War Thunder background
“Invasion de la Sicile”
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Bf 109 G-2/Trop 6./JG 53 "Yellow 6" , Sicile, premier semestre 1943

camouflage available to unlock in game for 180 shooting downs


Après les revers essuyés en Afrique du Nord et en Tunisie, les Italiens s’attelèrent à créer une ligne de défense autour de la péninsule Italienne. 30 Divisions au total furent mobilisées, mais la plupart des unités manquaient d’entraînement et n’étaient pas prêtes à tenir un front. La Sicile restait le point faible, les forces de l’Axe manquant cruellement d’hommes et de matériel dans cette région. Tandis que certaines unités basées dans la région comme la 4ème Division d’Infanterie motorisée “Livorno” (spécialisée dans les combats en montagne) et la 28ème Division d’infanterie “Aosta” jouissaient d’une certaine réputation, la plupart des hommes présents sur l’île n’étaient que des servants des positions de défense côtière placées aux points stratégiques.

 

Carte des débarquements alliés an Sicile le 10 juillet 1943

Les 315.000 hommes de la 6ème Armée Italienne, commandée par le général Alfredo Guzzoni, reçurent le soutien de troupes Allemandes commandées par le général Albert Kesselring, envoyées en Italie afin de palier au manque d’expérience des troupes sur place. La Luftwaffe Panzer Division “Hermann Göring” et la Heer 15ème Division Panzergrenadier formaient le corps principal de cette force composée de 80.000 hommes, dont la plupart était du personnel de soutien qui resta à l’écart des combats.

Lorsque le débarquement Allié commença dans la nuit du 9 au 10 juillet, l’île avait déjà subi un bombardement massif, focalisé principalement sur les bases aériennes, les routes, le chemin de fer et les ports. Le 10 juillet peu après minuit, malgré une nuit froide et venteuse, des parachutistes Américains et Britanniques furent largués à l’intérieur des terres, dans les environs des plages du débarquement. Le vent violent dispersa ces hommes, mais ils réussirent tout de même à semer la confusion et la panique dans le système défensif Italien, permettant ainsi au débarquement amphibie de ne pas se retrouver sous un feu nourri.

Tout le long des plages, le soutien aérien et les tirs de barrage de bateaux s’acharnèrent sur les défenses côtières encore opérationnelles, faisant énormément de victimes dans les rangs des défenseurs. Le courage de ces unités Italiennes est à souligner, combattant vaillamment l'impressionnante armada leur faisant face malgré leur manque flagrant d’entraînement et de matériel. Malgré cette résistance, la 8ème Armée Britannique et la 7ème Armée Américaine percèrent rapidement les faibles défenses côtières dans le golfe de Gela et le golfe de Noto.

Alors que le soleil se levait, des bombardiers en piqué Ju-87 Stuka pilotés par des Italiens attaquèrent la flotte Alliée, suivis tout au long de la journée par des torpilleurs Italiens SM-79 et des bombardiers Allemands Ju-88. Seuls quelques P-40 assuraient la couverture aérienne de la flotte. Dans la panique, les servants des défenses aérienne des bateaux les prirent pour cible par erreur à plusieurs reprises. Le USS Maddox fut coulé par ces attaques matinales, mais ceci n’empêcha pas les forces Américaines de débarquer et sécuriser la ville de Gela rapidement.

Un équipage US vérifiant son  Sherman sur la Red Beach 2, Sicile le 10 juillet

Les renforts Allemands et Italiens entrèrent en action, avançant vers la plage de Gela. La contre-attaque Italienne fut déclenchée, la Division Livorno accompagnée de chars légers attaqua les positions Américaines de Gela, mais furent repoussées en subissant de lourdes pertes infligées par les forces défendant la ville et le support d’artillerie fourni par les bateaux. La Division Hermann Göring et des éléments de la 15ème Division Panzergrenadier arrivèrent en début d’après-midi. Ces unités attaquèrent le centre de la tête de pont Américaine, profitant du soutien de chars Tigres I et de Panzers IV. Ils réussirent à faire céder le dispositif de défense de la 1ère Division Américaine, mais furent ensuite pris sous les tirs croisés des croiseurs Savannah et Boise. Ces deux navires, accompagnés par leur escorte de 6 destroyers, tirèrent selon les rapports 3.194 obus sur les forces Allemandes, faisant pleuvoir un déluge de feu meurtrier et repoussant leur assaut en infligeant de lourdes pertes humaines et matérielles.

Les Britanniques quant à eux rencontrèrent moins de résistance et sécurisèrent tous leurs objectifs à la fin du premier jour. Syracuse, Ragusa et Noto tombèrent sous contrôle Britannique, pendant que la 7ème Armée se préparait à affronter les forces Allemandes et Italiennes qui se regroupaient en face d’eux. Mais les Alliés étaient désormais fermement implantés sur l’île et il devint impossible pour les forces de l’Axe de les repousser.

Aaron “anglomanii” Lentz


Dans l'une des prochaines mises à jour nous introduirons l'insigne du 66è régiment ainsi que la décalco "Blondie" :

Créées Branislav 'InkaL' Mirkov

Lire plus:
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
15ème saison du Battle Pass - King of the North!
  • 22 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024