War Thunder background
Fusō: Une Bordée Inoubliable

Le Fusō est le navire de tête d’une paire de cuirassés construits pour la Marine impériale japonaise avant la Première Guerre mondiale et terminés pendant. Malgré sa conception datant d’avant la Grande Guerre, le Fusō servit durant toute la période de l’entre-deux-guerres et participa à la Seconde Guerre mondiale grâce à sa modernisation. Il embarquera bientôt dans de nouvelles campagnes suivant son arrivée dans War Thunder avec la prochaine mise à jour majeure, Fire and Ice!

En bref: Un cuirassé japonais de la Première Guerre mondiale, construit pour surclasser les autres cuirassés contemporains par une puissance de feu supérieure.

Fusō, cuirassé, Japon, rang V.

Caractéristiques:

  • Canons de gros calibre dévastateurs
  • Bon blindage
  • Canons antiaériens nombreux
  • Mobilité médiocre
Histoire

Suivant le lancement du HMS Dreadnought en 1906 et du HMS Invincible en 1907, deux nouveaux types de navires apparurent - le dreadnought et le croiseur de bataille. Cela causa des problèmes considérables aux plans d’expansion navale du Japon puisque soudainement, tous les navires en construction devinrent obsolètes. La décision a été prise de construire de nouveaux navires mais, en raison de la récession économique de l’époque, seulement un cuirassé qui deviendra plus tard le Fusō et quatre croiseurs de bataille (Classe Kongō) ont été commandés.

La quille du Fusō a été posée en mars 1912, il a été lancé deux ans plus tard et entra en service dans la Marine impériale nippone en novembre 1915. Malgré son entrée en service durant la Première Guerre mondiale, le Fusō ne connut pas d’action durant la Grande Guerre puisque les Empires centraux n’étaient plus présents en Asie à ce moment. Durant l’entre-deux-guerres, le Fusō participa à plusieurs missions d’entraînement et sera reconstruit entièrement deux fois entre 1930 et 1941, modifiant considérablement l’apparence du navire et améliorant ses capacités de combat.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la conception du Fusō était déjà jugée dépassée, surpassée en capacités de combat par des navires plus modernes. Pour cette raison, le Fusō fut principalement relégué à des rôles secondaires durant le conflit, voyant peu d’action en première ligne. L’engagement le plus mémorable du Fusō était aussi son dernier. Prenant part à la grande bataille du golfe de Leyte, le Fusō ainsi que son sistership - le Yamashiro - seront tous les deux coulés durant les combats du détroit de Surigao en octobre 1944.

image
image

Dans War Thunder, le Fusō sera un nouveau cuirassé rejoignant les rangs de la Marine impériale japonaise dans le cadre de la prochaine mise à jour majeure. Arrivant en jeu dans sa version rénovée de fin de guerre, le Fusō dispose d’une grande puissance de feu grâce à ses nombreux canons de gros et moyen calibre, tout en étant recouvert d’armes antiaériennes à courte portée. Il dispose aussi d’un blindage épais, typique de cette classe de navire!

L’armement du Fusō est constitué de six impressionnantes tourelles doubles de 356mm, réparties uniformément le long du navire. Doté de bons angles de tir et d’une balistique plus que respectable, le Fusō est capable d’infliger des dégâts monstrueux à ses ennemis, même à longue distance mais surtout lorsqu’il tire une bordée entière sur une cible unique.

Fonds d'écran:

Naturellement, le Fusō possède une bonne quantité de batteries secondaires, consistant en 16 canons de 152mm, huit étant montés dans des casemates au-dessus de la ceinture blindée, des deux côtés de la coque du navire. De plus, l’armement polyvalent du Fusō est constitué de quatre canons doubles de 127mm, pouvant engager à la fois les cibles aériennes et les navires. Pour finir, la batterie antiaérienne du Fusō est constituée d’un nombre impressionnant de 89 canons de 25mm! Ils sont divisés en 16 doubles, 8 triples et 33 tourelles à fût simple. La batterie AA est soutenue par 10 mitrailleuses lourdes - il faudra être très courageux et compétent pour percer cette défense antiaérienne!

Étant un cuirassé, le Fusō ne dispose pas seulement d’une puissance de feu incroyable mais aussi d’un bon blindage. En fait, la ceinture principale du Fusō atteint 305mm aux points les plus épais - une valeur commune que l’on retrouve sur la plupart des autres cuirassés contemporains de cette époque. Les tourelles principales et le château sont tout aussi bien blindés avec respectivement jusqu’à 279 et 305mm d’acier. En plus d’un bon blindage, un autre aspect qui aidera l’endurance au combat du Fusō est la taille de son équipage. Effectivement, arrivant en jeu dans sa configuration de fin de Seconde Guerre mondiale, le Fusō compte un total de 1 900 marins, ce qui en fait l’un des plus grands équipages du jeu!

En raison de toute cette puissance et de ce blindage, le Fusō affiche subséquemment un déplacement impressionnant de 35 900 tonnes, ce qui, couplé avec son système de propulsion de 75 000 ch, peut amener cette forteresse flottante à une vitesse de pointe de 21 noeuds (39 km/h). Ainsi, le Fusō dispose d’une mobilité plutôt moyenne par rapport aux autres cuirassés contemporains.

Le Fusō arrive en jeu dans le cadre de la prochaine mise à jour de War Thunder et sera disponible à là recherche pour tous les capitaines dans les rangs de la Marine japonaise. En attendant, assurez-vous de garder un œil sur les actualités tandis que nous continuons à vous dévoiler quels ajouts excitants la prochaine mise à jour majeure “Fire and Ice” vous réserve. D’ici là, que vos mers soient calmes et bonne chasse capitaines!

Lire plus:
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024
Seek & Destroy: Améliorations & Peaufinage
  • 14 juin 2024
Vextra 105: Close Fire Support!
  • 13 juin 2024
CV9035DK: The Nordic Gunslinger
  • 13 juin 2024

Commentaires (1)

Les commentaires sont prémodérés 
Commenting is no longer available for this news