War Thunder background
Stanislaw Skalski
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Spitfire Mk. IXc, ZX-6, EN315, Sqn Ldr Stanisław Skalski, Tunisie, Nord de l'Afrique (Printemps 1943), de KENZO | Télécharger


Stanislaw Skalski est né le 27 Novembre 1915 à Kodyma, une ville située dans l’Ukraine d’aujourd’hui. A la suite de la Révolution Russe de 1917, le père de Skalski l’envoya avec sa mère à Zbaraz puis en Pologne. Son père vint les rejoindre en 1921 après s’être frayé un chemin par la Roumanie. Skalski étudia au lycée de Dubno puis fut diplômé de l’Ecole des Sciences Politiques de Varsovie. En 1934 Skalski se passionna pour l’aviation. Il commença à voler sur des planeurs, puis sur des engins motorisés l’année suivante. En 1936, alors âgé de 20 ans, il s’engagea dans la Polish Air Force.

 

 Stanisław Skalski avec le Gén. Kazimierz Sosnkowski et l'Air Marshal Arthur Coningham

Après deux ans de formation à Deblin, Skalski fut déclaré apte au service en août 1938 et assigné au 4th Air Regiment basé à Torun. Il intégra les rangs du No. 142 Eskadra, dont les pilotes répondaient au surnom des “Flying Ducks” (les canards volants). L’escadrille était alors équipée de modèles PZL P.11. Lors de l’invasion de la Pologne par l’armée Allemande en septembre 1939, Skalski était déjà un pilote expérimenté et connaissait parfaitement son avion. Skalski partagea avec son escadrille la destruction d’un Henschel HS 126 le jour même du début de la Seconde Guerre Mondiale. Certains historiens attribuent à Skalski la toute première victoire aérienne contre un avion Allemand de tout le conflit, même si cela reste sujet à débat. Il est cependant certain que Skalski a abattu cinq (peut-être six) avions Allemands pendant la Campagne de Pologne, faisant de lui le premier As Allié de la guerre.

 

Malgré la lutte héroïque de Skalski et de ses compatriotes, la Pologne n’avait tout simplement pas les moyens de résister à la machine de guerre Allemande. Skalski dut quitter son pays en fuyant par la Roumanie, se dirigeant vers la Mer Mediterranée afin d’embarquer dans un navire qui allait finalement l’emmener jusqu’en Grande-Bretagne en janvier 1940. Là il fut immédiatement intégré comme pilote officier. Après avoir effectué une formation pour s’adapter aux avions Britanniques, il fut affecté au No. 501 Squadron en août, volant alors sur les Hawker Hurricanes de la base de Gravesend, appartenant au No.11 Group.

 

La première victoire de Skalski avec la RAF ne se fit pas attendre, puisqu’il descendit un He 111 le 30 août. Le jour suivant c’est un Bf109 E qui fut confirmé, et deux autres chasseurs Allemands tombèrent sous ses balles le 2 septembre. Trois jours plus tard le No. 501 Squadron décolla en urgence de Gravesend pour intercepter une grande formation de bombardiers Allemands protégés par une escort de chasseurs. Skalski mit un He 111 en flammes avant d’engager un Bf109. Ce dernier fut aussi abattu, Skalski endommageant gravement l’appareil, forçant le pilote à s’éjecter.

 

Alors qu’il se désengageait du combat, un deuxième 109 attaqua Skalski et des flammes surgirent du moteur du Hurricane, léchant le cockpit. Incapable de garder le contrôle de son avion, Skalski réussit à ouvrir la verrière de son cockpit, qui avait à l’époque la mauvaise réputation de se bloquer en cas d’incendie, et sauta en parachute. Il souffrait cependant de grave brûlures et dut rester six semaines à l’hôpital, malgré sa volonté de retourner au combat même sans être complètement rétabli. Toujours affecté par ses blessures qui l’empêchaient de courir et donc de monter rapidement dans son avion en cas d’attaque, Skalski passa ses journées dans le cockpit de son Hurricane afin d’être prêt à décoller en urgence. Pour ses exploits durant la Bataille d’Angleterre, le gouvernement Polonais en exil le décora de la prestigieuse Virtuti Militari.

