6 décembre 2017

SAu 40 - Le vilain petit canard

Le SAu 40 est un prototype de SPG français, construit à l'aube de la Seconde Guerre mondiale avec l'intention d'équiper les divisions mécanisées légères de l'armée française. Bien qu'il soit difficile de savoir si le véhicule a participé à un combat actif lors de l'invasion de la France en 1940, les tankistes pourront essayer le SAu 40 sur les champs de bataille de War Thunder dans la prochaine mise à jour 1.75 “La Résistance”!

Histoire

Le canon automoteur SAu 40 a été développé par la compagnie SOMUA entre 1935 et 1937 dans le cadre de la même commande de la cavalerie blindée française pour le char S35.

Les deux chars en combinaison étaient destinés à équiper les divisions mécanisées légères de l'armée française et à soutenir les plus grands chars de bataille. Le véhicule a hérité du châssis caractéristique du S35 avec une section avant redessinée de la coque pour accueillir le canon APX de 75 mm. De plus, la tourelle rotative au-dessus du compartiment de combat a été redessinée en coupole de commandement et déplacée sur le côté du véhicule, mais le canon de 47 mm de la tourelle a été remplacé par une mitrailleuse de 7,5 mm.

 

Une grande partie du SAu 40 était prêt en 1937, mais il ne pouvait pas être immédiatement achevé. Le canon n'étant pas encore prêt à être installé sur le châssis, les ingénieurs de SOMUA ont dû attendre près de 2 ans avant que l’arme ne soit enfin disponible. Ce n'est qu'en 1939 que le prototype entièrement assemblé fut achevé, et des commandes pour la production en masse arrivèrent en octobre de la même année.

On ignore si d'autres véhicules que le prototype ont été construits ou si le véhicule a participé à des combats actifs.

image
image

Dans War Thunder, le SAu 40 renforcera les premiers rangs de l'arbre des forces terrestres françaises à venir en fournissant aux tankistes une plate-forme de chasseur de chars fiable (même si elle est un peu étrange). Étant construit sur une base du char moyen SOMUA S35, le SAu 40 a hérité de quasiment la même disposition interne et du blindage que le véhicule sur lequel il était basé. Avec 40mm de placage en acier protégeant les modules et l'équipage à l'intérieur, le SAu 40 (comme son frère aîné) a assez de blindage pour survivre à plusieurs coups directs des canons antichars de faible rang. Et avec un pilote expérimenté capable de tirer parti des angles optimaux, le canon du SAu 40 est vraiment très puissant.

Malgré le remplacement du canon de la tourelle supérieure par une coupole de commandement et une mitrailleuse simple de 7,5, le SAu 40 a pris du poids. La coque remodelée et le poids supplémentaire de l'arme ont porté sa masse totale à 24 tonnes. Comme le véhicule n'a subi aucun changement concernant son groupe motopropulseur, la vitesse maximale qu'il peut atteindre a diminué, celle-ci étant au plus de 37 km / h.

Fonds d'écran:

Bien que le SAu 40 ne soit pas excellent en termes de mobilité ou de protection, le canon de 75 mm est assez puissant. Les tankistes sous-estimant sa puissance réalisent rapidement leur erreur quand il se retrouvent avec un trou béant dans le côté de leur char, et le chasseur de chars est particulièrement efficace dans les engagements en combats rapprochés. La munition perforante remplie de composants hautement explosifs peut facilement pénétrer le blindage de la plupart des véhicules de rang inférieur et causer des dommages mortels. Cependant, parce que le SAu 40 est toujours très susceptible d'être débordé par les véhicules ennemis, assurez-vous que vos flancs sont couverts par des véhicules alliés ou des obstacles du champ de bataille, et ne vous élancez pas trop loin seul dans les lignes ennemies.

Le SAu 40 se dirige vers les champs de bataille de War Thunder dans le cadre du tout nouvel arbre de recherche des forces terrestres françaises, avec la mise à jour 1.75 “La Résistance”!

Pré-commande des bundles


Devblogs

Commentaires (23)

You have to play 3 battles for posting comments