War Thunder background
Le destroyer d'escorte Akebono
Fonds d'écran:

L’Akebono était un destroyer d’escorte construit pour la toute récente JMSDF, il fût parmi les tout premiers navires de guerre construits localement par le Japon après la Seconde Guerre Mondiale.Bientôt les capitaines de War Thunder auront la possibilité de prendre le commandement de ce navire unique qui arrivera dans la prochaine mise à jour majeure!

En bref: l'un des premiers navires de guerre construits pour la marine japonaise dans la période d'après-guerre, doté d’une bonne puissance de feu, d’une bonne mobilité  et d’une excellente endurance au combat.

Akebono, destroyer escort, Japan, II rank. 

Plus

  • Bonne cadence de tir de l’armement principal
  • Bonne mobilité
  • Important équipage

Cons

Histoire

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon s'est vu interdire d'avoir sa propre armée. Cependant, avec l'avènement de la Guerre Froide dans les années qui ont suivi, le Japon a de nouveau été autorisé à lever une petite force à des fins d'autodéfense. En conséquence, la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF) a été formée en 1954.

Cependant, la marine nouvellement formée avait besoin de nouveaux navires pour pouvoir s'acquitter efficacement de ses tâches et acquérir de l'expérience pour la construction des navires ultérieurs. En conséquence, déjà en 1953, des plans étaient en cours d'élaboration pour la construction de trois nouveaux destroyers d’escorte, avec deux conceptions distinctes différant principalement par le système de propulsion utilisé. L’Akebono, qui était le seul navire du lot à utiliser la propulsion à vapeur traditionnelle, a été commandé en décembre 1954 et mis en service en mars 1956, devenant l'un des premiers navires militaires japonais produits dans le pays à entrer en service actif après la Seconde Guerre mondiale.

L’Akebono a servi pendant 20 ans avec la JMSDF avant d'être mis hors service en 1976. En 1981, le navire a été ferraillé et officiellement radié du registre naval en 1986.

image
image

Dans War Thunder, l’Akebono sera un nouveau navire de rang II dans l'arbre naval japonais après la sortie de la prochaine mise à jour majeure. L’Akebono est le sister-ship de l'Ikazuchi - un navire déjà familier à certains capitaines. Il offrira cependant à ses futurs commandants de meilleures performances au combat grâce à une mobilité améliorée et une endurance plus élevée que l'Ikazuchi.

Anecdote amusante: L’Akebono est l'un des premiers navires de guerre construits par le Japon pour sa marine après la Seconde Guerre mondiale.

L’Akebono, tout comme l’Ikazuchi, est équipé d'une paire de canons de 3 pouces (76,2 mm), formant son armement principal. Le fait d'avoir un mécanisme de rechargement automatisé donne à ces armes une cadence de tir très élevée allant jusqu'à 50 coups/min. En fait, la seule fois où les capitaines de ce navire connaîtront des temps de rechargement prolongés, c'est lorsque les chargeurs devront être réapprovisionnés ou lors du changement de type de munitions. En parlant de cela, l’Akebono peut tirer trois types de munitions - les obus HE standard, les obus AP pour faire face à des cibles plus lourdement blindées, comme les destroyers par exemple, et HE-VT pour faire face aux menaces aériennes.

En plus des canons principaux, l’Akebono est également équipé d’une seule tourelle double de canons Bofors de 40 mm, située sur la partie arrière de la superstructure du navire. Bien que pratique pour tenir à distance les avions ennemis et les petits navires, les capitaines seront bien avisés de renforcer davantage leurs capacités AA avec l'utilisation des obus HE-VT mentionnés précédemment, étant donné que les canons Bofors, en plus d'être peu nombreux, ont également une portée plus courte et nécessitent des frappes directes pour abattre efficacement les avions ennemis.

La principale différence qui distingue l’Akebono de son sister-ship est le système de propulsion. Etant équipé d'un système de propulsion à vapeur traditionnel au lieu d'un système diesel, l’Akebono peut générer 18000 chevaux et peut ainsi atteindre une vitesse de pointe supérieure de 28 nœuds (~ 52 km/h). En outre, l’Akebono embarque également un effectif légèrement supérieur, composé de 193 marins au lieu de 153. Bien que ne semblant pas une amélioration majeure à première vue, ces quelques dizaines de membres d'équipage supplémentaires peuvent faire la différence dans la bataille quand il s'agit de s’extirper de la chaleur du combat.

L’Akebono attendra tous les capitaines au rang II de l'arbre naval japonais dans la prochaine mise à jour bientôt disponible dans War Thunder. En attendant, restez à l'écoute des futures annonces pour vous tenir au courant de tous les derniers développements concernant la prochaine mise à jour. D’ici là, bons vents et bonne traque capitaines!


L'équipe War Thunder

 

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
The Shooting Range #408
  • 26 mai 2024
Thunder Show: CAT&MOUSE
  • 24 mai 2024
XM800T: Prouesses de bravoure
  • 24 mai 2024

Commentaires (20)

Commenting is no longer available for this news