War Thunder background
Kawasaki Ki-32: Bombardier dans trois armées

En bref: un des premiers bombardier de l'arbre de recherche japonais, un superbe avion pour apprendre les bases: 450kgs de charge de bombe, 2 tourelles, un train d'atterrissage non-rétractable qui rend l'atterrissage plus facile.

Le Ki-32 est un bombardier léger japonais, développé par Kawasaki au milieu des années 1930 afin de remplacer le Ki-3 vieillissant. Très utilisé sur le théâtre d’opération asiatique avant et après la Seconde Guerre Mondiale, le Ki-32 rejoindra bientôt l’arbre de recherche de l’aviation japonaise dans la mise à jour 1.79 de War Thunder!   

Histoire

Le développement du Ki-32 a commencé en mai 1936 après que l'armée impériale japonaise ait demandé à Mitsubishi et à Kawasaki de construire un nouveau bombardier léger. L'IJA espérait remplacer le bombardier biplan Ki-3 désuet pour la fin de l’année 1936.

Bien que les deux entreprises aient conçu des avions très semblables, la différence nette entre le Kawasaki Ki-32 et le Mitsubishi Ki-30 était le moteur. Mitsubishi a préféré des moteurs radiaux fiables, tandis que Kawasaki a pris le risque d'installer son moteur en ligne à refroidissement liquide Ha-9-IIb.

Le premier prototype du Ki-32 pris son envol en mars 1937, et montra des performances comparables à celles du Mitsubishi Ki-30, qui avait effectué son vol inaugural à peine un mois auparavant.

Malheureusement pour Kawasaki, leur choix risqué de moteur a mis en lumière des problèmes de refroidissement. Et au moment où ceux-ci ont été résolus, Mitsubishi était prêt à commencer la production en série du Ki-30.

Cela aurait pu tuer dans l’oeuf le projet du Ki-32, mais c’était sans compter sur la seconde guerre Sino-Japonaise qui débuta en 1937. Ce conflit provoqua une demande importante de bombardiers légers, et le Kawasaki Ki-32 fût commandé afin d’être produit en série aux côtés du Mitsubishi Ki-30.

En 1938, le Kawasaki Ki-32 est entré en production sous la désignation officielle de l'Armée de terre Bombardier léger Type 98 à moteur unique. La production a continué jusqu'en 1940, et le Ki-32 a servi avec l'armée japonaise jusqu'en 1942, après quoi il a été retiré du service actif et fût réutilisé comme avion d'entraînement. Entre 1938 et 1940, quelques centaines de Ki-32 furent produits.

Outre les Japonais, l'Armée de l'Air Mandchoue a également utilisé un certain nombre de Ki-32. Le dernier conflit lors duquel le Ki-32 fût utilisé fut en 1945 pendant la révolution nationale indonésienne, où les guérilleros indonésiens ont capturé un petit nombre de Ki-32 sur des bases aériennes japonaises abandonnées.

image
image

Fait intéressant: les Américains ont utilisé leurs propres noms de code pour les avions japonais. Les chasseurs et les hydravions ont reçu des noms masculins, tandis que les attaquants et les bombardiers - des féminins. Ki-32 a été désigné "Mary".

Dans War Thunder, le Ki-32 rejoindra l’arbre aérien japonais en tant que bombardier léger de rang I, augmentant les possibilités de line-up de véhicules de l’entre-guerres aussi bien pour les nouveaux joueurs que pour les joueurs vétérans.

Comme tous les autres avions japonais, la cellule légère du Ki-32 offre une grande maniabilité, tandis que les 850 chevaux du moteur radial en ligne Ha-9-IIb permet d’atteindre une impressionnante vitesse maximale de 423 km/h à basses et moyennes altitudes. Ces performances sont équivalentes aux autres avions contemporains des autres nations, tels que le Ju 87 Stuka.

Le Ki-32 est armé de deux mitrailleuses de 7,7 mm, dont l'une est contrôlée par le pilote et l'autre par le mitrailleur arrière. Le Ki-32 emporte également une charge utile maximale de 450 kg répartie entre les points d'attache sous les ailes et la soute à bombes interne.  

Fonds d'écran:

Bien que la charge utile du Ki-32 puisse paraître faible, les pilotes doivent garder à l'esprit qu'ils pilotent un bombardier léger et non un avion d'attaque à part entière. Votre objectif principal sera de délivrer la charge utile sur votre cible, de s'échapper rapidement et de détruire les cibles légères sur le chemin du retour vers votre base.

Rester trop longtemps dans une zone de combat n'est pas une bonne stratégie pour les pilotes de Ki-32. Bien que le Ki-32 ait une bonne manoeuvrabilité, sa cellule légère ne supporte pas les dégâts causés par les tirs d’anti-aériens ou par les chasseurs ennemis. Utilisez votre vitesse supérieure pour frapper rapidement et infliger autant de dégâts que possible avant que les chasseurs ennemis n'apparaissent.

Si vous êtes attaqué par un avion ennemi, utilisez l’agilité de votre Ki-32 et (si nécessaire) la mitrailleuse arrière afin de gagner du temps et permettre à vos équipiers de venir vous porter assistance tandis que vous vous échappez.

L'un des meilleurs atouts du Ki-32 est qu'il est facile de se poser puisque son train d'atterrissage est toujours déployé. Comme le dit le proverbe, tout atterrissage pour lequel vous (et votre mitrailleur) survivez est un bon atterrissage.

Le Ki-32 rejoint les rangs de départ de l’arbre aérien japonais avec la prochaine mise à jour 1.79 de War Thunder. Restez bien à l’écoute des prochaines news pour en savoir plus! A bientôt dans le ciel de War Thunder!


Plus de devblogs

 

 

 

L'équipe War Thunder

Lire plus:
Découvrez la mise à jour “Seek & Destroy”!
  • 19 juin 2024
The Shooting Range #412
  • 23 juin 2024
Thunder Show: MILK TRUCK AA
  • 21 juin 2024
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024

Commentaires (8)

Commenting is no longer available for this news