War Thunder background
Martin 167-A3: Mercenaire américain

Le Martin Modèle 167 est un bombardier bimoteur américain, tout en métal, développé par la compagnie Glenn L. Martin à la fin des années 1930. Bien que le succès du DB-7 ait empêché l'avion d'entrer en service avec les forces américaines, il a rapidement trouvé son chemin vers l'Europe déchirée par la guerre, où il servit fidèlement des pays comme la France et le Royaume-Uni jusqu'à la fin de la guerre. Les pilotes peuvent s'attendre à ce que le Martin 167 A3 renforce les rangs de l'Armée de l'Air française dans la prochaine mise à jour 1.77 "Avis de Tempête"!

Histoire

Le bombardier moyen Martin Modèle 167 a été développé en réponse à une série d'exigences émises par l'USAAC en 1938. Suite à ces exigences, Martin a développé son bombardier Modèle 167, qui a reçu la désignation d'essai officielle XA-22. Cependant, malgré des performances favorables, le XA-22 a perdu le duel contre le Douglas A-20 Havoc, ce qui a permis à Douglas d'obtenir le contrat avec l'USAAC. Ce qui serait généralement un désastre pour la plupart des projets s'est avéré ne pas être le cas pour le modèle de Martin. Alors qu'un conflit armé menaçait l'Europe, des pays comme la France et le Royaume-Uni s'approvisionnaient désespérément en matériel militaire, y compris en avions. La France en particulier envisageait d'acheter les avions disponibles auprès de fabricants étrangers, la production nationale étant limitée. Ces fabricants étaient dans de nombreux cas des sociétés américaines, comme Martin. Les premières commandes pour les versions d'exportation vers la France du nouveau bombardier de Martin sont rapidement arrivées, sauvant ainsi le projet de la ruine.

La première commande prévoyait la construction de plus de 200 Martin 167 avec certaines modifications apportées pour optimiser son utilisation en France, telles que l'installation d'éléments français, armes, instruments métriques et moteurs différents. Martin, désireux de remplir la commande, a presque doublé sa production et a réussi à fabriquer plus de 100 avions en l'espace de six mois. Cependant, l 'expédition des unités prêtes a été retardée jusqu'en octobre 1939, date de la levée de l' embargo américain sur les armes. Au cours de cette période, les Français ont passé une commande de 100 avions supplémentaires. Cependant, avant que l'ordre ne puisse être entièrement exécuté, la France avait été occupée par l'Allemagne en juin 1940 et seulement 25 autres avions arrivèrent en France après le lot initial. Néanmoins, les unités qui se sont rendues en France se sont bien comportées au combat, en comparaison avec certains des bombardiers français, tels le LeO 451. Une fois l'armistice signé, les avions restants furent transférés sur le théâtre d'opérations africain, placés sous le commandement de Vichy et participèrent à des missions de bombardement contre des positions alliées. En 1943, les Martin 167 stationnés en Afrique furent remplacés par de nouveaux avions alliés une fois que les forces françaises locales rejoignirent les alliés. Un total d'environ 450 bombardiers Martin 167 ont été fabriqués et l'avion a continué à servir dans les rangs des forces aériennes françaises et britanniques jusqu'en 1945.

image
image

Dans War Thunder, le Martin 167-A3 rejoindra la ligne de bombardiers des rangs de départ de l'arbre de recherche aérien français avec la prochaine mise à jour 1.77 "Avis de Tempête". À l'instar de certains bombardiers français déjà présents en jeu, le Martin 167-A3 poursuivra la tendance: une vitesse de pointe relativement élevée pour cette classe d'aéronef. Cela dit, les deux moteurs Wright R-1820 Cyclone permettront aux futurs pilotes de cette machine d'atteindre des vitesses d'environ 500 km/h à altitude moyenne. Avec cette vitesse de pointe très respectable, couplée avec l'excellente agilité fournie par la cellule aérodynamique, les nouveaux pilotes d'avions français auront la chance de se familiariser avec la manipulation générale de certaines des machines qui succèdent au Martin 167 dans la ligne de bombardiers, avant même de les piloter personnellement.

Le Martin 167-A3 est capable de transporter jusqu'à 800 kg d'armes dans sa soute à bombes interne. Cela ne vous suffit pas? Pas de problème, le Martin 167-A3 assure. En plus des bombes, l'avion est également équipé de quatre mitrailleuses FN-Browning de 7,5 mm montées dans les ailes avec une réserve de munitions de 750 cartouches par canon. Cela permet aux pilotes de soutenir les efforts de leur équipe en engageant des cibles légèrement blindées sur le champ de bataille après avoir largué leurs bombes. Si vos coéquipiers choisissent de ne pas vous aider lors de votre retour à la base, votre hémisphère arrière restera couverte contre les attaques des chasseurs ennemis grâce à des tourelles de mitrailleuses positionnées au dessus et en dessous du fuselage.

Fonds d'écran:

Le Martin 167-A3 rejoindra le premier rang des forces aériennes françaises avec la prochaine mise à jour 1.77 “Avis de Tempête”. Restez connectés pour suivre les devblogs de la prochaine mise à jour majeure de War Thunder. A bientôt pilotes!


Consultez nos précédents devblogs:


L'équipe War Thunder

 

Lire plus:
Mad Thunder: Rage et Butin!
  • 1 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024

Commentaires (15)

Commenting is no longer available for this news