SMS Westfalen: Vers une nouvelle époque

Le SMS Westfalen a été l'un des quatre premiers cuirassés allemands de la classe Nassau, construit pour la marine impériale à la fin des années 1900. Bientôt, les capitaines chevronnés de War Thunder auront la chance de prendre la barre du SMS Westfalen, qui sera l'un des premiers cuirassés allemands avec la nouvelle mise à jour "New Power"!

En bref : Un des premier cuirassés allemands de type dreadnought construit à la fin des années 1900, combinant un blindage épais et une panoplie d’armes de gros calibre.

SMS Westfalen, Cuirassé, Allemagne, Rang V

Plus

  • Bonne protection
  • Excellente puissance de feu

Moins

  • Faible mobilité
Histoire

Après l'apparition de l'incroyable HMS Dreadnought, les constructeurs navals allemands ont commencé à travailler sur une nouvelle conception de cuirassé pour rivaliser avec le vaisseau amiral britannique.

Plusieurs nouveaux modèles ont été créés et examinés en conséquence, mais finalement le modèle "G7b" a été approuvé par le Kaiser en mars 1906, devenant officiellement la classe Nassau. Peu de temps après, deux des nouveaux cuirassés Nassau ont été commandés et deux autres navires ont été ajoutés plus tard à la file d'attente des chantiers navals allemands.

Le SMS Westfalen est le dernier des cuirassés de la classe Nassau à être mis à l'eau en août 1907, mais le deuxième à être mis en service dans la marine impériale en novembre 1909. Dans les années qui ont précédé la Première Guerre mondiale, le Westfalen a participé activement aux exercices de routine de la flotte et aux entraînements avec d'autres éléments de la marine impériale.

Pendant la guerre, le Westfalen, ainsi que d'autres navires de ce type, ont participé activement aux combats. La 2e division (tous les navires de type Nassau) du 1er escadron de Hochseeflot a combattu dans la Baltique, puis au Jutland, où ces navires ont été particulièrement actifs pendant la phase nocturne de la bataille. Dans un premier temps, le Westfalen, le Nassau et le Rheinland tirèrent sur le destroyer Tipperary, puis il y eut une collision entre le Nassau et le destroyer Spitfire, car, en raison de la distance extrêmement courte entre les navires, le destroyer se trouvait en dessous du secteur de tir des canons de la batterie principale, mais fut endommagé par les gaz des bouches des canons et il pu s'échapper de justesse. Le Westfalen a éperonné et coulé le destroyer Turbulent, et a également participé au naufrage des destroyers Ardent et Fortune. Après le Jutland, il a participé à l'opération Albion. Après la fin de la Première Guerre mondiale, le Westfalen est cédé à la Grande-Bretagne pour remplacer certains des navires allemands perdus au sabordage à Scapa Flow et vendus peu après à la casse, étant démantelés entre 1920 et 1924.

image
image

Dans War Thunder, le SMS Westfalen sera l'un des premiers cuirassés à rejoindre les rangs de l'arbre naval allemand dans le jeu après la sortie de la mise à jour majeure "New Power". Véritable bête de somme teutonique, le SMS Westfalen possède des caractéristiques très proches des dreadnoughts des autres nations, mieux décrits comme "lents, mais mortels". Regardons de plus près!

Le SMS Westfalen arbore une impressionnante batterie principale composée de 12 canons 28 cm SK L/45, divisés en six tourelles jumelées réparties de manière non conventionnelle dans un arrangement hexagonal. Bien que les canons principaux du SMS Westfalen soient de calibre inférieur à ses rivaux de l'époque, ils compensent via une meilleure cadence de tir. Malheureusement, l’arrangement hexagonal particulier restreint leurs utilisations et ne permet pas d'aligner tous les canons sur une seule cible. D’un autre côté, sa disposition de tourelle particulière lui offre aussi la possibilité d’engager aisément plusieurs cibles simultanément de chaque côté du navire, en fonction des compétences de son capitaine.

Fonds d'écran:

Outre l'impressionnante batterie principale, le SMS Westfalen dispose également d'un large éventail d'armes auxiliaires. Il s'agit notamment des 12 canons de la batterie secondaire du navire, d'un calibre de 15 cm, montés dans des casemates au-dessus du blindage de ceinture, ainsi que de 14 autres canons de 8,8 cm dispersés sur le navire, principalement pour la défense contre les destroyers.

Le SMS Westfalen ne serait pas un vrai cuirassé s'il ne possédait pas un blindage extrêmement épais en plus de toute cette puissance de feu, n'est-ce pas? Bien sûr que non! C'est pourquoi le SMS Westfalen, étant un cuirassé, bénéficie d'une protection légèrement supérieure à celle des navires de guerre similaires des autres nations. Les points forts de la protection blindée du navire sont sa ceinture principale de 300 mm, la protection de sa passerelle de commandement de 400 mm ainsi que ses tourelles de batterie principale de 280 mm d'épaisseur. L'endurance au combat du cuirassé est encore renforcée par son équipage assez important, composé de 1087 marins et officiers.

Cependant, comme pour la plupart des cuirassés et des dreadnoughts en particulier, le prix à payer pour une excellente puissance de feu et une bonne protection se traduit par une mobilité médiocre. Grâce à un système de propulsion à vapeur générant 22 000 chevaux, le SMS Westfalen ne peut atteindre qu'une vitesse de pointe d'un peu plus de 20 kts (environ 35 km/h).

Le SMS Westfalen va bientôt rejoindre les batailles navales de War Thunder et sera l'un des premiers cuirassés à apparaître dans les rangs de la marine allemande avec la publication de la mise à jour "New Power". En attendant, restez à l'écoute des news, car nous continuons à vous informer sur ce que la prochaine mise à jour majeure vous réserve. D'ici là, mer calme et bonne chasse capitaines!


L'équipe War Thunder

Précédents devblogs

 

 

Lire plus:
Top Gun Day: Le F-5C premium avec un camouflage “Menace rouge” en précommande!
  • 22
  • 13 mai 2021
Su-7BMK: From Russia with Love
  • 16
  • 14 mai 2021
Véhicule d'escadron: HMS Liverpool
  • 27
  • 12 mai 2021

Commentaires (5)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.