31 août 2018

TAM - Remplacer la Vieille Garde!

Le TAM est un char moyen, développé conjointement par des ingénieurs argentins et allemands dans les années 1970, destiné à remplacer les chars de la 2GM obsolètes en service dans l’armée argentine de l’époque. Les tankistes peuvent attendre avec impatience l’ajout du TAM à l’arbre des forces terrestres allemandes avec la sortie de la prochaine mise à jour 1.81!

En bref: Le TAM est un char moyen argentin très compact, mobile et mortel qui fournira aux tankistes allemands un éclaireur en première ligne très compétent dans les rangs supérieurs.

Nous vous avons déjà présenté ce véhicule à la gamescom 2018, mais aujourd'hui, nous allons parler plus en détail du TAM.

Histoire

Dans les années 1960, l’Argentine cherchait des projets pour moderniser sa flotte vieillissante de chars de la Seconde Guerre mondiale. Après avoir développé ces véhicules, les États-Unis ont refusé de faire de nouvelles ventes de ces véhicules. Cela a contraint l'Argentine à se tourner vers le marché européen, ce qui a entraîné l'achat d'un certain nombre d'AMX-13 français et de ses variantes.

En 1973, cependant, le ministère de la Défense a établi un cahier des charges pour un véhicule de combat entièrement nouveau qui serait produit dans le pays et devrait entrer en service en 1980. Bien que sachant ce qu'ils voulaient, les ingénieurs argentins ne possédaient pas le savoir-faire technique nécessaire pour réellement concevoir et produire un tel véhicule. Face à ce problème, le gouvernement argentin a cherché une collaboration avec une société étrangère afin de concevoir et de fabriquer le véhicule de son choix. Finalement, un contrat a été signé avec la société allemande Thyssen-Henschel, un effort de développement commun a rapidement suivi.

Le TAM (Tanque Argentino Mediano, eng: Char Moyen Argentin), tel qu’il serait désigné, était basé sur l’IFV allemand Marder et équipé d’une modification du canon britannique, le Royal Ordnance L7A3, produit en Allemagne. Les deux premiers prototypes du TAM ont été construits respectivement en 1976 et en 1977 et ont été soumis à de nombreux tests au cours des deux années suivantes.

Après avoir passé avec succès les tests, le TAM a été mis en production en 1979. Les véhicules étaient armés de canons FMK.4 Modelo 1L, qui était une copie locale du canon allemand d'origine. Le gouvernement a commandé 200 véhicules de la variante IFV. Cependant, les difficultés économiques ont eu pour conséquence que la commande n’a été que partiellement remplie avant que la production ne soit relancée plus tard. L'Argentine était également très désireuse d'exporter le TAM vers d'autres pays, mais malgré l'intérêt pour certains contrats en cours de signature, le TAM n'a jamais été largement exporté pour diverses raisons.

Au total, environ 280 TAM ont été construits et la plupart d’entre eux servent encore dans l’armée argentine, mais avec des équipements améliorés. Le TAM n'a jamais été déployé dans aucune opération de combat à cette date.

Dans War Thunder, le TAM sera disponible pour tous les tankistes, non pas en tant que char moyen, mais en tant que char léger, dans les rangs supérieurs de l’arbre de recherche des forces terrestres allemandes, lors de la publication de la mise à jour 1.81. Le TAM offre une combinaison de mobilité et de puissance de feu tout en négligeant la protection du blindage. À bien des égards, il peut être considéré comme un Begleitpanzer 57 considérablement amélioré, qui conviendra probablement aux goûts d’un plus grand nombre de tankistes.

L’un des aspects les plus importants de la conception du TAM lors de son développement était de maintenir le poids du véhicule aux environs de 30 tonnes. Bien que cela permette au véhicule de traverser les ponts en Argentine, cela impose certaines limitations aux caractéristiques de protection du véhicule. Par conséquent, les ingénieurs devaient limiter la protection du blindage du véhicule à un maximum de 32 mm. En jeu, il est peu probable que vous disposiez d'une protection suffisante contre les divers véhicules de haut niveau, mais il offrira un bon niveau de protection contre les canons automatiques légers et les mitrailleuses.

Cependant, malgré le fait que les commandants en herbe du TAM ne puissent pas compter efficacement sur la protection blindée de leur véhicule pour sauver leur vie, la mobilité est un sujet totalement différent. Fournissant une puissance respectable de 720 chevaux, le moteur MTU du TAM est capable de pousser le véhicule à une vitesse de 75 km / h sur route, en marche avant comme en marche arrière! En outre, grâce à son excellent rapport poids / puissance, le véhicule peut atteindre ses vitesses de pointe très rapidement et parcourir des terrains encore plus accidentés.

Fonds d'écran:

Fait intéressant: la production du TAM et de ses variantes a eu lieu dans un complexe industriel flambant neuf que le gouvernement argentin avait construit à cette fin.

L’un des points forts du TAM est sans doute son canon principal. Équipé d'un dérivé argentin du canon britannique L7A3, doté d'un large choix de munitions hautement efficaces, allant des munitions sous-calibrées aux HESH et HEAT, le TAM est parfaitement adapté pour engager une multitude de cibles, même à longue portée. Outre le canon principal, les conducteurs de TAM disposeront également de deux mitrailleuses de 7,62 mm, l'une montée coaxialement et l'autre au-dessus de la tourelle, servant de moyen de dissuasion anti-aérien.


Consultez les autres devblogs:

 

 

L'équipe War Thunder

Commentaires (10)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.