War Thunder background
La prise de Berlin par les troupes Soviétiques le 2 mai 1945
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.
 

 

Hitler était mort et la nouvelle s’était propagée. La fin était proche et la capitale Allemande n’était plus défendue que par quelques groupes de fanatiques. La 28ème Armée du premier Front Ukrainien et la 2ème Armée du premier Front Biélorusse arrivèrent simulanément sur la Charlottenburg Strasse, la plus grande avenue du centre de Berlin, à l’ouest du palais de Charlottenburg.

Berlin 1945.

Les forces Allemandes cherchèrent à s’échapper en brisant les lignes de défenses Russes. Les survivants de la Wehrmacht, à court de munitions et d’approvisionnement, tentèrent de fuir désespérément alors que Berlin n’était plus que ruines et gravats. Cette nuit là, un groupe de soldats Allemands appuyés par un des derniers Panther encore opérationnels de la ville réussirent une percée par l’Ouest en se faufilant à travers les immeubles détruits et les jardins dévastés, échappant à une mort certaine. Ce petit groupe fut le dernier à s’échapper de l’encerclement par l’armée Soviétique, en passant par le zoo de Berlin (Tiergarten). D’autres groupes tentèrent leur chance plus tard dans la nuit. Mais chaque tentative fut un échec total, les rares survivants étant fait aussitôt prisonniers. Le groupe ayant réussi à s’échapper par l’Ouest ne tarda cependant pas à tomber aux mains des forces Alliées.

Les forces Soviétiques donnèrent l'assaut sur le Reichstag, le bâtiment où se réunissait le gouvernement Allemand, nettoyant pièce par pièce les dernières poches de résistance. Des combats farouches eurent lieu, les défenseurs Allemands s’étant retranchés et tendant des embuscades dans chacun des couloir dévastés du bâtiment en proie aux flammes. Finalement le bâtiment fut pris, et malgré quelques groupes de défenseurs isolés encore présents dans le bâtiment, les forces Soviétiques hissèrent leur drapeau sur le toit.

Pendant ce temps les autres poches de résistance de la ville furent éradiquées lors d’intenses combats de rue au fusil d’assaut. Au même moment, des membres des jeunesses Hitlériennes se regroupèrent et armés de leurs Panzerfaust, le lance-grenades anti-chars Allemand capable de percer n’importe quel blindage Soviétique à courte portée, réussirent dans une dernière tentative désespérée à détruire plusieurs IS2, le modèle le plus moderne des blindés Soviétiques de l’époque. Ces derniers sursauts de résistance furent éphémères, face à l’armada Soviétique qui était entrée dans la ville. Les derniers Tigres présents aux alentours du Tiergarten furent rapidement dépassés puis détruits, sabotés ou tout simplement abandonnés par leurs équipages.

 

Le Reichstag fut complètement sécurisé à 6 heures du matin, après deux jours de combat d’une intensité incomparable. La bannière de la Victoire numéro 5 fut hissée sur les ruines du bâtiment. La bataille avait été acharnée et fit de nombreuses victimes dans les rangs Soviétiques, les tanks et l’artillerie ayant été incapables de réduire au silence les batteries de Flak de 88mm défendant le bâtiment, dont les tirs plongeant décimèrent l’infanterie lors de l’assaut final.

L’encerclement était maintenant total, les rares survivant Allemands n’ayant plus de munitions et plus d’essence. La bataille de Berlin était terminée et le général Weidling, commandant de la défense de Berlin ordonna la reddition sans condition de ses troupes. Le général Zhukov accepta la reddition des troupes Allemandes de manière officielle au palais de Charlottenburg et les troupes Soviétiques défilèrent sur l’avenue Charlottenburg Strasse pour célébrer la victoire finale.



 

The War Thunder Team

Lire plus:
Découvrez la mise à jour “Seek & Destroy”!
  • 19 juin 2024
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024
The Shooting Range #411
  • 16 juin 2024
Thunder Show: CLASSIC BOMB vs NUKE
  • 14 juin 2024