11 octobre 2018

SGB 304 Grey Fox: Ancienne technologie, ère moderne

En bref: une canonnière britannique de la seconde guerre mondiale, conçue spécifiquement pour lutter contre les sous-marins allemands avec une puissance de feu écrasante.

Histoire

En 1940, l’Amirauté a publié un ensemble d’exigences pour une nouvelle conception de canonnière intégrant les caractéristiques des vedettes lance-torpilles et des canonnières. La tâche principale de ce nouveau navire serait de contrer la menace des sous-marins allemands et de protéger le littoral britannique dans les zones où de plus gros navires, tels les destroyers, ne pouvaient pas opérer.

Alors que la deuxième guerre mondiale battait déjà son plein, la nécessité de ce type de navire était considérée comme une priorité et l’accent fut mis sur la facilité de production en série, afin de construire le plus grand nombre de navires le plus rapidement possible.

La société Denny fut chargée de concevoir un navire conforme aux spécifications de l'Amirauté. Ils ont armé le navire, de conception similaire aux Fairmiles de l'époque, avec des canons, des mitrailleuses et des tubes lance-torpilles, ont décidé de le construire en acier pour le rendre apte à une fabrication en série, mais ont rapidement rencontré un grave problème.

L’alimentation électrique classique de l’époque provenait de moteurs essence ou diesel, qui n’étaient pas facilement disponibles en Grande-Bretagne en temps de guerre. Ainsi, il a été décidé d'équiper le nouveau navire de deux turbines à vapeur d'une puissance de 4 000 chevaux chacune.

L'Amirauté a approuvé le concept et a ordonné la construction de neuf premiers navires, sur un total de soixante prévus. Cependant, ces plans ont rapidement été abandonnés. Sur les neuf navires en construction, sept seulement ont été achevés.

Néanmoins, les sept navires qui sont sortis des chantiers navals ont fait leurs preuves au combat, malgré les problèmes d’endurance et d’efficacité posés par le système de propulsion à vapeur. Grâce à leur armement lourd, ils ont rapidement gagné le respect des capitaines allemands de sous-marins, qui essayaient souvent d'éviter de rencontrer un SGB.

Un seul SGB a été perdu en mission pendant la Seconde Guerre mondiale, la majorité d'entre eux ayant servi pendant la guerre froide avant d'être mis hors service.

image
image

Dans War Thunder, le SGB 304 Grey Fox peut être recherché comme canonnière de rang II de l’arbre des forces navales britanniques. Contrairement à des navires similaires de ce rang, le SGB offre à ses commandants un bon équilibre entre puissance de feu et mobilité.

Malgré le fait que le système de propulsion à vapeur du CSG peut rendre sceptiques certains joueurs, ne vous laissez pas berner par cette technologie obsolète en croyant diriger un bateau à vapeur du 19e siècle. En fait, le contraire ne pourrait être plus vrai! Deux turbines à vapeur de 4 000 chevaux produisent suffisamment d'énergie pour permettre au SGB de traverser les vagues à une vitesse respectable de 35 nœuds (65 km / h), ce qui le rend comparable à certains autres navires de son rang.

Fonds d'écran:

Cependant, si la mobilité du SGB est toute relative, sous-estimer sa puissance de feu se révélera rapidement être une erreur bien plus grave. En fait, le SGB est l’une des canonnières le plus lourdement armées de War Thunder. Equipée d'un canon de 76,2 mm (3 pouces), de deux canons automatiques de 40 mm, de deux canons Oerlikon de 20 mm, de deux tourelles de mitrailleuses lourdes Vickers auxquels s'ajoutent un tube lance-torpilles de 21 pouces (533 mm) de chaque côté de la coque.

Vraiment, le pont entier du SGB n'est que puissance de feu. Ainsi, les capitaines de cette redoutable machine de guerre peuvent facilement engager n'importe quel adversaire de leur rang!

Cependant, une faiblesse notable du SGB réside dans la protection de son blindage. Bien que l’ensemble de la coque du navire soit en acier, le blindage n’a été ajouté que lorsque les premiers combats du navire ont prouvé qu’il était susceptible d’être endommagé, en particulier du fait des chaudières à vapeur. Pour remédier à ce problème, des plaques blindées de 18 à 19 mm d'épaisseur ont été ajoutées à la coque afin de réduire les risques d'endommagement importants des composants essentiels.

Globalement, le SGB est une force sur laquelle il faut compter sur les champs de bataille maritime et il ne doit en aucun cas être sous-estimé. Sa combinaison de puissance de feu respectable et de bonne mobilité en fera un adversaire mortel lors des batailles navales de War Thunder!


L'équipe War Thunder

 

Commentaires (4)

You have to play 3 battles for posting comments

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.