29 juin 2018

Kanonenboot K-2: Le conscrit hollandais

Le Kanonenboot K-2 est une canonnière de classe K initialement conçue par les Hollandais à la fin des années 1930 pour leur marine, qui a ensuite été capturée, terminée et utilisée par la Kriegsmarine durant la Seconde Guerre mondiale. Le K-2 sera l'un des navires allemands de haut rang qui attendra les capitaines de War Thunder dans les tests fermés des forces navales.

CBT des forces navales

En bref: Une canonnière hollandaise des années 30 utilisée par la Kriegsmarine pendant la 2nde GM. Le navire offre une bonne puissance de feu et de bonnes chances de survie, ce au détriment de sa mobilité.

Histoire

Les canonnières de classe K ont été commandées afin de remplacer les vieilles Brinio néerlandaises qui les ont précédées. À l'origine, sept navires de cette classe étaient prévus, dont trois qui furent commandés et disponibles immédiatement. Cependant, l'invasion allemande des Pays-Bas en 1940 a brusquement interrompu la construction dans les chantiers navals, entraînant l’annulation des commandes en suspens pour les navires restants. Après l'occupation, les trois navires de guerre inachevés furent capturés et tombèrent entre les mains des Allemands.

La Kriegsmarine décida d’achever la construction des trois navires capturés, afin de les faire contribuer à l'effort de guerre allemand. Ainsi, les K-1, K-2 et K-3 furent tous achevés en 1940-41 et furent mis en service en 1942. Les trois canonnières ont principalement servi dans les eaux norvégiennes et allemandes, effectuant des patrouilles et d'autres opérations discrètes. Le K-1, le navire de tête de la classe, fut coulé vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945, au large des côtes danoises. Le K-2, coulé lui aussi, fut retrouvé en Norvège puis remorqué aux Pays-Bas pour être mis au rebut en 1947. Le K-3, seul survivant, fut remis en service aux Pays-Bas après la Seconde Guerre mondiale sous le nom de «Van Speijk». Il resta en service dans la marine néerlandaise jusqu'en 1960, après quoi il fut vendu puis recyclé pour la ferraille.

image
image

Dans War Thunder, le Kanonenboot K-2 sera disponible au rang III de l’arbre naval allemand, et ce pour tous les participants aux tests fermés des forces navales. Étant une canonnière, le K-2 ressemble vraiment à un destroyer miniature. Bien qu'il ne soit pas capable d'une même puissance de feu ou de posséder la même mobilité en raison de sa plus petite taille, il est toutefois en mesure de bien se défendre sur le champ de bataille. Équipé de quatre canons de 120mm répartis sur deux tourelles doubles, il est parfaitement capable d'engager la plupart des cibles en combat, des petit torpilleurs jusqu’aux destroyers. Afin d’assister les canons primaires dans les combats rapprochés et fournir une protection efficace contre les attaques aériennes, le navire dispose d’un ensemble de canons anti-aériens composé de quatre canons de 37mm et de douze canons de 20mm.

Fonds d'écran:

Fait intéressant: Le K-2 possède une ceinture de blindage plus épaisse que celle du croiseur léger Emden, 60mm contre 50mm pour le Emden!

Cependant, le K-2 ne manquera pas de surprendre le capitaine occasionnel qui s'attend à un vaisseau agile. En fait, la vitesse maximale du K-2 ne dépasse pas 18,1 noeuds (33 km/h), ce qui le rend beaucoup plus lent que la plupart des embarcations légères et que la majorité des destroyers. Cela signifie que les capitaines de K-2 devront planifier soigneusement leurs tactiques de combat et éviter les environnements exigüs. Les attaques de torpilles surprises pourraient survenir sans prévenir et venir à bout de votre vaisseau.  

Découvrez le Kanonenboot K-2 dans les tests fermés des forces navales et faites des ravages sur les sept mers de War Thunder! Capitaines, aux postes de combat!


Autres ajouts des forces navales:


L'équipe War Thunder

Commentaires (8)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.