War Thunder background
Fiat BR.20 DR – "Un oiseau de guerre impitoyable"
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Le Fiat BR.20 DR "Cicogna" ("Stork") est un bombardier moyen bimoteur utilisé principalement par les forces aériennes italiennes et japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale. Bien que les deux acteurs aient des vues très différentes sur l’utilisation de l'avion, le BR.20 est resté le principal bombardier d'Italie jusqu'à la fin de la guerre et était l'un de ses avions les plus fabriqués et les plus utilisés. Des sables chauds d'Afrique du Nord aux rizières en terrasses de Chine, le BR.20 a tout visité et est maintenant prêt à rejoindre les champs de batailles virtuels de War Thunder dans la mise à jour 1.69 "Regia Aeronautica".

Le BR.20 DR Cicogna est un bombardier moyen bimoteur italien développé par Fiat. Le Stork a une histoire très riche derrière lui, de son premier vol en 1936 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945.

Histoire

L'histoire du BR.20 commence en 1934, lorsque Regia Aeronautica a publié des spécifications de conception pour un nouvel avion de bombardement. Presque tous les fabricants d'avions italiens ont proposé leurs concepts, 3 étant acceptés par Regia Aeronautica. Parmi eux figurait le BR.20 de Fiat. Fiat a conçu et développé le nouvel avion avec hâte, la conception étant terminée l'année suivante et le prototype étant construit et prêt à être testé en 1936. Pour le plus grand plaisir du pilote d'essai, le BR.20 a montré une prise en main en vol favorable pendant les essais. Cependant, ce qui était encore plus important, c'était l'impressionnante précision de bombardement que le Stork a démontré lors des essais. Le Stork a réussi à placer ses bombes à 11m au plus de la cible désignée d'une altitude de 4.500 mètres. Ce niveau de précision a pu être obtenu grâce à l'excellente visibilité que le bombardier avait lors du pointage et des bombes chargées horizontalement, contrairement à la pratique habituelle consistant à les charger verticalement. La performance a fortement impressionné la Regia Aeronautica, ce qui l'a amené rapidement à passer une commande pour les premiers modèles de production.

Après que les premiers modèles aient atteint leurs unités à la fin de l'été 1936, les pilotes et les équipes d'entretien ont rapidement exprimé leurs préoccupations concernant les défauts de l'avion. La remarque principale portait sur la difficulté à entretenir le moteur radial Fiat A. 80 R.C.41. Malgré cela, l'avion fit son baptême du feu pendant la guerre civile espagnole, où il s'est fait remarquer grâce à sa vitesse, sa robustesse et ses capacités défensives. Ces qualités ont attiré l'attention de nombreuses armées de l'air d'autres pays, en particulier du Japon, qui envisageait de remplacer son bombardier Mitsubishi Type 93 obsolète par une solution beaucoup plus moderne.

Très impressionné par les capacités de l'avion, le Japon a commandé 82 BR.20 pour sa propre force aérienne et a rebaptisé le BR.20  "I-Shiki Model 100" (surnommé "Ruth" par les forces alliées). Cependant, après leurs premières missions de combat sur le théâtre asiatique à l'été 1938, les équipes japonaises de BR.20 ont fait plusieurs remarques négatives sur l'avion, principalement en ce qui concerne les problèmes de fiabilité du moteur et de puissance de feu. Cela entraînera le retrait rapide du bombardier de la ligne de front. Après avoir quitté la force active de l'armée de l'air japonaise en 1939, le BR.20 a ensuite été relégué aux fonctions de formation et définitivement retiré du service à la fin de 1941.

Contrairement aux Japonais, les Italiens ont utilisé le BR.20 non seulement en plus grand nombre, mais aussi tout au long de la guerre. Pendant toute la durée du conflit, le BR.20 était le principal bombardier italien et a mené des actions en France, à Malte et en Afrique du Nord.

Au total, plus de 500 BR.20 ont été construits, déclinés en plusieurs variantes, entre 1936 et 1943, y compris les modèles d'exportation japonais.

Dans War Thunder, le BR.20 offrira aux pilotes une plate-forme de bombardement solide, capable de causer autant voire plus de dégâts à l'ennemi que sa propre cellule est capable d'en absorber. Les deux moteurs Fiat A.80 R.C. 41 délivrent une puissance de 986 HP chacun et peuvent propulser la Cigogne à une vitesse maximale de 430 km / h à une altitude de 4000 m. Si la Cigogne est prise par surprise par les combattants ennemis, elle peut riposter à partir de trois tourelles défensives dispersées le long du fuselage de l'avion, qui sont capables de couvrir la plupart des angles d'attaque. Le nez et les tourelles ventrales sont équipés d'une seule mitrailleuse Breda-SAFAT de 7,7 mm, tandis que la tourelle dorsale dispose d'une monture double avec les mêmes armes.


br_20_dr_06_450_no_logo_2258608eaf2c3ec5 br_20_dr_04_450_no_logo_c61409793281ae6c

Le BR.20 Cicogna peut transporter une charge utile maximale de 1 600 kg et permet aux joueurs de personnaliser leur chargement, en fonction de leurs besoins, avec une grande variété de poids de bombes, de 50 à 800 kg.


chevron-left.png
chevron-right.png

Wallpaper: 1280x1024 | 1920x1080 | 2560x1440

La version qui a été ajoutée au jeu dans la mise à jour 1.69 "Regia Aeronautica" est la première version de production du BR.20, avec la tourelle Breda D.R. . La Cigogne se situera au premier rang de l'arbre d'aviation italien et constituera l'épine dorsale de la ligne de bombardiers de l'Italie, tout comme la vraie Cigogne l'a été!


Plus de Devblogs:


L'équipe War Thunder

Lire plus:
Remportez le Jaguar IS dans l’événement Sabre de la Justice!
  • 15 février 2024
Regardez la Thunder CUP 2024 et recevez des Récompenses uniques en Twitch Drops!
  • 13 février 2024
AMX-13 VTT DCA: Hachoir à viande français!
  • 27 février 2024
Wessex HU.5: L'hélicoptère de Sa Majesté
  • 26 février 2024

Commentaires (3)

Commenting is no longer available for this news