War Thunder background
Cruiser Tank Mk IV: A13 Mk II
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.
Le Cruiser Tank Mk IV: A13 Mk II​


Après la 1ère guerre mondiale, de nombreux pays ont envisagé la conception et le rôle des blindés dans la guerre du futur. Les Britanniques se sont tournés vers leur toute puissante marine pour l'inspiration de ses «cuirassés terrestre» (en réalité, ils étaient appelés à l'origine les “Landships committee”), et au début des années 1930 il a été décidé deux stratégies de blindé différentes. La première était le "char d'infanterie" - conçu pour se déplacer avec l'infanterie, puisque la vitesse était sans importance, ils étaient lourdement armés et blindés. La seconde était le "croiseur" - comme la classe de navire, l'armement et la vitesse furent privilégiés sur le blindage. Le “General Staff” n°A9 a finalement été assigné pour être le premier des chars Croiseurs, le Mark 1 (Mk I); un char carrée avec 12 petites roues, 2 tourelles de mitrailleuses, et une tourelle principale avec un cannon Ordnance QF 2 pdr (quelques-uns avaient un obusier de 3,7 pouces). Peu de temps après, un Cruiser Mk II (A10) légèrement plus blindé fut produit, mais les deux avaient de petites séries de production alors que les travaux ont progressé vers une nouvelle transmission, plus prometteuse. 

Alors que les Britanniques étaient au courant des modèles de char rapides de John Walter Christie, ils ne furent jamais pleinement convaincu jusqu'à ce qu'ils voient la char léger BT-5 soviétique en action (voir l 'article précédent sur le BT-5). Ils n'ont ménagé aucun effort pour en acquérir un, mais trouvèrent des obstacles de la part du gouvernement Américain. Encore plus complices que les Soviétiques lors de l'acquisition de leurs échantillons, les Britanniques ont démonté le char Christie jusqu'à ce qu'il puisse légalement être expédié comme "tracteur agricole", toutes les parties et les tourelles retirées furent jetés dans des caisses étiquetées "pamplemousse" et expédiées avec succès au Royaume-Uni (les Soviétiques n'eurent pas de problème à passer au travers) 



Contrairement à la série des BT soviétique qui a gardé les aspects fondamentaux de l'ingénieuse conception du Christie intacte, les Britanniques en ont fusionné la suspension et la transmission au chars carrés A9 et A10. Pour s'assurer que la vitesse du char soit minimal ; Ils accouchèrent du Cruiser Mk III (A13) et la version d'essai était clairement plus rapide que les autres chars britanniques, mais cependant plus lent que le BT ou que le US M2 Stuart. Ceci est bien reflété dans le jeu avec une vitesse pratique hors route atteignant les 43 kilomètres par heure, mais l'accélération est banale et la vitesse de recul risible. Il tient bien la route mais les manœuvres le ralentisse. En raison de la pression pour obtenir un modèle prêt pour l'imminent conflit et d'un entrainement insuffisant, le modèle de production résultant avait de nombreux problèmes de fiabilité qui réduisaient à sa durée de vie, en particulier avec sa conduite de direction ; heureusement, ces problèmes ne sont pas présents dans le jeu.
 
Il y a deux défis importants à jouer la version du Croiseur à tourelle améliorée (Rang 1, BR 1.7), que nous avons en jeu – Même trois si l'on en considère le nom alambiqué - le Cruiser Mk IV (A13 Mk II), ce qui signifie Croiseur 4ème variante, 2ème modèle sous le numéro A13 General Staff. Pratiquement la seule différence avec le Mk IV est le blindage plus fortement incliné et plus espacés appliquée sur les côtés et à l'arrière de la tourelle, mais couvrant seulement partiellement l'avant. Même avec cela, le Mk IV à l'armure la plus faible du jeu, avec quelques zones vulnérables même au mitrailleuses! Faites toujours face à l'adversaire car le blindage frontale est de loin le plus protégé, les côtés sont en papier. Si vous attaquez un, se déplacer sur le coté permettra d'accroître considérablement les chances de le détruire.


De magnifiques rendu de ce petit char, le niveau de détail est impressionnant!

 


Le dernier est son canon 40mm 2-PDR. Il a une très bonne pénétration et une bonne portée, mais il avait seulement 1 catégorie de munition, un obus perforant "solide" (AP) (pas de charge explosive)! En plus de cela, le point de transition pour la pénétration des 2 obus AP est d'environ 400m, de sorte que l'on peut avoir à souvent changer de type d'obus. Ne vous méprenez pas, le 2-PDR est une arme puissante. L'obus "Mk.1 AP/T" par défaut à une pénétration de 80mm à 10m et de 61mm à 500m. L'obus amélioré, "Mk.1 APCBC/T", perce 74mm à 10m, mais 64mm à 500m, et double la pénétration de l'AP/T à 2000m. Obtenir un tir critique sur le blindage de l'ennemi n'est pas difficile, mais pour un kill il s'agit surtout de connaître l'emplacement des points critiques (équipage, munitions, carburant). Naturellement il a l'obus standard HE commun a tout les chars du jeu avec une utilité limitée.
 
Les techniques de survie avec un tel blindage et le manque de types d'obus APHE impliquent généralement faire usage de la couverture du terrain et la furtivité. Alors qu'il est possible de tirer à la volée en raison de sa suspension stable, la nécessité de cibler les zones critiques font mentir cette tactique. Avec une bonne couverture/furtivité, il est possible d'accumuler les kills. Je suggère de réduire la charge de munitions à la moitié du maximum pour éviter la détonation interne, en supposant que les obus restants soient stockés dans un emplacement plus protégé. Et naturellement, il y a l'expérience de l'équipage! Heureusement, on a besoin que de très peu de point d'expérience d'équipage pour débloquer l'achat du mode Expert (SL).



Historiquement, le Mk. IV ne fut pas un succès pour les raisons reflétées dans le jeu. Sa bonne vitesse et ses capacités de contournement étaient une menace pour les adversaires, mais il ne pouvait pas arrêter efficacement leur avance. Le succès limité fut plus un résultat de la politique du « comitee » avec une production précipitée, que de la conception en elle-même. Cependant, il fut une évolution clé et une nouvelle tendance pour l'arme blindée britannique qui finit par produire certains des meilleurs chars du monde; un produit très britannique né du brillant concept de John Walter Christie.

Auteur: Joe “Pony51” Kudrna


Regardez la vidéo du Cruiser Mk.IV de DigitalDigging pour du gameplay Britannique !


Lire plus:
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
15ème saison du Battle Pass - King of the North!
  • 22 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024