18 octobre 2018

HMS Armada (D14) - Maintenir les oiseaux à l'écart

Le destroyer britannique de classe Battle était le dernier modèle britannique de destroyer d’après guerre et représentait un changement radical de philosophie de conception par rapport aux classes précédentes. L'un des premiers navires de cette classe, le HMS Armada, sera disponible pour tous les capitaines lors des tests bêta fermés des forces de la Royal Navy de War Thunder!

En bref: La dernière classe de destroyers britanniques en temps de guerre, mettant fortement l'accent sur la puissance de feu anti-aérienne.

Histoire

Consciente des lourdes pertes causées par les attaques aériennes et de l’incapacité des concepteurs de destroyers de l’époque de faire face aux menaces aériennes, la Royal Navy a décidé d’agir. En 1941, les premiers plans de ce qui allait devenir le remplaçant de la classe tribale ont été élaborés.

Contrairement aux classes précédentes, les nouveaux destroyers seraient basés sur un puissant armement AA, comprenant des armes à double usage de gros calibre et à grand angle assistées par un certain nombre de canons AA de plus petit calibre. Le projet proposé a été accepté à l’automne 1941 sous le nom de «Battle Class» et prévoyait initialement de construire 16 navires au total, formant deux flottilles. La première commande de 10 navires a été émise en avril 1942, la seconde commande concernant les six navires restants étant lancée en août.

En dépit des commandes déjà passées, les hauts responsables ont poursuivi les réflexions sur la conception finale du navire. Comme les navires initiaux étaient déjà en construction, les modifications apportées à la conception existante ne pouvaient plus être appliquées. Cela a conduit à l’élaboration de plusieurs autres sous-classes, mais c’est une autre histoire.

Bien que les premiers navires aient été mis à l'eau en novembre 1943, leur achèvement a été retardé par la livraison tardive des systèmes de contrôle de tir. Finalement, seule une poignée de navires avait été achevée à la fin de la Seconde Guerre mondiale et aucun d’entre eux n’avait pris part à une action de combat. Cependant, la plupart des navires de la classe Battle continuèrent leur service pendant la guerre froide.

Le HMS Armada était l'un de ces premiers navires de la classe Battle à être achevé, mais pour des raisons similaires, il n'a été mis en service qu'en juillet 1945. Après plusieurs transferts à travers le Royaume-Uni, il a été placé en réserve en 1947 pour reprendre le service actif en 1949 dans le cadre de la 3ème Flottille de destroyers, opérant en Méditerranée.

Au milieu des années 50, le HMS Armada a été impliqué dans la crise de Suez, mais a peu de temps après rejoint la Home Fleet. En 1960, le HMS Armada est mis hors service et cinq ans plus tard, en 1965, il est mis en pièces.

image
image

Dans War Thunder, le HMS Armada sera à la disposition des testeurs de la Royal Navy en tant que destroyer du rang III. Contrairement aux précédents destroyers, le HMS Armada met fortement l’accent sur les capacités anti-aériennes, ce qui en fait le choix le plus approprié pour les futurs capitaines de la Royal Navy qui souhaitent établir une zone d’interdiction de vol.

L’armement principal du HMS Armada se compose de quatre canons universels de 4,5 pouces (114 mm) dans deux tourelles, toutes deux montés sur la proue du navire. Contrairement aux destroyers précédents, le pont des destroyers de classe Battle est placé intentionnellement plus vers l'arrière, ce qui permet aux canons de balayer d'excellents angles de tir, à la fois dans l'axe horizontal et vertical.

De plus, une salve bien placée à l'avant peut, dans certains cas, neutraliser les deux tourelles principales, laissant le navire sans défense contre les attaques de surface à longue portée. Cette carence devra être prise en compte par les futurs commandants de ce navire.

Fonds d'écran:

Outre les canons principaux si polyvalents, le HMS Armada est également doté d'un canon unique de 101 mm (4 pouces) faisant office de batterie secondaire, situé juste derrière la cheminée. Trois canons Bofors jumelés de 40 mm montés dans des tourelles anti-aériennes entièrement stabilisées, situés dans la zone arrière du navire, viennent compléter les canons principaux dans leur rôle de défense AA. De plus, le HMS Armada est également doté de deux canons traditionnels Bofors simples de 40 mm autour du pont du navire.

En tant que tel, le navire présente les attributs des destroyers traditionnels, tels que la présence de deux lance-torpilles quadruples de 533 mm (21 pouces) et une vitesse maximale respectable d’environ 37,5 nœuds (70 km / h).

Anecdote: Les destroyers de classe Battle ont été nommés en référence aux importantes victoires de l’armée britannique. Le HMS Armada commémore la victoire de la marine sur l'armada espagnole en 1588.

Le HMS Armada est ancré au port et attend avec impatience ses nouveaux capitaines pour les bêta-tests fermés de la Royal Navy dans War Thunder. Essayez le HMS Armada dans les rangs de la Royal Navy. Mais jusque-là, bon vent et bonne chasse!


Consultez les précédents devblogs :

 

Commentaires (1)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.