War Thunder background
L'as du mois – Décembre – Le capitaine David McCampbell
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

F6F-3 dans la livrée BF-84, similaire à celle de MacCampbell. Créé par Gudkarma et disponible en jeu avec le Revenue Share Program.


Le débat fera rage à jamais entre les historiens et les enthousiastes, pour savoir qui est le plus grand des pilotes de chasse de tous les temps. De nos jours, les discussions continuent: est-ce que le nombre de cibles abattues prime ? Le charisme et les capacités de commandement doivent-ils être pris en compte ? Doit-on séparer les théâtres des opérations et doit-on attribuer plus de crédits à certaines cibles plus qu'à d'autres ? Malgré tout ceci, si l'US Navy devait désigner un seul homme au titre de plus grand ace de tous les temps, ce serait le Capitaine David McCampbell.
 
Né dans la ville de Bessemer dans l'état d'Alabama en janvier 1910, McCampbell déménagea avec sa famille à West Palm Beach, Floride, où il fut élevé. Il étudia à l'école militaire de Staunton (Staunton Military Academy) en Virginie de 13 à 18 ans, avant de passer une année à l’école Technique de Géorgie (Georgia School of Technology). Cependant, son passage à Atlanta fut raccourci lorsqu'il fut éligible pour l'Université Navale des Etats Unis (United States Naval Academy) à Annapolis en 1929.

La carrière Navale de McCampbell débuta avec de remarquables succès, notamment plusieurs victoires lors de compétitions de plongeons. Il reçut son diplôme d'Ingénierie Marine en 1933. Cependant, toute future progression fut stoppée le jour de la remise de diplôme, lorsque Campbell fut remercié (honourably discharged) de l'US Navy suite aux coupes budgétaires du gouvernement. Promu dans les réserves de l'US Navy comme un enseigne, McCampbell trouva du travail dans la construction et ensuite sur une ligne d'assemblage pour la Douglas Aircraft Corporation.



En juin 1934 McCampbell a été transféré à nouveau dans le service actif de l'US Navy régulière et rejoint l'équipage du croiseur "USS Portland", d'un tonnage équivalent à 10.000 tonnes. Ce fut pendant son service sur le Portland que la véritable passion de McCampbell pour l'aviation prit racine - bien que sa mère déclara plus tard qu'il ait toujours eu un intérêt pour l'aviation - quand il travailla avec l'Escadron de Reconnaissance 11 (Scouting Squadron 11) comme un expert en armement d’aéronefs; quatre avions étaient embarqués à bord du croiseur. En 1937 McCampbell a été promu "Lieutenant Junior" et a abouti dans sa demande d'être transféré à l'aviation navale. Suivant sa formation à la base navale de Pensacola (Pensacola Naval Air Station), Floride.

McCampbell servit avec le VF-4 'Red Rippers' pendant deux ans avant d'être retiré des fonctions de vol pour devenir un officier d'appontage à bord du porte-avions "USS Wasp" en mai 1940. C'était alors pendant son engagement dans cette tâche vitale et souvent dangereuse que McCampbell fut promu Lieutenant en mai 1941. Le reste de l'année a vu McCampbell activement employé sur le pont avec des exercices tels que la formation à la qualification sur porte-avion pour les nouveaux membres d'équipage et les patrouilles atlantiques pour faire respecter la neutralité américaine.



Lorsque les États-Unis ont été catapultés dans la Seconde Guerre mondiale en Décembre 1941, USS Wasp était en cales sèches jusqu'en Janvier 1942; le navire ne pouvait pas prendre part aux combats. Le Wasp a rejoint la flotte mère britannique (British Home Fleet) et a participé à l'escorte de convoi pour la Russie et Malte, et participa aux opérations "Calendar" & "Bowery". En juillet 1942, McCampbell navigua avec le Wasp pour le théâtre du Pacifique et fut fortement impliqué dans les opérations aériennes à Guadalcanal. McCampbell fut partie des rescapés lorsque le Wasp fut frappé par trois torpilles lancées d'un sous-marin japonais, le 15 septembre, sombrant en emportant 193 vies.

Cependant, McCampbell ne sera pas renvoyé aux commandes. Il a été promu Capitaine de Corvette (Lieutenant Commander) après son retour aux États-Unis, mais servit d'instructeur d'officier d'appontage en Floride jusqu'en août 1943. McCampell fut sélectionné en tant que commandant de l'Escadron de chasse VF-15 nouvellement formé - une courbe d'apprentissage abrupte pour un homme qui n'avait pas pratiqué de vols depuis plus de trois ans et demi, et qui n'avait que deux ans de service actif (en temps de paix qui plus est) dans son journal de vol.



Malgré les défis qui lui ont fait face, McCampbell excella comme le nouvel Officier Commandant du nouvel escadron. L'escadron passa plusieurs mois à travailler sur le nouveau F6F Hellcat - encore une fois, un véritable défi pour McCampbell dont l'expérience sur chasseurs embarqués fut acquise sur des biplans qui étaient d’une génération fort antérieure par rapport au très puissant chat des ateliers Grumman. McCampell fut promu Capitaine de Frégate (Commander) et prit en charge le "Air Group 15" en Février 1944, embarquant avec ses trois escadrons sur le porte-avions USS Essex en mai de la même année.

