Le MS-15: La marine italienne arrive dans War Thunder

Nous sommes heureux de révéler que dans la prochaine mise à jour majeure de War Thunder, nous prévoyons d'introduire la marine italienne! Nous sommes impatients de vous présenter ces beautés navales et de vous en parler dans nos prochains devblogs, alors gardez un œil sur les news!


Aujourd'hui, nous voulons présenter l'un des navires qui seront introduits dans le cadre de l'arbre de recherche naval italien - le torpilleur MS-15.

En bref: Un torpilleur à moteur italien du début des années 1940, fortement inspiré du Schnellboot allemand, doté d'excellentes caractéristiques de navigation et d'un armement mortel.

MS-15 1a, torpilleur à moteur, Italie, rang I.

Plus

  • Excellente mobilité
  • Petite silhouette

Moins

  • Faible protection
  • Effectif d'équipage moyen 
Histoire

Durant les premières années de la Seconde Guerre mondiale, la marine italienne a découvert les inconvénients de la série de torpilleurs MAS. À savoir, les navires de ce type présentaient d'excellentes vitesses, mais leur navigabilité n'était pas idéale. En conséquence, la Regia Marina a commencé à chercher à se procurer un navire qui résoudrait ce problème au début des années 40.

La réponse est rapidement venue avec la chute de la Yougoslavie et la saisie ultérieure de leur force navale limitée par les Italiens. Ayant trouvé d'anciens Schnellboots de type Lürssen construits en Allemagne, les Italiens sont rapidement parvenus à la conclusion que ces navires répondaient idéalement aux besoins actuels de la marine. En tant que tels, les exemplaires capturés ont été ramenés en Italie et un design presque identique en a été dérivé par le constructeur naval CRDA. Le design, désigné CRDA 60t, ne différait que par le choix du groupe motopropulseur ainsi que par des armes italiennes, tandis que le reste restait pratiquement identique à l'original.

Les premiers torpilleurs CRDA 60t ont été achevés en avril 1942, avec un total de 36 construits. Les torpilleurs CRDA 60t ont été mis en action pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale à l'été de la même année. L'un des succès les plus notables de leur carrière au début du service a été l’attaque contre le croiseur léger britannique HMS Manchester par MS 16 et MS 22 en août 1942, marquant également la plus grande cible à être détruite par un torpilleur à moteur pendant la Seconde Guerre mondiale.

Certains navires de ce type ont également servi avec la Kriegsmarine, en particulier ceux qui ont été capturés par les Allemands après la signature de l'armistice en septembre 1943. Sur les 36 torpilleurs CRDA 60t, 16 ont été perdus au combat pendant la guerre. De nombreuses unités survivantes ont continué à servir dans la marine italienne après la guerre et pendant la guerre froide, grâce à des programmes de modernisation. Une poignée des unités survivantes ont également été remises aux marines française et soviétique respectivement dans les conditions du traité d'armistice. Le dernier des torpilleurs CRDA 60t hautement modernisés a été mis hors service en 1979, marquant la fin d'une carrière de 37 ans.

image
image

Dans War Thunder, la classe CRDA 60t de torpilleurs à moteur italiens sera représentée par le MS-15 1a, un navire de la première série de production de la classe. Avec de nombreux autres navires italiens uniques de la flotte légère, le MS-15 formera l'épine dorsale des premiers rangs du tout nouvel arbre naval italien, arrivant dans War Thunder avec la prochaine mise à jour.

Offrant une combinaison équilibrée de bonne navigabilité et de puissance de feu décente, le MS-15 1a sera un choix parfait pour les capitaines prêts à mouiller leur chemise avec les prochaines forces navales italiennes. Le MS-15 1a présente une vitesse de pointe raisonnable de 33 nœuds (61 km/h), grâce à la puissance fournie par trois moteurs à essence de 1150 chevaux, générant une puissance combinée de 3450 chevaux. Bien qu'il ne remporte aucune course lorsqu'il est opposé à certains de ses prétendants aux premiers rangs, le MS-15 1a promet à la place à ses capitaines une excellente agilité, qui, associée à la silhouette relativement petite du navire, rend la cible assez difficile à atteindre en temps voulu.

Fonds d'écran:

Anecdote: l'exploit le plus célèbre des torpilleurs CRDA 60t est l’attaque du croiseur léger britannique HMS Manchester en août 1942, ce qui en fait le record du plus grand navire de surface détruit par un torpilleur pendant la Seconde Guerre mondiale.

En parlant de toucher des cibles, le MS-15 1a est équipé d'une paire de canon Breda de 20 mm à chaque extrémité de la coque du navire. Hélas, ses obus sont généralement plus faibles que les 20 mm des autres nations et utilisent des clips de 12 coups. Néanmoins, ils constitueront les principales armes du navire pour faire face à d'autres navires légers ainsi qu'à tout avion volant à basse altitude. Dernier point, mais non des moindres, le MS-15 1a a également accès à deux lance-torpilles de 533 mm, montés à l'avant du navire - de la même manière que les S-boots allemands. Les torpilles sont définitivement l'atout de ce bateau, capable de frapper des cibles bien plus massives idéalement entre 3 et 12 kilomètres (en fonction des modifications recherchées).

Cependant, comme pour de nombreux navires des premiers rangs des forces navales de War Thunder, le MS-15 1a ne dispose également que d'un petit équipage composé de seulement 19 marins. En conséquence, le navire est relativement fragile et ne peut pas survivre au feu soutenu des adversaires dans un échange de tirs nourri, donnant à l'utilisation de la mobilité une importance primordiale.

Lire plus:
A-4E Skyhawk: Le Hot-Rod de Heinemann survitaminé
  • 14
  • 27 novembre 2020
Dagor Engine 6.0: améliorations graphiques, effets et DLSS
  • 48
  • 16 novembre 2020
Des Battle Pass dans War Thunder!
  • 56
  • 16 novembre 2020

Commentaires (25)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.