War Thunder background
les Tanks of Kliment Voroshilov
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Camouflage historique pour KV-1 ZiS-5 appelé "Merciless", camouflage créé par Tiger_VI  | Télécharger


En 1938, l'Union Soviétique commença l'étude de plusieurs conceptions de chars lourds compatibles avec la doctrine soviétique d' « Opération en Profondeur ». Durant la Guerre d'Hiver, trois prototypes de chars ont été envoyés en Finlande pour être testés : le SMK, le KV et le T-100. D'entre tous, le KV se trouva dominer dans sur les aspects, et la construction commença alors immédiatement.

 

Kliment Yefremovich Voroshilov

Les chars KV ont été nommés ainsi d'après le Commissaire à la Défense Soviétique, politicien et homme d'état Kiment Voroshilov. Il n'a en aucun cas participé à leur conception, cependant il était considéré comme suffisamment important pour voir une série entière de chars nommée à son nom.

 

La doctrine des Opérations en Profondeur requiert des chars d'assaut lourds, qui sont utilisés dans les phases de siège d'un bataille. Ces chars devaient être capables d'ignorer les obus de la plupart des canons ennemis, et d'être également en mesure d'éliminer les chars qui se risqueraient à venir les ennuyer. Cela avait bien sûr mené à des compromis concernant la manœuvrabilité, la vitesse et l'agilité. Le char KV qui fût adopté après sa phase de test pendant la Guerre d'Hiver était en accord avec ces critères. Le char atteignait le poids énorme de 45 tonnes et possédait plus de blindage frontal et latéral que n'importe quel autre char de sa génération. Le canon, toutefois, était quasiment le même que sur le char moyen T-34. Par ailleurs, la qualité générale du char laissait à désirer : L'équipage possédait une très mauvais vision de l'extérieur et il était si lourd qu'il ne pouvait pas emprunter les ponts en bois (ce que les chars moyens pouvait faire) de peur de les voir s'effondrer, il était également à peine plus rapide qu'une bicyclette.


Quelques versions du KV se verront équipées d'un Howitzer de 152mm et d'une tourelle agrandie. Cette version devenant connue comme le KV-2, le premier modèle sera renommé KV-1.

 

Malgré ses défauts et son nombre limité (il n'y a seulement qu'environs 500 KV-1 et 2 parmi les 22,000 chars soviétiques de l'époque), le KV a su être une grande nuisance pour les forces d'invasion allemandes. Aucuns des chars allemands de l'époque ne pouvaient pénétrer le blindage du KV, et ils devaient alors soit utiliser les pièces d'artillerie anti-char de gros calibre ou bien demander une frappe aérienne exécutée par un appareil spécialisé juste pour se débarrasser d'un KV. De son côté le KV n'avait aucun problème pour percer les blindages allemands, il existe même cette histoire de 5 KV-2 mettant hors-service 43 Panzers allemands lors de la défense d'un pont. Au début de la guerre, le KV sût s'imposer comme étant probablement le char le plus puissant du monde.

 

“Tankmen sur la route du front”

Toutefois, en 1942, le KV se vît lentement surclassé par ses contre-parties allemandes. Les affûts à canon long de 50mm et 75mm allemand (respectivement les Pak 38 et Pak 40) étaient alors capables de percer le blindage du KV à moyenne distance, et l'armement du KV se trouve être complètement inutile face au Tiger I. Le premier problème fût résout par l'ajout de plaques de sur-blindage, bien que cela limita encore plus la manœuvrabilité du KV. Plus tard, un nouveau modèle de KV-1, appelé KV-1S, fût développé. Celui-ci pouvait compter sur une vitesse et une manœuvrabilité améliorée, au prix d'un blindage plus léger à des endroits spécifiques. Toutefois, les soviétiques réalisèrent rapidement que le T-34 offrait à peu près la même performance, mais à un bien meilleur prix.

 


La carrière du KV était alors au mieux incertaine, jusqu'à l'apparence du Panther allemand. Ce dangereux char allait renouveler l'intérêt pour les blindés lourds, et le KV fût alors rénové. Cette fois-ci c'est le KV-85 qui entra en service. Possédant a peu près le même blindage que le KV-1, il en restait tout de même excellent et pouvait maintenant compter sur un canon de 85mm, assez puissant pour perforer le blindage des Panthers à longue distance et même celui des Tigers à courte et moyenne distance. Toutefois ces chars arrêtèrent rapidement d'être produit, mais ils avaient posés la base pour ce qui allait être le prochain char lourd soviétique, l'IS. La classe IS (Iosef Stalin) était techniquement toujours des KV, mais ils furent renommés en l'honneur du leader Soviétique, plutôt qu'en celui de Kliment Voroshilov, qui n'était alors plus dans les petits papiers de Staline. Les IS perpétuèrent l'héritage du KV, agissant comme un char d'assaut et de percé contre l'armée allemande.

 

Sergej “NuclearFoot” Hrustic



Lors d'une future mise à jour nous introduirons la décalco "За Родину (za rodinu)"

Decal de  Branislav 'InkaL' Mirkov


See you on the battlefield

Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Mad Thunder: Rage et Butin!
  • 1 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024