War Thunder background
L'argentine durant la Seconde Guerre Mondiale
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

 

"Firmes Volamos" est le credo de l’escadron. Environ 800 volontaires ont volé avec la Royal Air Force durant le Seconde Guerre Mondiale.

 

L’Histoire tend à dire que l’Argentine est restée neutre durant la Guerre. Mais en réalité, environ 600 argentins, pour la plupart des enfants du fin fond de la Colombie, se sont révoltés contre le pouvoir en place, en rejoignant la RAF ou l’Aviation Royale Canadienne (RCAF). Ils volèrent en compagnie de britanniques, polonais, canadiens et d’autres qui portaient également le drapeau britannique, dans le but de défendre leur patrie

 

.File:Aircraft of the Royal Air Force 1939-1945- Hawker Hurricane. CH10223.jpg  

3 Hurricanes Mk IV’s en maintenance dans le Middle Wallop

 

Le 6 avril 1942, l’escadron RAF 164 est Peterhead, Aberdeenshire, comme escadron de chasse, avant de devenir opérationnel début Mai avec un  Supermarine Spitfire Mk Va's avec les initiales FJ en code. Le 5 Mai de cette année il fût transféré à Skeabrae, Orkney pour retourner à Peterhead le 10 Septembre, mais cette fois avec un Spitfire Mk Vb.

 

Le 29 janvier 1943, le 164ème est transféré à Fairwood Common, Glamorganshire avec des Spitfires, mais le 8 février, il devint une unité d’attaque dans le Middle Wallop dans le Hampshire. Ici, les Spitfires sont alors remplacés par des 'Hawker Hurricane' Mk IV. Il est alors nécessaire de s’entraîner à l’attaque

 

En Juin 43, le 164ème fait façe aux navires et côtes allemandes. A l’aide des Hurricanes, le 164ème vole alors part de Warmwell Dorset (20 juin43) et de manston dans le Kentavant le 22 septembre, date de leur départ pour Fairlop (Essex). Ils reçoivent en Janvier 44 le  Hawker 'Typhoon' Mk Ib, qui allie vitesse et robustesse, ainsi qu’une meilleure capacité d’armement que les Hurricanes. L’escadron fait un passage éclair de 9 jours le 8 mars à Acklington, avant d’être transféré à Thorney Island, Hampshire.

 

Le 6 juin à Funtington dans le Sussex, Ian Waddy prend la tête de l’escadron. A l’aide de canons et de roquettes, le 164ème prend alors possession de nombreux sites durant ses combats. Stations de radar ou de communication, lignes d’approvisionnement et autres, comme un prélude à l’invasion de l’Europe Continentale pour mener à la célèbre Opération Normandie.

 

Après avoir porté assistance aux débarquements le Jour J avant les opérations menées le 17 Juillet dans le Sud de l’Angleterre, l’escadron fait alors son premier siège sur le territoire français à Sommervieu pour arriver 4 jours plus tard à Martragny.

 

Durant cette période, l’escadron 164 continue sa mission de soutien aérien rapproché contre les unités armées allemandes et après la rupture de la 1ère ligne, continua à soutenir le Groupe Armé 21 dans le Nord de la France et en Belgique aux côtés de la 136ème Wing, du 84ème groupe de la  Second Tactical Air Force (2TAF) commandée par  AVM Arthur Coningham.

 

Le 12 Décembre 44,l’escadron quitte la zone de la 123ème Wing pour retourner en Angleterre à l’aérodrôme de Glamorganshire, avec son Hawker Typhoon Mk Ib, mais ne reste pas longtemps sur place et repart le 26 Décembre sur le Continent, , ALG B.77 Gilze Rijen, sa première affectation en Allemagne sous contrôle allié.

 

Le 21 mars 45, le 164ème est transféré à l’aérodrome 'B.91' Kluis, près de Nijmegen, sous les ordres du chef d’escadron PL Bateman-Jones, qui était en charge de cet escadron depuis janvier de cette même année.

 

Le 9 avril, durant une mission d’attaque contre l’artillerie allemande, l’ennemi touche alors AAA S / L Bateman-Jones aux commande du Typhoon 'SW523'. Sévèrement touché, il tente un atterrissage d’urgence sur le  B.88 dans le Heesh, mais se rate. Il meurt dans le crash de son avion.

 

Durant les derniers mois de la Guerre, l’escadron est alors en mission de reconnaissance aà traquer et garder un convoi blindé. Après la capitulation allemande, l’unité se retire alors à Turnhouse, où il vole désormais sous le code UB FJ. L’escadron est désormais équipé du Supermarine Spitfire IX de l’escadron 453. Le 31 août 46; l’escadron est alors restructuré et change de nom pour devenir le numéro 63.

Lire plus:
Remportez le Churchill AVRE dans l’événement "Opération Overlord"
  • 30 mai 2024
Thunder Show: CLASSIC BOMB vs NUKE
  • 14 juin 2024
Seek & Destroy: Améliorations & Peaufinage
  • 14 juin 2024
Journée de la Marine Allemande: Deux navires et une décalcomanie!
  • 14 juin 2024