10 octobre 2018

HMAS Nepal (G25): Le survivant des raids aériens

En bref: Un destroyer britannique de classe N qui servit dans la Marine Royale Australienne

Histoire

Le HMAS Nepal fut construit en septembre 1939 en Grande Bretagne sous le nom de «Norseman». En tant que dernier navire du type destroyer de classe N, il fut mis à l'eau en décembre 1941, mais a ensuite été sérieusement endommagé lors d'un raid aérien allemand qui eut lieu sur le chantier naval où il se trouvait.

En dépit des dégâts importants, le navire fut réparé, puis renommé Nepal, en reconnaissance de la contribution de ce pays à l’effort de guerre britannique. Une fois les réparations terminées, le navire fut officiellement mis en service dans la Marine Royale Australienne en mai 1942, même s'il restait la propriété de la marine britannique.

En juillet 1942, le HMAS Nepal fut affecté à la Flotte Est Britannique et partit peu après pour le Kenya. En septembre, le navire fut impliqué dans la campagne de Madagascar. Le navire servit d'escorte de convois et effectua des patrouilles anti-sous-marines, avant de se rendre en Australie pour une remise en état au printemps 1943.

Après deux mois de carénage, le HMAS Nepal repris la mer en juin 1943, et participa à d'importantes opérations en 1944 en tant qu'escorteur. Le navire revint en réparation en août 1944, avant de se lancer dans ses dernières opérations.

Il resta actif sur le théâtre du Pacifique jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, puis retiré du service actif en octobre 1945. Le navire repris du service dans la Royal Navy peu après, après avoir reçu l'ordre de retourner en Grande-Bretagne.

Dans l'après-guerre, le HMS Nepal subit des réparations et des modifications, servant brièvement de dragueur de mines et de bateau d'entraînement. Au début des années 50, il faisait partie de la réserve et attendait de recevoir quelques améliorations. Cependant, ces mises à niveau furent annulées et la décision fut prise de mettre le navire à la ferraille. En janvier 1956, après 14 ans de service, il fut cédé à la British Iron & Steel Corporation.

image
image

Dans War Thunder, le HMAS Nepal sera disponible lors des tests fermés de la Royal Navy en tant que destroyer de rang III de l'arbre de recherche des forces navales anglaises. Comparés à la classe Tribal qui le précède, les destroyers de classe N peuvent être considérés comme des versions plus petites, plus légères et légèrement plus rapides.

Bien que visuellement très semblable au Tribal, c’est un navire légèrement plus petit et plus léger en comparaison. Ce changement résulte principalement du fait que les destroyers de classe N ont une configuration à deux chaudières, par opposition à la configuration triple du Tribal. Cette modification a pu permettre de n'installer qu'une seule cheminée, ce qui réduit le nombre d'obstructions pour les canons AA du pont et leur confère de meilleurs angles de tir.

Cependant, si ce changement apporte certains avantages à la visibilité du navire, à sa mobilité et à l’efficacité de ses canons AA, cela amenuise sa survie. Disposer d'une salle de chaudière plus petite mais plus encombrée signifie qu'une seule salve bien placée peut neutraliser tout le système de propulsion d’un coup, rendant le navire immobile jusqu'à ce que les dégâts soient réparés. En outre, l’équipage du Népal est également plus petit que celui du Tribal, ce qui signifie que le navire n’est pas en mesure de couvrir ses pertes autant que la classe Tribal.

Fonds d'écran:

Fait intéressant: Pendant le raid aérien allemand qui endommagea sérieusement le HMAS Nepal (toujours connu sous la désignation de HMS Norseman), le navire fut presque coupé en deux à la suite d'un impact direct de bombe.

En ce qui concerne sa puissance de feu, le HMAS Nepal est comparable au Tribal, mais se démarque avec quelques changements. L'armement de gros calibre des deux navires reste identique: six canons de 4,7 pouces (120mm) répartis sur trois tourelles doubles, assistés par un seul canon à double usage de 4 pouces (102mm). L'armement anti-aérien du Népal, par contre, diffère de celui du Tribal et consiste en un seul canon quadruple de 40mm et six canons Oerlikon de 20mm. Une autre différence est la présence d'un lance-torpilles quintuple de 533mm (21 pouces) au lieu du quadruple lanceur habituel.

Globalement, le HMAS Nepal sera considéré comme une alternative intéressante au destroyer standard de classe Tribal, en particulier par les capitaines qui préfèrent un navire agile, sans trop sacrifier la puissance de feu. Aussi, ce destroyer possède un ensemble unique de forces et de faiblesses qui doivent être maîtrisés afin de l’exploiter au maximum.

Devenez testeurs et essayez le HMAS Nepal lors des tests bêta fermés des forces de la Royal Navy de War Thunder et offrez la victoire à votre équipe! A bientôt, capitaines!


L'équipe War Thunder

 

Commentaires (0)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.