War Thunder background
AMX-50 Surbaissé

La dernière fois, nous avons parlé du design de l'AMX-50 et comment ce dernier est arrivé à maturité, toutefois sans qu’il réussisse à entrer en production, en raison du manque de fonds nécessaires et d'une demande insuffisante en Europe. Cependant, comme un conflit avec l'Union Soviétique devenait de plus en plus probable, le projet AMX-50 a reçu une bouffée d'air frais relançant ainsi son développement, le but étant d'améliorer la conception aux dernières normes, capables de combattre la nouvelle génération de chars soviétiques.

Histoire

À l'été 1951, les travaux sur une version de l’AMX-50 armée d'un puissant canon de 120 mm débutent avec la commande de 10 véhicules de pré-série à construire par la DEFA (bureau d'étude des armements français). Le but de ce véhicule était de fournir aux armées des alliés occidentaux une alternative aux nouveaux chars lourds américains M103 et au Conqueror britannique. L'objectif était de créer un char de puissance de feu égale à celle de ses homologues américains et britanniques, tout en l'équipant d'une plate-forme moins chère, plus légère et plus mobile. Plus important encore pour le nouveau véhicule était sa capacité de combattre efficacement les nouveaux chars blindés soviétiques, tels que les IS-3 et T-10. Ceci serait garanti par l'installation du canon américain T53 de 120mm. Pour installer le nouveau canon et son chargeur automatique sur le châssis AMX-50, une nouvelle tourelle oscillante a été conçue. Elle était beaucoup plus grande, plus haute de profil et plus lourde que la précédente. Le blindage du châssis atteignait 90mm, portant le poids du véhicule à 59,2 tonnes. En 1955, le nouvel AMX-50 Surblindé (armé) reçoit une tourelle inférieure et un châssis repensé, ressemblant à celle de l'IS-3, dans l'espoir d'une protection accrue. Au lieu de cela, le poids a été porté à 64 tonnes, ce qui a ensuite soulevé des problèmes mécaniques durant les essais, causés par une puissance moteur insuffisante et une suspension faible.

 

Cela a conduit à reconsidérer la conception entière, qui, en 1958, a abouti à l'AMX-50 Surbaissé. Cette version finale de la conception incorporait un châssis moulé inférieure et une tourelle plus haute mais plus légère. Alors que le poids a été réduit à 57,8 tonnes, le véhicule a finalement reçu sa désignation de char lourd. Cependant, les problèmes de moteur qui ont tourmenté la série depuis le début subsistaient toujours à cause du poids considérable du véhicule. La décision a été prise d'abandonner le projet en 1959 en faveur du nouveau projet européen, "l’Europanzer", qui aboutirait plus tard au chars français AMX-30 et au Leopard I allemnand. Au total, seuls 6 prototypes de la série AMX-50 ont été construits. En dépit d'être considéré comme un projet raté, il fut, tout comme l'ARL-44 qu'il devait initialement remplacer, un « banc d’essais » pour les ingénieurs français. La nouvelle expérience acquise sera certainement mise à profit lors du développement de l'Europanzer et plus tard de l'AMX-30. Un seul AMX-50 survit aujourd'hui, à savoir le prototype final (AMX-50 Surbaissé) au Musée des Blindés de Saumur.

 

 

Dans War Thunder, l'AMX-50 Surbaissé représente l'apogée de la ligne de chars lourds de l'arbre des forces terrestres françaises ajouté dans la mise à jour 1.75 "La Résistance". En tant que véhicule de rang 5, les futurs commandants du Surbaissé ne peuvent espérer rien de moins que les meilleures performances du char lourd français le plus avancé actuellement présent dans le jeu. Après un simple coup d’oeil, il ne faut pas s'étonner que le point culminant du véhicule soit son énorme canon de 120mm. Très semblable au canon du M103 et tirant le même obus perforant, le canon a des propriétés balistiques pratiquement identiques à celles de son cousin américain. Cependant, le Surbaissé a un avantage distinct sur son homologue américain, à savoir un mécanisme de chargement automatique. Ce dernier permet au Surbaissé d'atteindre une cadence de tir constante de 8 coups/min, ce qui se traduit approximativement par un temps de rechargement entre les tirs de 7,5s. En revanche, le M103 parvient à peine à atteindre la moitié de cette cadence de tir avec son chargement d’obus manuel. Cependant, une fois que l'autoloader est vide, ce dernier doit être rechargé manuellement. Attendez-vous à être hors combat pendant environ 50 secondes avant d'être prêts à tirer de nouveau.

Fonds d'écran:

Bien qu'un temps de rechargement de 50s puisse sembler assez long, vous aurez un tour dans votre manche pour éviter ce rechargement. Comme l'autoloader du Surbaissé est capable de tirer 19 coups avant de devoir être rechargé, les joueurs peuvent confortablement prendre une seule charge de munitions en bataille, à condition de bien viser et d’éviter de dépenser des munitions sur des cibles pour lesquelles une mise à mort rapide ne peut être garantie. De plus, cette tactique présente l'avantage de réduire les chance d'explosion de munitions en raison de la diminution du nombre d’obus présents dans le véhicule. En matière de protection, le Surbaissé a gagné et perdu dans ce domaine par rapport aux modèles précédents. D'une part, l'épaisseur du blindage a été augmentée par rapport au modèle précédent, mais en même temps, le profil du véhicule a également été relevé, ce qui le rend significativement repérable sur le champ de bataille. Le blindage avant fortement incliné du châssis et de la tourelle peut occasionnellement occasionner des ricochets. Cependant, des tirs d’obus sous-calibrés plus avancés ainsi que des obus à charge creuse seront toujours en mesure de pénétrer le blindage relativement mince du Surbaissé avec facilité si l'occasion se présente. Pour résumer, ce char fonctionne mieux lorsqu'il est utilisé agressivement, mais pas comme un char lourd de première ligne. Bien que l’excellent canon du véhicule puisse détruire presque tout ce qu'il affronte sur le champ de bataille, le Surbaissé lui-même peut rapidement être victime des obus couramment utilisés dans les rangs supérieurs. Ainsi, il est fortement conseillé d'utiliser le Surbaissé comme véhicule de soutien agressif, fournissant des tirs de couverture dévastateurs à ses alliés et, éventuellement, capable de briser les défenses ennemies pour leur permettre une percée.

Bien que le Surbaissé mette fin aux devblogs sur la série des véhicules AMX-50, l’histoire d’un autre véhicule légendaire, qui était en développé en parallèle reste à raconter. Cependant, nous vous la raconterons une prochaine fois. A bientôt tankistes !

chars français dans la boutique Gaijin.net


Précédents devblogs:


L'équipe War Thunder

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Thunder Show: BASED MAUS
  • 17 mai 2024
Journée des forces armées américaines: Célébrons-la avec une nouvelle décalcomanie!
  • 17 mai 2024
Fair Play: Mai 2024
  • 16 mai 2024

Commentaires (0)

Commenting is no longer available for this news