 

En mars 1941 Skalski fut affecté au No.306 (City of Torun) Polish Fighter Squadron, un squadron entièrement composé de pilotes Polonais. Durant l’été il fut promu au grade de Lieutenant d’escadron et devint le commandant de l’escadron. Après avoir reçu les nouveaux Spitfires, Skalski détruisit cinq appareils Allemands supplémentaires lors de missions de chasse au dessus de la France occupée, ce qui lui valut de recevoir la Polish Cross of Valour et la British Distinguished Flying Cross. En Mars 1942, Skalski fut transféré au No.316 (City of Warsaw) Polish Fighter Squadron, basé à Northolt et équipé de Spitfires Mk V. C’est avec le No. 316 qu’il détruisit son premier FW 190.

 

Promu au grade de chef d’escadron deux mois plus tard, Skalski fut mis aux commandes du No.317 Polish Fighter Squadron, aussi basé à Northolt. Il commanda le No.317 pendant cinq mois, notamment lorsque son escadron s’occupa de la couverture aérienne du désastreux raid de Dieppe, où l’escadron détruisit pas moins de sept avions Allemands. Après plusieurs années de combats incessants, Skalski fut retiré des opérations en novembre 1942 et devint instructeur de vol au No.58 Operational Training Unit sur la base de Grangemouth.

 

Photo du Mustang III piloté par 
le Commandant Stanisław Skalski

Skalski revint cependant au combat au tout début de 1943 lorsqu’il la légendaire Polish Fighting Team, un groupe d’élite regroupant les 15 meilleurs pilotes de chasseurs Polonais. Après sa création la PFT fut basée à Bu Grara, à 250 kilomètres à l’ouest de Tripoli et passa à l’offensive en mars. La PFT, surnommé “Skalski’s Circus”, fut largement impliquée dans les combats aériens lors de la guerre du désert, mais ils arrivèrent vers la fin de cette Campagne et les forces Allemandes capitulèrent en mai. Cependant les Spitfires du PFT avaient réussi à abattre 25 appareils Allemands (30 selon certaines sources) lors de cette courte période, pour un seul pilote perdu qui avait été fait prisonnier après son éjection.

 

Skalski fut alors placé aux commandes du No. 601 Squadron en juillet 1943, volant sur des Spitfires basés à Luga (Malte), avant d’être basés à Pachino en Sicile le mois suivant. Promu commandant de vol peu de temps après avoir reçu la deuxième barre sur sa DFC pour son commandement lors des invasions de Sicile et d’Italie, Skalski revint en Grande-Bretagne en décembre. Il prit les commandes du No. 131 (Polish) Wing, volant principalement sur des Spitfires et basé à Northolt jusqu’en avril 1944, puis pris les commandes du No.133 (Polish) Wing, équipé de Mustangs. Grandement impliqué dans les escortes de bombardiers à longue portée au dessus de l’Europe et dans des attaques au sol lors de la Campagne de Normandie, la carrière de Skalski dans la RAF s’arrêta en septembre 1944 lorsqu’il fut démobilisé. Il passa alors 6 mois au Etats-Unis avant de finir la guerre comme membre de différents Etats-majors.


Skalski retourna en Pologne après la guerre et rejoignit la Polish Air Force afin de mettre son expérience à profit dans toute la reconstruction d’après guerre. Il prit sa retraite en 1972 avec le grade de général de brigade et vécut seul à Varsovie où il était le président du Polish Aero Club. Il est décédé en 2004. Selon les sources Skalski aurait finit la guerre avec un nombre de victoires en solo confirmées compris entre 18 et 22 appareils, étant alors l’As Polonais comportant le plus de victoires. Il est resté dans les mémoires des personnes qui l’ont côtoyé comme étant quelqu’un avec un tempérament de fer, une grande détermination, un courage dans les combats et une loyauté qui inspirèrent bon nombre de pilotes.


About The Author

     

Mark Barber, Consultant Historique War Thunder 


Mark Barber est pilote dans l'Aéronavale de la Marine Royale Britannique. Son premier livre a été publié par Osprey Publishing en 2008; par la suite, il a écrit plusieurs autres titres pour Osprey et a également publié des articles pour plusieurs magazines, dont le magazine "FlyPast" meilleur vente des magazines d'aviation au Royaume-Uni. Ses principaux domaines d'intérêt sont l'aéronavale Britannique durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale et la Maîtrise des Chasseurs de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale. Il travaille actuellement avec Gaijin Entertainment en tant que Consultant Historique, contribuant à la Section Historique des forums de War Thunder et en supervisant la série "l'As du Mois".


 

Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Su-27SM: Flanker féroce!
  • 28 mai 2024
Précommande: Leopard 2A4M CAN
  • 28 mai 2024
L’USS Des Moines est temporairement de retour pour son anniversaire!
  • 28 mai 2024