17 mai 2019

Furutaka - Paré pour la guerre

Le Furutaka est le premier navire de sa classe et le premier croiseur lourd commandé par la marine impériale japonaise dans les années 1920. Arrivant également dans War Thunder avec la mise à jour 1.89, une version hautement modernisée du Furutaka sera disponible en tant que croiseur lourd pour tous les capitaines du futur arbre naval japonais!

En bref: Ce navire de tête de sa classe offre une puissance de feu impressionnante aux dépens de la mobilité.

Histoire

Le Furutaka, bien qu’étant le navire chef de file de sa classe, a été commencé après son navire jumeau le Kako, en décembre 1922, au chantier naval Mitsubishi de Nagasaki. Bien que la construction du Furutaka ait commencé plus tard, elle a été achevée plus tôt et il a été mis en service dans la marine impériale japonaise en mars 1926.

Pendant l'entre-deux-guerres, le Furutaka travailla aux côtés du Kako avant de devenir navire de réserve au début des années 1930. Pendant ce temps, le Furutaka a subi des travaux de révision qui, entre autres changements, ont modernisé son armement anti-aérien. Après l’achèvement de ces améliorations, le Furutaka a été remis en service actif.

Cependant, en 1937, le Furutaka se retrouva à nouveau en cale sèche pour une nouvelle révision majeure. Cette fois-ci, il reçut des améliorations dans presque tous les domaines. Plus particulièrement, son armement principal a été remplacé par trois tourelles doubles de 8 pouces, un certain nombre d’armes de petit calibre AA ont été ajoutées et les lanceurs de torpilles précédemment intégrés ont été remplacés par deux lanceurs quadruples situés derrière les cheminées. Le poids total du Furutaka augmenta considérablement, entraînant l’ajout de renforts à la coque afin de préserver la stabilité et d’agir comme une couche supplémentaire de protection contre les torpilles.

Modernisé pour la guerre, le Furutaka commence sa carrière militaire en participant à l’invasion de Guam en décembre 1941 et plus tard à celle de Wake Island. Au début de 1942, il participa aux débarquements japonais en Nouvelle-Guinée et aux Îles Salomon.

Le Furutaka prit également part à la bataille de la mer de Corail en mai 1942, assurant la capture de l'île de Tulai, escortant le porte-avions Shōhō, puis ramenant à Truk le porte-avions endommagé Shōkaku. Après la réorganisation de la marine japonaise, le Furutaka a participé à la bataille de l’île de Savo, qui a été couronnée de succès, et a été témoin du naufrage de son navire jumeau, le Kako, pendant le retour des forces japonaises à Rabaul. Cependant, peu de temps après, le Furutaka rejoignit son homologue dans les profondeurs, après avoir été coulé par un tir américain lors de la bataille de Cape Esperance, plus tard en octobre 1942.

Furutaka : Croiseur lourd, Japon, Rang IV

Plus:

  • 6 canons de 8 pouces (203 mm)
  • Bonne protection
  • Torpilles puissantes

Moins:

  • Armement anti-aérien faible
  • Silouette imposante
image
image

Dans War Thunder, le Furutaka sera le plus gros croiseur lourd utilisable par les capitaines de la marine japonaise, qui entrera en jeu avec la mise à jour 1.89.

Le Furutaka comprend six nouveaux canons de 8 pouces (203 mm) répartis sur trois tourelles doubles. Les armes anti-aériennes comprennent quatre canons simples de 120 mm, quatre doubles canons de 25 mm assistés de deux doubles MG de 13,2 mm. Le Furutaka présente un agencement plus conventionnel pour les deux quadruple lanceurs de torpilles de 610 mm, situés derrière les cheminées. Outre le lancement de la torpille meurtrière Type 90, ces lanceurs sont également capables de pivoter horizontalement de manière importante, ce qui rend la visée beaucoup plus aisée.

Fonds d'écran:

Anecdote: En raison d'un plus grand tirant d'eau, créé par l'augmentation du poids suite à la refonte de 1937, certains hublots du navire étaient en permanence sous la ligne de flottaison, ce qui lui a valu le surnom d'«aquarium».

La principale protection du Furutaka, une ceinture blindée de 76 mm, reste inchangée. Cependant, dans le cadre de la refonte de 1937, le Furutaka fut équipé de renflements de chaque côté de la coque. Bien que ces protubérances aient principalement pour but de résoudre les problèmes de stabilité causés par le déplacement accru, elles améliorent également la protection contre les torpilles en atténuant l'effet du souffle sur les modules internes. Du fait de ce déplacement accru, le Furutaka perd également une partie de sa mobilité et de sa vitesse maximale par rapport au Kako, avec une pointe a 32,9 nœuds (61 km/h)

En tant que croiseur lourd au sommet du futur arbre naval japonais, le Furutaka devrait accoster dans les ports des joueurs avec la publication de la mise à jour 1.89 de War Thunder. En attendant, restez à l’écoute pour connaître les dernières informations sur la prochaine mise à jour majeure. Jusque-là, bonne chasse capitaines!


L'équipe War Thunder

Devblogs précédents

 

Commentaires (11)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.