McCampbell était dans une position relativement rare. En tant que commandant de 34 ans, il dirigeait au front des dizaines de membres d'équipage qui étaient à peine sortis de l'adolescence et qui se reposaient sur lui pour des conseils; mais la grande majorité de son expérience était dans la flotte de surface et non pas comme un aviateur. Quand il mena sa première patrouille de chasse sur les îles Marcus le 19 mai, c'était sa première fois au combat en tant que pilote. Trois semaines plus tard, le 11 Juin, McCampbell abattit un zéro sur Saipan - sa première victoire aérienne depuis sa qualification en tant que pilote de chasse en 1938.



Une deuxième victoire personnelle a été ajoutée à son palmarès deux jours plus tard sous la forme d'un Ki-49, à nouveau sur Saipan. Puis, le 19 Juin, McCampbell sera devenu une légende de l'aviation de la marine américaine. Dans la bataille de la mer des Philippines, qui impliqua 15 porte-avions américains contre 9 japonais, une énorme bataille aérienne a eu lieu dans le ciel entre les aéronefs des deux belligérants. McCampbell conduisit les chasseurs du «légendaire Quinzième» Air Group ("Fabled Fifteen" Air Group) contre un raid japonais de quelque 80 avions. Dans une courte série d'attaques rapides, McCampbell ne revendiqua personnellement pas moins de cinq bombardiers en piqué japonais, avec un sixième probablement détruit.

Décollant de nouveau plus tard ce jour-là, il abattit un zéro avant de rencontrer une autre paire de chasseurs japonais, alors qu'il rentrait vers son porte-avion. Les deux zéros tentaient d'abattre un hydravion américain qui essayait de sauver un aviateur américain abattu. McCampbell abattit l'un des chasseurs, tandis que son ailier s'occupa du second. En une seule journée, McCampbell avait abattu sept avions ennemis avec un huitième probable, dont cinq furent réduit à néant en seulement quelques minutes, sur une seule sortie.



Toujours au front et cultivant sa réputation grandissante en tant que pilote de chasse audacieux et leader charismatique, McCampbell abattit un flux régulier d'avions, dont quatre le 12 Septembre et trois le lendemain. Si la preuve que les importants succès aériens de McCampbell n'étaient pas un «coup bol» avait été nécessaire, elle aurait été faite le 24 Octobre lors de la bataille du golfe de Leyte.

Avec une force de frappe constituée de dizaines d'avions japonais fonçant vers l'Essex, l'alerte fut lancée à tous les chasseurs disponibles à s'élancer pour intercepter la vague ennemis. McCampbell et son ailier, l'enseigne Rushing, étaient les premiers à quitter le pont parmi les sept Hellcats qui grimpèrent pour faire face à l'attaque ennemie. McCampbell donna l'ordre aux cinq combattants américains restants de lutter contre les bombardiers, tandis qu'il conduisit Rushing directement vers la quarantaine d'avions d'escorte. Incroyablement, lors du combat qui suivit, McCampbell abattit neuf combattants japonais, Rushing six. Rushing apponta avec des magasins vides alors que l'avion de McCampbel avait deux cartouches restantes. Cet record du plus grand nombre d'avions abattus par un seul pilote dans une seule sortie reste inégalé à ce jour.



David McCampbell reçu la Médaille d'Honneur du Congrès (Congressional Medal of Honor) pour sa compétence de pilote et de commandant dans le théâtre du Pacifique. Il est crédité de 34 victoires aériennes confirmées dans son relativement bref mandat comme pilote au front. McCampbell a continué à servir dans l'US Navy après la guerre, étant promu au grade de Capitaine à bord de de l'USS Bonhomme Richard avant d'être finalement sélectionné comme Sous-chef d'Etat-major Adjoint des Opérations au Commandant en chef du Commandement Continental de la Défense Aérienne(Continental Air Defence Command).

Le Capitaine David McCampbell pris sa retraite de la Marine des États-Unis en 1964. Il est décédé en Juin 1996 à l'âge de 86 ans et est enterré au cimetière national d'Arlington. Ses décorations incluent la Medal of Honor, la Navy Cross, la Silver Star, la Legion of Merit et la Distinguished Flying Cross. Il est l'ace au plus haut palmarès dans l'histoire de l'US Navy et ses exploits restent inégalés dans l'histoire de la guerre aérienne.


L'auteur

     

Mark Barber, Consultant Historique pour War Thunder

Mark Barber est un pilote de la British Royal Navy's Fleet Air Arm. Son premier livre fut publié par Osprey en 2008. Depuis, il a publié de nombreux ouvrages sur l'aviation ainsi que des articles pour plusieurs magasines, dont "FlyPast", le magasine d'aviation le plus populaire aux UK. Il s’intéresse principalement à l'aviation navale Britannique de la Première et Seconde Guerre mondiale, ainsi qu'au RAF Fighter Command. Il travaille actuellement pour Gaijin Entertainment en tant que consultant historique, avec une aide dans la partie historique du forum de War Thunder et une supervision des articles "Ace of the Month"

 


 

Lire plus:
Remportez le Churchill AVRE dans l’événement "Opération Overlord"
  • 30 mai 2024
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024
The Shooting Range #411
  • 16 juin 2024
Thunder Show: CLASSIC BOMB vs NUKE
  • 14 juin 2024