7 mai 2020

Char D2: Avance lente

Le Char D2 est un char moyen français de l'entre-deux-guerres, développé par Renault comme une alternative moins chère au Char B1 plus lourd et plus cher. Après avoir connu une action acharnée lors de l'invasion de la France en 1940, le Char D2 se battra bientôt sous le drapeau de la République sur les champs de bataille virtuels de War Thunder dans la prochaine mise à jour majeure!

En bref: un char moyen français de l'entre-deux-guerres, doté d'une bonne puissance de feu et d'une bonne protection, mais manquant sévèrement de mobilité.

Char D2, char moyen, France, rang I. 

Plus

  • Canon de 47mm puissant
  • Bon blindage

Moins

  • Faible mobilité
  • Équipage réduit
Histoire

Le développement du Char D2 a commencé en 1930, tandis que Renault travaillait toujours sur le projet du Char D1. Contrairement au char léger D1, l'armée française a demandé le développement d'une version plus lourde du véhicule, arborant un blindage plus épais et une meilleure mobilité, considérée comme une alternative au char lourd Char B1, dont le nombre devrait être limité par la possibilité d’un traité de limitation des armements.

Renault a commencé à travailler sur le Char D2 et avec l'utilisation d'une technique de soudure alors innovante, espérait gagner en poids et donc aussi en coût sur ce nouveau véhicule. Le premier prototype du Char D2, appelé Renault UZ, a été achevé en 1932, suivi peu de temps après par deux autres prototypes en novembre 1933. Les tests ont été relativement brefs et, à certains égards, ne se sont pas déroulés complètement, afin de commencer la production plus tôt . Les premiers ordres de production ont été émis en 1934, les premiers modèles de production entrant en service dans l'armée française en 1935. Un deuxième lot de production amélioré a été commandé en juin 1938, arborant une tourelle plus récente et une puissance de feu améliorée.

En service, le Char D2 a souffert de problèmes mécaniques, entraînant des pannes fréquentes et une maintenance difficile en raison d'un manque de pièces de rechange. Néanmoins, le Char D2 participa à des combats lors de l'invasion de la France au printemps 1940 et a servi avec les troupes françaises jusqu'à la chute de la France en juin.

Une centaine de chars D2 ont été produits au total, dont beaucoup ont été perdus à la suite de pannes. Environ 20 seront détruits pendant les combats, et environ 20 autres véhicules seront capturés par les forces allemandes d'occupation. Le Char D2 a reçu une désignation allemande officielle, mais n'a jamais été mis en service par les forces allemandes.

image
image

Dans War Thunder, le Char D2 sera un nouveau char moyen arrivant dans les rangs inférieurs de l'arbre des forces terrestres françaises, avec la sortie de la prochaine mise à jour. Doté de caractéristiques similaires à celles de certains autres chars français de son rang, le Char D2, avec son blindage épais et son puissant canon de 47mm, est le véhicule idéal pour attaquer les objectifs détenus par l'ennemi et soutenir les alliés sur le champ de bataille!

Comme déjà mentionné, le Char D2 est principalement armé du canon de 47mm SA-35 - une arme répandue, que l'on trouve couramment sur de nombreux véhicules terrestres français de bas rang. Connu pour sa cadence de tir relativement élevée de 15 coups/min et ses bonnes propriétés balistiques, le canon SA-35 peut facilement affronter la plupart des adversaires qu'il rencontre sur le champ de bataille. En outre, le Char D2 est également équipé de deux mitrailleuses MAC de 7,5 mm.

Fonds d'écran:

Anecdote: les tourelles des Char D2 capturés ont ensuite été réutilisées par les forces allemandes dans des positions de défense statique, tandis que certaines ont également été installées sur des trains blindés.

Le Char D2 offre également à ses commandants une excellente protection blindée, compte tenu de son rang. Étant équipé d'un blindage allant jusqu'à 56 mm et 40 mm sur ses sections de tourelle frontale et de caisse, respectivement, le Char D2 sera difficile à détruire pour certains véhicules qui se frotteront à lui. Cependant, avoir un blindage épais est un peu une grâce salvatrice pour le Char D2, car son équipage relativement petit composé de seulement 3 tankistes peut très facilement être mis KO en un seul tir - alors soyez vigilants sur ce point, tankistes!

Il y a cependant un aspect pour lequel le Char D2 dévoile son plus grand défaut - à savoir la mobilité. Pesant 19,7 tonnes et propulsé par un moteur à essence de 150 chevaux, le Char D2 ne peut atteindre une vitesse de pointe de 23 km/h que dans des conditions idéales. De plus, le faible rapport poids/puissance résultant de seulement 7,6 ch/t signifie que le Char D2 a une accélération plutôt terne et aura des problèmes pour bouger en terrain difficile. En conséquence, les tankistes seront bien avisés de choisir le Char D2 pour les combats sur terrain plat ou en zone urbaine, tandis que les environnements plus dynamiques conviennent mieux à certains autres véhicules.


L'équipe War Thunder

Précédents devlogs

 

 

 

Commentaires (59)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.