17 octobre 2018

Corvette de classe Flower - Le protecteur de convoi

La corvette de classe Flower est un navire britannique de la Seconde Guerre mondiale conçue spécialement pour escorter les convois dans l’Atlantique et les protéger des sous-marins allemands. Le NCSM Brantford, une corvette canadienne de la classe Flower, sera bientôt disponible dans la CBT des forces de la Royal Navy britannique!

En bref: Une corvette britannique de rang I, dotée d’une puissance de feu respectable pour son rang, mais de performances médiocres en matière de mobilité.

Histoire

Juste avant la Seconde Guerre Mondiale, il était devenu évident que les sous-marins allemands allaient représenter une menace sérieuse pour la navigation transatlantique des navires britanniques en cas de déclenchement des hostilités. En réalisant cela, la Royal Navy a clairement compris qu’elle avait besoin d’un grand nombre de nouveaux petits navires capables de faire face à cette menace, tout en étant peu coûteux, simples et rapides à produire, sans entraver la construction des plus grands navires de guerre.

En réponse à cette demande, la Smiths Dock Company a proposé une version modifiée de l’une de ses baleinières de 700 tonnes. Le navire proposé répondait pratiquement à toutes les exigences de la Royal Navy et pouvait même être construit par de petits chantiers navals disséminés à travers le pays, permettant une production à grande échelle n’ayant aucune incidence sur la construction des plus grands navires de guerre. La solution de conception proposée fut acceptée et les premières commandes furent passées dès juillet 1939.

Bien qu’à l’origine, ils n’avaient pour objectif que d’opérer le long des côtes britanniques, la large gamme et la robustesse des corvettes de la classe Flower ont rapidement permis aux navires de cette classe d’escorter des convois transatlantiques à destination et en provenance de la Grande-Bretagne. Leur rôle principal était de repousser les sous-marins, ce qui explique pourquoi les navires de cette classe étaient relativement peu armés et souvent spécialisés dans la lutte anti-sous-marine.

Outre la Grande-Bretagne, les corvettes de la classe Flower ont été largement utilisées pour diverses missions par de nombreux autres pays durant la Seconde Guerre mondiale, notamment les États-Unis, la France, le Canada, la Grèce, les Pays-Bas et bien d'autres. Les navires de cette classe ont servi jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, même lorsque des modèles plus perfectionnés ont commencé à les remplacer.

Tandis que Spitfires et Hurricanes empêchaient la Luftwaffe de dominer le ciel britannique, les vénérables corvettes de la classe Flower garantissaient l’approvisionnement vital de la Grande-Bretagne en combattant les meutes de sous-marins allemands, et ce durant toute la guerre. Avec plus de 260 navires construits, la corvette de la classe Flower reste l’un des types de navires de guerre les plus fabriqués en Grande-Bretagne, mais sa contribution à l’effort de guerre ne saurait être sous-estimée.

image
image

Dans War Thunder, la corvette de la classe Flower sera représentée dans le jeu par le NCSM Brantford, de construction canadienne, qui est entré en service dans la MRC en mai 1942. Comparable à certains navires similaires trouvés dans les premiers rangs, le NCSM Brantford dispose d’une bonne puissance de feu et d’une capacité de survie plus qu’acceptable, mais manque de vitesse et de mobilité en raison de la grande taille du navire et de ses performances relativement médiocres.

Comme les corvettes de la classe Flower étaient principalement destinées à la lutte contre les sous-marins, leur armement reste relativement léger. Composé d'un seul canon de 102 mm (4 pouces) sur la proue, formant l'armement principal, ainsi que d'un seul canon de 40 mm et de deux canons simples de 20 mm formant l'armement anti-aérien, le NCSM Brantford est tout de même bien équipé pour faire face aux attaques des cibles de surface.

Fonds d'écran:

Cependant, comme la plupart du temps les commandants de ce navire concentreront leur puissance de feu limitée sur une seule cible, ils devront rester attentifs à la bataille qui se déroule autour d’eux et rester vigilants à tout moment. Les adversaires tireront probablement parti de la faible vitesse de pointe de Brantford (16 nœuds; 30 km / h) et de sa réactivité diminuée afin de prendre le dessus par une position avantageuse.

Fait intéressant: Bien que principalement utilisées par les nations alliées, des corvettes de classe Flower furent également utilisées par la Kriegsmarine après que quatre exemplaires eurent été capturés à la suite de l'invasion allemande de la France.

Les torpilleurs s'efforceront d'approcher le Brantford sans se faire remarquer afin de pouvoir tirer leurs torpilles sur leur victime sans méfiance et la couler facilement. Outre les torpilles, le NCSM Brantford est également très sensible aux attaques aériennes, surtout si tous ses canons sont déjà utilisés pour combattre des cibles de surface. Pour contrer cela, il est fortement recommandé de rester près de vos alliés et d’éviter de vous aventurer seul tel un «loup solitaire». De cette façon, vous aurez toujours un soutien allié pour vous couvrir et, conformément aux lois de Murphy du combat, l’ennemi aura aussi d’autres cibles sur lesquelles tirer.

Malgré tous vos efforts pour éviter de vous faire repérer par des navires de guerre ennemis, il est néanmoins inévitable que cela se produise dans certaines situations. Dans ces cas là, vous pouvez toujours vous attendre à ce que votre navire subisse toutes sortes de dommages. Heureusement, le NCSM Brantford est un navire de taille relativement importante, emportant un équipage de 85 marins. Cela confère au navire une endurance au combat respectable et une bonne capacité à «encaisser» des dégâts tout en restant à flot et opérationnel.

Essayez la corvette de classe Flower en gravissant les rangs de la Royal Navy lors de la phase de test bêta fermés! En attendant, bon vent capitaines!


Précédents devblogs :

Commentaires (2)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.