War Thunder background
Kfir C.7: Le lionceau aux griffes acérées

Le Kfir C.7 était un chasseur-bombardier israélien, descendant du célèbre chasseur français Mirage et équipé du puissant turboréacteur J79.

En bref: Un chasseur-bombardier israélien développé à partir du Mirage français, doté d’un nombre important d’options d’emport tout en conservant d’excellentes caractéristiques de vol.

Kfir C.7, chasseur à réaction, Israël, rang VII

Caractéristiques:

  • Vitesse de pointe supérieure à Mach 2
  • Excellente agilité
  • Très polyvalent
  • Grand nombre d’options d’emport externe
Histoire

Immédiatement après la guerre des Six Jours, la France imposa un embargo sur l’exportation d’armes à Israël, soulignant gravement la dépendance du pays aux fournisseurs étrangers de matériel militaire. Malgré l’embargo, Israël parvint à obtenir la documentation du Mirage 5J, qui avait été développé spécifiquement pour l’Armée de l’air israélienne avant l’interdiction. Ces appareils étaient produits commercialement sous le nom d’IAI Nesher. En raison de la fin des livraisons de la France, Israël se tourna vers les États-Unis pour obtenir de l’aide, achetant un certain nombre de F-4 Phantom II et de A-4 Skyhawk neufs pour son Armée de l’air. Cependant, quand l’Armée compara le Nesher et le nouveau F-4 Phantom, elle réalisa que le Mirage était en retard sur de nombreux aspects. Par conséquent, des plans pour équiper les Nesher avec les moteurs produits sous licence du Phantom II - le General Electric J79 - furent établis et se réalisèrent peu après avec le Kfir (“Lionceau” en hébreu).

Entrant en production en série en 1975 puis mis en service dans les 101e, 113e et 109e escadrons de l’Armée de l’air israélienne, le Kfir connut ses premiers combats en novembre 1977. Si l’avion s’est bien comporté et s’il était apprécié de ses pilotes, la modification avait augmenté le poids de l’appareil, impactant certaines de ses caractéristiques de vol. Les ingénieurs israéliens corrigèrent le problème en équipant le Kfir de plans canards fixes sur la partie frontale du fuselage.

Le Kfir C.7 est une modification tardive de l’avion, résultant d’efforts continus des ingénieurs israéliens pour développer davantage le Kfir. Cette nouvelle version comprenait de nombreuses améliorations, dont une postcombustion plus puissante, une charge utile et une sélection d’armes plus lourdes ainsi qu’une nouvelle avionique et un nouvel arrangement du cockpit. Le Kfir C.7 entra en service en 1983 et resta en service actif jusqu’au début des années 1990 avant d’être officiellement retiré du service par l’Armée de l’air israélienne. Subséquemment, certains exemplaires furent vendus sur le marché de l’exportation à la Colombie et au Sri Lanka où ils connurent le combat durant la guerre civile du Sri Lanka.

image
image

Dans War Thunder, le Kfir C.7 sera l’un des avions de haut rang attendant les pilotes au rang VII de la future branche de l’aviation israélienne. Malgré ses similarités avec le Mirage français, le Kfir C.7 dispose d’une grande gamme d’améliorations qui non seulement le différencient de son lointain parent mais en font aussi un chasseur-bombardier à réaction puissant et très polyvalent. Nous allons en découvrir plus à ce sujet, d’accord?

Contrairement au Mirage 5, le Kfir C.7 est équipé du turboréacteur extrêmement puissant General Electric J79-GE-J1E, aussi trouvé sur le F-4 Phantom II, capable de fournir une vitesse de pointe impressionnante de 2440 km/h à une altitude de 11000 mètres, avec une vitesse ascensionnelle digne d’une fusée avec 230 m/s au niveau de la mer. De plus, les ailes delta du Kfir et les plans canards fixes au-dessus de l’entrée d’air des moteurs offrent à l’avion une manoeuvrabilité exceptionnelle tout en assurant une stabilité adéquate à plus basse vitesse.

Fonds d'écran:

Étant par sa conception un chasseur-bombardier, le Kfir C.7 dispose d’un arsenal d’armes important, adapté à la fois aux opérations de frappe au sol et au combat aérien. Possédant une charge utile pouvant atteindre 5775kg, répartie sur de nombreux points d’emport sous le fuselage et les ailes, le Kfir C.7 peut être équipé d’un grand assortiment de différents types d’armes, dont des bombes non-guidées, des roquettes et des pods de 20mm. Doté d’une paire de canons de 30mm à tir rapide DEFA, déjà bien connus des aviateurs français les plus aguerris, le Kfir peut aisément abattre ses ennemis avec une rafale courte et bien placée. Cependant, ce n’est de loin pas la seule arme que le Kfir peut apporter en dogfight. Cet avion peut aussi être équipé de quatre missiles air-air Shafrir-2, AIM-9D et AIM-9G.

Le Kfir C.7 sera bientôt disponible pour tous les pilotes au sommet de la future branche de l’aviation israélienne, débarquant dans War Thunder avec la sortie de la prochaine mise à jour majeure. En attendant, assurez-vous de rester à l’écoute des nouvelles pour obtenir toutes les dernières informations disponibles sur la prochaine mise à jour. D’ici là, que vos cieux soient dégagés et bonne chasse pilotes!

Accès à la CBT des forces aériennes israéliennes

Pack Spitfire d'Ezer Weizman
Ezer Weizman's Spitfire Pack
Ce pack inclut:
  • Spitfire LF.Mk.IXe (Premium, Rang IV, Israël)
  • 1000 Golden Eagles
  • 7 jours de compte premium
  • Accès à la CBT des forces aériennes israéliennes
Pack A-4E IAF
A-4E IAF Pack
Ce pack inclut:
  • A-4E; (Premium, Rang VI, Israël)
  • 2000 Golden Eagles;
  • 15 jours de compte premium.
  • Accès à la CBT des forces aériennes israéliennes
Lire plus:
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
RN Bolzano: Le dernier debout
  • 18 mars 2024
Thunder Show: UNKNOWN TECHNOLOGY
  • 15 mars 2024
AH-1W Super Cobra: Le Marine venimeux
  • 12 mars 2024

Commentaires (53)

Commenting is no longer available for this news