War Thunder background
Panzerkampfwagen II Ausf. CF & DAK
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Panzerkampfwagen II Ausf. C -Skin historique - PzRgt 10, 8. PzDiv créé par JoKeR_BvB09 | Télécharger ici

 

Panzer II de la 15è Panzer Divison en Afrique du Nord. Bundesarchiv

Les véhicules blindés étaient une technologie militaire dans laquelle les allemands accusaient un grave retard. Durant la Première Guerre Mondiale ils n'avaient que des designs expérimentaux et avec le Traité de Versailles il leur fût interdit d'en produire. Bien que des essais eut été secrètement conduits durant les années 20, ils ne possédaient toujours pas un véhicule pouvant être considéré comme un char. C'est le Lieutenant-Colonel Heinz Guderian qui fît reconnaître l'urgence d'avoir des blindés, définissant les performances requises et incitant à leur production. Avec l'arrivé au pouvoir d'Hitler les blindés se virent donner la priorité, bien que rares soientt ceux à savoir comment les construire ou les utiliser. Il fût donc décidé de construire un véhicule « Bouche-trou » simple et bon marché, le SonderKraftfahrzeug (SdKfz) 101, plus connu comme le Pzkpfw (PanzerKampfwagen) I, dans le but de servir d'outil d'apprentissage pour le design, les tests et la formation.

 

Alors que l'expérience acquise dans la construction et l'utilisation du Panzer I augmentait, il en allait de même des pré-requis pour un char d'assaut. Cependant les progrès étant extrêmement lents, il fût décidé en 1934 de construire un autre véhicule bouche-trou, le SdKfz 121, mieux connu comme étant le PzKpfw II. Si de prime abord il ressemblait à un plus gros PzKpfw I, il comportait un nombre significatif d'améliorations et se voyait armé d'un canon de 20mm en lieu et place de la paire de mitrailleuses MG-13 totalement obsolètes. Le véhicule en résultant n'avait pas grand chose à envier aux chars légers des autres pays (un exploit remarquable pour une nation relativement dans la fabrication de blindés), il n'était toutefois pas de taille contre la grande majorité des armes anti-chars alignées par les autres pays. Malgré cela, lorsque la guerre éclata le 1er septembre 1939, il composait l'écrasante majorité des forces blindées de la Wermacht durant l'invasion de la Pologne.

 

Huit mois plus tard, lors de la Blitzkrieg à l'Ouest, il était toujours le blindé le plus présent et les allemands utilisaient à présent la version sur-blindée Ausf C avec une grande efficacité contre des forces largement supérieures ! Et ce n'était pas fini. Un an plus tard il était encore une pièce maîtresse dans la Blitzkrieg sur l'URSS, aidant lors des succès initiaux où sa vitesse et sa capacité tout-terrain dans les missions de reconnaissance compensaient ses faiblesses au niveau de l'armement et du blindage. Toutefois, lorsque le front devint fixe, le PzKpfw II vît son sort scellé. Toujours est-il que son destin de char d'entraînement devenant l'une des clés de voûte de la victoire dans plusieurs batailles importantes est incroyable. C'était un petit char aux grandes capacités !

 

Un Panzer II capturé près d'El Alamein, Egypte, Août 1942.

Bien que faiblement blindé et armé d'un petit canon de 20mm, ne sous-estimez pas les capacités de ce char « pour enfant ». Avec une bonne vitesse maximale, une bonne manœuvrabilité, un bon comportement tout-terrain et une silhouette basse en font un excellent véhicule pour la reconnaissance ou flanquer les forces ennemies. L'accélération est respectable, passant de 0 à 20km/h en 3.9s, à 30km/h en 6.8s et à 40km/h en 10.8s, la vitesse de pointe étant de l'ordre de 42km/h sur terrain plat. Ne vous précipitez pas sur les points chauds du combat où vous serez rapidement détruit. Préférez utiliser le terrain pour dissimuler vos manœuvres, appeler une frappe d'artillerie et frapper les flancs ou les arrières exposés où les obus de 20mm décochés à bout portant seront très efficace pour infliger des coups critiques (apprenez les points faibles). La magie du 20mm est son chargeur de 10 coups augmentant les chances qu'un coup au but entraîne des dégâts critique en tirant des rafales à plusieurs endroits de la cible. Le chargeur par défaut du KwK 30 L/55 de 20mm est composé d'un mix à 50/50 de API-T/HEFI-T (PzGr/Sprgr), avec une pénétration honorable de 35mm à 100m alors que l'obus HE (Hautement Explosif) éliminera rapidement les cibles faiblement protégées comme l'artillerie ou les SPAA. Les chargeurs pouvant être débloqués comprennent un chargeur uniquement composé de PzGr, un autre uniquement composé de Sprgr et finalement celui très convoité contenant les PzGr 40 avec 45mm de perforation à 100m.

 

Il se sentira à sa place dans le jeu en équipe, il pourra débusquer l'ennemi, le harceler avec des attaques éclairs déversant une pluie de 20mm ou appeler une frappe d'artillerie pour le distraire. Il peut également aider les équipiers en rade, se faufiler n'importe où en milieu urbain et, le meilleur pour la fin, respawn supplémentaire pour l'unité de réserve. Et si le chargeur de Sprgr HEFI-T a attiré votre attention, oui, il peut également faire office de SPAA blindée ! Mettez vous à flanc de colline pour augmenter l'élévation et profitez du spectacle !


Faire face à un PzKpfw II est plus une question de vigilance que de gros calibre. Mise à part les plaques de sur-blindage avant il est faiblement blindé et facilement destructible, mais il peut se ruer sur vous et déchaîner un barrage de 20mm dans vos flancs avant que vous n'ayez pu détecter sa présence. Ils peuvent tout aussi bien vous distraire d'une menace bien plus important en route pour vous cueillir.

 

Le PzKpfw II Ausf C de réserve (Br 1.0) et sa variante disponible à la recherche le Ausf F (Br 1.3) sont à peu de chose près identique en jeu. La plus tardive ayant un meilleur blindage sur les flancs au détriment du blindage frontal, ainsi qu'un canon à la cadence de tir plus élevée celle-ci passant de 279.6 coups par minute à 450 coups par minute mais avec seulement un spawn. La cadence de tir plus élevée possède des avantages et des inconvénients, il est en effet facile de vider le chargeur inutilement. De courtes rafales de 3 obus sont préférables, même à bout portant, pour vous permettre de trouver le point faible de l'ennemi. Après avoir débloqué les obus PzGr API-T, débloquez le kit de réparations et les extincteurs, vous allez en avoir besoins, souvent.

Panzer II, le nouveau jouet qui terrorise !
 

Joe “Pony51” Kudrna


Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Découvrez la mise à jour “Seek & Destroy”!
  • 19 juin 2024
Thunder Show: MILK TRUCK AA
  • 21 juin 2024
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024
The Shooting Range #411
  • 16 juin 2024