6 juillet 2018

USS Tucumcari (PGH-2) - Voyageur au long cours

En bref: L’un des deux hydroptères actuellement disponibles dans les tests fermés des forces navales. Le navire possède une vitesse ainsi qu’une manoeuvrabilité excellentes auxquelles on ajoute une gamme d’armement lourd impressionnante.

L'USS Tucumcari est un prototype américain de canonnière à hydrofoil développé à la fin des années 1960 comme banc d'essai pour évaluer les nouvelles technologies relatives aux hydroptères.

Histoire

L'USS Tucumcari, du nom de la ville du Nouveau-Mexique, était un hydroptère développé par la compagnie Boeing à la fin des années 1960 pour tester les fruits d'une décennie entière de recherche et développement sur les hydroptères. C’était un navire à la pointe de la technologie, doté des dernières innovations en matière d'électronique et d'un puissant moteur à turbine à gaz. Tout cela permit au navire d'atteindre une excellente vitesse de pointe ainsi qu’une excellente manœuvrabilité tout en lui permettant de traverser les eaux même les plus rudes. L'USS Tucumcari fut livré et assigné à la marine américaine en mars 1968.

Au début de son service, le Tucumcari a fait l'objet de tests approfondis dans les eaux du Pacifique au large de la côte ouest américaine, effectuant diverses missions de patrouille et participant à des exercices de la marine. Suite à cela, le navire fut envoyé pour ses premières missions de combat au Vietnam, participant à l'opération Market Time. Là, le Tucumcari réussit à prouver son efficacité dans les conditions de combat, avec des résultats prometteurs.

Après son retour aux États-Unis en 1970, le navire fut transféré dans la flotte atlantique avant d'être envoyé en Europe pour une tournée de démonstration en 1971. Tout au long de son voyage, l'USS Tucumcari a visité plusieurs pays européens dont le Danemark, la France, l'Allemagne et l'Italie, la Grande-Bretagne, la Grèce et la Turquie, dans le but de montrer aux autres membres de l'OTAN les capacités des hydroptères.

L'USS Tucumcari est retourné aux États-Unis en octobre 1971 et a effectué, entre autres, des missions de patrouille côtière auprès des garde-côtes américains. En novembre 1972 cependant, le navire fut gravement endommagé après s'être échoué sur un récif corallien à pleine vitesse au cours d'une mission de combat simulé au large des côtes de Porto Rico. En raison des dommages excessifs, il fut jugé non rentable de récupérer et de réparer le navire. Ainsi, l'USS Tucumcari fut rayé du registre naval en novembre 1973 puis démantelé par la suite pour être recyclé.

image
image

Dans War Thunder, l'USS Tucumcari est l'un des rares hydroptères disponibles dans la phase actuelle des tests de la bêta fermée navale. Il peut être recherché par tous les participants aux tests au rang II de l'arbre naval américain. Les atouts principaux de l'USS Tucumcari sont sa vitesse et sa maniabilité incroyables. Propulsé par un moteur à turbine à gaz d’environ 4 000 cv, le Tucumcari peut atteindre la vitesse de pointe fulgurante de 49,1 noeuds (91 km/h). Cependant, si un hydroptère est un bateau incroyablement mobile, dans le cas du Tucumcari, le profil du véhicule (une fois déployé) se remarque facilement, ce qui le rend plus facile à repérer.

image
Fonds d'écran:

Malgré la petite taille du Tucumcari, le vaisseau est relativement bien armé pour un patrouilleur. Avec un canon Bofors de 40mm à l'avant, accompagné d'un mortier de 81 mm sur la poupe et deux doubles tourelles de calibre .50 en superstructure, il est difficile de prétendre que le Tucumcari est mal équipé pour le combat. Cependant, les restrictions de poids et de taille empêchent le bateau d’embarquer des armements supplémentaires, tels que des lance-torpilles ou des charges de profondeur. Néanmoins, la combinaison de la bonne mobilité et de la puissance de feu du Tucumcari est vraiment mortelle quand ce dernier est utilisé par un capitaine expérimenté.

Fait intéressant: Après s'être échoué contre un récif corallien, le Tucumcari fut coincé à cause de la force de l'impact. La tentative de sauvetage qui fut entreprise nécessita l'utilisation d'explosifs pour essayer de décoller le navire du récif. Malheureusement, la tentative échoua et seul le navire fut endommagé.

L’USS Tucumcari attend déjà les capitaines désireux de l’essayer aux docks des tests fermés des forces navales de War Thunder. On se retrouve en mer, capitaines!


Autres ajouts des forces navales:

L'équipe War Thunder

Commentaires (0)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.