effet de 22 pouces de l’avant à  l’arrière, mettant en évidence la taille de la cavité interne du blindage avant. Cependant, sur les côtés du cordon de soudure avec la coque se trouve le renflement de montage de la plaque arrière conventionnelle de 101 mm RHA qui était visible sur le modèle, ce qui nous permis de valider le modèle en jeu au regard du document de conception et de la disposition physique sur le char.

image

Nous avons poursuivi le même schéma d’étude lorsque nous sommes passés à la tourelle, en nous déplaçant  panneau par panneau et pièce par pièce, en mesurant via des jauges à ultrasons, des règles magnétiques non linéaires, des compas et des systèmes de télémétrie. La face de la tourelle était comme prévu de 1,5 pouce d'épaisseur à sa surface extérieure avec des variations ici et là dues aux couches de peinture (une à l'intérieur de la cavité et l'autre à l'extérieur). Déterminer l’épaisseur de la plaque de blindage avant fut possible en localisant ses soudures. Dans le cas des plaques de tourelle avant et latérales, elles se trouvent dans les coins avant gauche / droit sur la face inférieure de la tourelle, à environ 19,5 pouces de la face avant de la tourelle (taille totale de la 12,5 ”à la paroi latérale de la tourelle (taille totale de la cavité de blindage spéciale du côté de la tourelle). En comparant au modèle en jeu, aux données connues et aux documents, nous avons de nouveau constaté que notre modèle correspondait au char réel et qu'aucun ajustement n'était nécessaire à ce niveau. Nous avons continué un long moment en passant au peigne fin chaque centimètre carré de ce char jusqu'à ce que nous manquions de temps et nous sommes dirigés vers l'aéroport. Nous avons ainsi obtenu des résultats concrets grâce à, bien sûr, votre capacité à obtenir des informations structurelles très précises qui sont parfois pas si claires en raison du manque de documents officiels mais aussi grâce aux mesures, aux détails géométriques et photométriques, ainsi qu'aux tests par ultrasons. Nous avons pu comparer les éléments de base, le blindage et la structure du modèle M1 Abrams des documents NARA et CIA avec les M1 Abrams du Minnesota (modifications de châssis mises de côté). Nos enquêtes ne s'arrêtent jamais non plus, et nous accueillons toujours avec plaisir vos contributions.


L'équipe War Thunder

 

Commentaires (24)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.