War Thunder background
Vickers Wellington Mk Ic series
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Vickers Wellington capturé Mk.Ic. Unit: centre de tests Luftwaffe  Série: KX-E (L7788)
camouflage créé par Paegas | Télécharger !


Du point de vue des performances pures, le Wellington n’avait rien de remarquable : c’est que son point fort se cache à l’intérieur… Il fut conçu à partir d’une structure géodésique, qui lui confère un fuselage particulièrement solide, par l’un des plus grands innovateurs de l’Histoire, Sir Barnes Neville Wallis. Avec Reginald Kirshaw "Rex" Pierson, il conçut la machine à record qu’était le “Vickers Wellesley”, qui ouvrait lui-même la voie au “Wellington” puis au plus grand “Warwick”. Avec ses ailes allongées et son large fuselage, l’appareil se révéla capable de mener à bien une myriade de missions, notamment en étant le précurseur des radars aéroportés, tout en étant assez solide pour absorber de lourds dommages avant de rentrer. Bien que la configuration de la soute à bombes limite ses capacités d’emport, celles-ci demeuraient légèrement supérieures à celles du Heinkel He-111H-3 tout en ayant une plus grande autonomie. C’est également l’un des premiers appareils à posséder une tourelle à l’extrémité de la queue ; cependant, il était toujours incapable de se défendre correctement, et les premiers modèles étaient dépourvus de réservoirs de carburants étanches. Néanmoins, cet appareil était admire par les équipages et affublé du surnom affectueux de “Wimpey” d’après le nom de l’ami grand fan de hamburgers de Popeye, du fait de la corpulence de l’appareil. Plus de 11 000 modèles équipèrent les escadrons de la RAF, dont ceux composés d’équipages étrangers : les Polonais (4 escadrons), Néo-Zélandais (No. 75), et Tchèques (No, 311) ; un appareil fut capturé par les Allemands, qui l’utilisèrent pour prendre possession de sa technologie et pour l’entraînement. Le “Viking”, une variante affectée au transport de troupes, devint le premier prototype d’avion de transport à réaction, en 1948.

 

Wellington au Musée de la RAF Cosford en cours de restauration complète montrant le cadre géodésique  avec les structures plus foncées recouvrant la structure

Dans le jeu, le Wimpey est un bombardier robuste, facile à piloter, et très rentable, avec sa capacité d’emport de 9000 lb (2041 kg) de bombes. En jeu, tous les Mk I (Mark 1), dont l’avion premium allemand sont de tier 2, avec une cote de bataille de 3.3, à la fois en modes arcade et réaliste. Le chargement de bombes par défaut pour les non premium est de 10x 250lb (117 kg), il est donc indispensable d’améliorer l’appareil pour parvenir à débloquer les chargements de 18x 250 ou 9x 500 “pounders” (500lb (226 kg)). En arcade, la meilleure tactique consiste à gagner de l’altitude pour bombarder les bases à haute altitude ; être escorté peut aider. En batailles réalistes, vous démarrer en altitude ; ainsi, vous avez l’avantage de pouvoir gagner de la vitesse, bombarder les cibles au sol et rentrer à l’aéroport avant que les chasseurs ennemis n’arrivent ; cependant, essayer de rester proche de vos alliés.

Améliorer un bombardier et son équipage est chose très importante, et, pour le Wimpey, il est conseillé de le faire dans cet ordre : débloquez les munitions de 7mm pour la tourelle, puis le lanceur TC mk.I (torpilles), puis le LBC mk.I. Débloquer les munitions de 7mm donne accès aux munitions « universelles » AP-I et permet ensuite d’aller débloquer les emports de bombes de 18x 250 ou 9x 500. Après cela, vous pouvez faire les choix qui vous semblent bons pour les améliorations. Comme avec tous les bombardiers, entraîner les équipages au rang d’expert est important pour rester profitable. , Le Wellington britannique permet d’avoir un emport de bombes de 2x 1000lb (avec 6x 250lb) ou une seule bombe de 4000lb, celle-ci étant la meilleure pour bombarder une base. Il est possible d’emporter des torpilles, dans les rares cas où vous pouvez être amené à les utiliser, ou assez courageux pour essayer. Le premium allemand est complètement amélioré mais la sélection de bombes est limité à 18x 250 ou 9x 500 est assurez-vous d’utiliser les munitions « universelles ».

Extérieur de l'aile moteur, montrant le longeron principal de la maille géodésique. 

Les Wimpey sont de bons appareils de tier 2 dotés d’une tourelle, de larges angles de tir, robustes, sauf en cas d’incendie au niveau des moteurs. Si vos instruments de navigations ne répondent plus, vous pouvez toujours continuer à voler en ajustant la puissance de vos moteurs. Souvenez-vous qu’il ne dispose que de mitrailleuses de calibre .303 (7mm) : avoir une victoire avec cet armement tient plus de la chance.

Si vous attaquez un Wellington, concentrez-vous sur ses moteurs, ils prennent feu relativement facilement. Pendant ce temps ne vous inquiétez pas trop de la tourelle, mais ne rester pas non plus trop longtemps sous son feu, attaquer dans les six heures reste dangereux.

Les appareils anglais et allemands sont tous deux identiques, la seule différence avec le modèle Mk.1c/Late étant que les tourelles latérales ont été déplacées d’au-dessus des ailes à au-dessous. Pour les Anglais, c’est un excellent bombardier. Pour les Allemands, c’est une bonne alternative au He-111H-6.


Joe “Pony51” Kudrna


Dans l'une des prochaines mises à jour nous introduirons : 
l'emblème "Braying Donkey" , No. 37 Squadron RAF, Egypte 1942 et la Pin-Up "The Fiery Queen", No. 425 (Alouette) Squadron RCAF:

Décalcos de Jej 'CharlieFoxtrot' Ortiz et Colin 'Fenris' Muir



Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Regardez la Thunder CUP 2024 et recevez des Récompenses uniques en Twitch Drops!
  • 13 février 2024
Appel du Dragon: Remportez l'Objet 292!
  • 25 janvier 2024
Thunder Show: GOTTA GO FAST
  • 23 février 2024
Précommande: Centauro RGO et Strv 121B Christian II
  • 22 février 2024