War Thunder background
Attention! Format d'actualités obsolète. Le contenu peut ne pas s'afficher correctement.
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

1024x1280 | 1920x1080


Histoire :

Peu après que les chars IS-2 soient sortis des usines en 1943, les ingénieurs soviétiques se mirent rapidement en quête d’un nouveau char lourd, destiné à remplacer l’IS-2 au sein de l’Armée Rouge du futur. À la fin 1944, alors que les combattants faisaient connaissance avec le Tigre II, ce besoin devint soudainement plus pressant. Le nouveau char, qui était alors connu sous le nom de Kirovets-1, devrait disposer d’un blindage avant et d’une tourelle renforcés, tout en conservant le poids et les dimensions de l’IS-2. Deux bureaux furent ainsi mis en compétition pour créer le nouveau char : le Collectif de Conception de l’usine n°100, mené par Zhozev Kotin, et le Comité de Conception de l’usine de chars de Chelabinsk, emmené par Nikolay Dhukov. Les deux équipes d’ingénieurs aboutirent à des idées différentes : le projet de Kotin impliquait une nouvelle forme de coque destinée à augmenter le blindage effectif, sans avoir à épaissir les plaques de blindage en elles-mêmes. 

Tank lourd soviétique IS-3 lors du 8ème 'Tank Day'

au Musée Militaire technique de Lešany.

Le projet issu de l’usine de Chelabinsk, pour sa part, incluait une tourelle arrondie, rappelant un « poêle inversé ». Finalement, les autorités compétentes choisirent de combiner les deux éléments. Le premier prototype de ce nouveau véhicule, appelé Objet 703, fut assemblé et fonctionnel en octobre 1944. Suite aux tests, l’ordre de production en série fut rapidement donné. Cependant, les usines d’assemblages travaillaient encore sur des modèles IS-2, et furent mise en difficulté face à ce nouveau véhicule, bien plus complexe. La construction de nouveau char dut donc être délayée, et, en mai 1945, seuls quelques véhicules étaient opérationnels.

Cela n’allait cependant pas empêcher le Haut État-Major soviétique de le faire défiler au cours de la Parade de la Victoire, à Berlin, le 7 mai 1945, même si le char n’avait pas participé aux combats. Cet engin représenta un véritable choc pour de nombreux observateurs occidentaux, qui craignaient d’y voir l’arme ultime des champs de bataille modernes. La réalité, néanmoins, n’allait pas confirmer leurs craintes. Les chars IS-3 furent en effet problématiques à de nombreux égards : une motorisation défectueuse, le blindage qui se fissurait à proximité des soudures, des problèmes de ventilation… Ces défaillances furent rapidement identifies par l’Armée Rouge, qui donna l’ordre de ramener l’ensemble des IS-3 à l’usine pour réparation et modernisation. Ce programme courut de 1949 à 1952, après quoi une nouvelle modernisation des véhicules fut ordonnée, pour aboutir à la version IS-3M en 1959.

À cause des nombreux problèmes et retards pris par le projet, l’IS-3 n’arriva que trop tard pour voir la Seconde Guerre Mondiale en Europe. Un nombre limité de ceux-ci, néanmoins, prirent part à l’offensive en Mandchourie en août 1945. Les IS-3 furent plus tard utilisés par l’Armée Rouge pour écraser le soulèvement hongrois de 1956, l’opération « Tourbillon ». Des IS-3 furent également utilisés en Égypte au cours de la Guerre des Six Jours ; cependant, la plupart des appareils livrés furent perdus, à cause du feu ennemi ou de problèmes mécaniques. Avec l’avènement du T-55, les chars lourds soviétiques furent alors places en force de réserve.


IS 3 égyptien
camouflage de _IIyJI9_ | Télécharger


Dans War Thunder:

Vue Rayons X du IS 3 dans War Thunder

Dans War Thunder, l’IS-3 est un char lourd soviétique de Tier V. Actuellement, sa cote de bataille est de 7.0 dans tous les modes de jeu. La principale arme de ce char est son canon D-25T de 122 mm, le même que celui utilisé par l’IS-2 et l’IS-2 Mod. 44, à ceci près qu’il est capable de tirer des obus B-471D APCBC. Ce type de munition est capable de percer un blindage de 227 mm à une distance de 100 mètres. La partie la plus épaisse de son blindage est située à l’avant, le “bec” à l’avant de la coque augmentant le blindage effectif de 110 à environ 180 – 200 mm, selon l’endroit précis. L’avant de la tourelle de l’IS-3 est également bien protégé, avec 250 mm de blindage extrêmement incliné. Le blindage latéral de la coque est d’une épaisseur de 90 mm, avec 30 mm d’appoint au niveau des chenilles. La vitesse maximale de l’IS-3 est de 38 km/h, grâce à son moteur de 520 chevaux.

Les principaux défauts de l’IS-3 sont son lent rechargement et la piteuse inclinaison de 3 degrés vers le bas de son canon. Les conducteurs de ce char doivent minimiser leur temps d’exposition et chercher constamment si on ne cherche pas à les prendre de flanc. À cause du canon, il vous faudra n’engager des ennemis que sur terrains plat, ou s’ils sont en hauteur par rapport à vous. En cours de combat, essayer de rester bien face à l’ennemi : s’angler ne que diminuer la valeur du blindage effectif. L’IS-3 vous permettra également de rechercher l’IS-4M, le pinacle des chars lourds soviétiques sur War Thunder.


 Adam “BONKERS” Lisiewicz


Nous ajouterons dans l'une des prochaines mises à jour

l'emblème de la 4ème Division tanks de War Thunder

Décalco de Branislav 'InkaL' Mirkov

Lire plus:
Regardez le tournois Armored Apex 2024 et recevez des récompenses uniques grâce aux Twitch Drops!
  • 12 juillet 2024
Découvrez Skilled Marksman, la 16e saison du Battle Pass!
  • 22 juillet 2024
The Shooting Range #416
  • 22 juillet 2024
Thunder Show: IT
  • 19 juillet 2024