War Thunder background
NA P-51-D-5 Mustang
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Escadre de chasseur Nord Américains P-51D-5-NA, piloté par le
Lt.Urban L. "Ben" Drew, RAF Bottisham, Cambridgeshire (UK)
camouflage de TSGT | Télécharger

Les origines du chasseur P-51 Mustang remontent à 1939. C’est à ce moment que la Royal Air Force demanda à l’usine aéronavale nord-américaine d’Inglewood, de produire, sous licence, la version d’export du chasseur Curtiss P-40 Tomahawk pour la RAF, connu sous le nom de Hawk 81. Les ingénieurs, cependant, pensaient pouvoir concevoir une meilleure machine que le P-40 en utilisant un nouveau modèle de portance pour les ailes. Cette conception se baserait sur le même moteur – l’Allison V-1710-F3R. Après que cette proposition eut reçu un très bon accueil outre-manche, les travaux sur un nouveau prototype, appelé, le NA-73X, purent commencer. Après le premier vol du 26 octobre 1940, la RAF commanda 320 chasseurs, aujourd’hui connus sous le nom de Mustang Mk.I. L’USAAF reçut également des prototypes en 1941, qui conduisirent au XP-51.

 

375è escadre de chasseurs Nord-Américaine
P-51D-5-NA Mustang

En 1942, l’USAAF accepta au service un nouveau chasseur, le P-51A. Bien que le Mustang soit un bon appareil pour l’époque, les ingénieurs d’Inglewood essayaient encore d’en améliorer la conception. Le principal problème était posé par le moteur Allison, qui, même s’il n’était pas étranger aux très bonnes capacités du chasseur à basse altitude, les limitait fortement en haute altitude. Cet état de fait fut modifié à la sortie du modèle P-51C, sur lequel, à la suggestion de Thomas Hitchcock, attaché militaire de l’ambassade américaine à Londres, le moteur Allison fut remplacé par un Rolls Royce Merlin 68. Grâce à cette nouveauté, les performances en haute altitude du P-51 furent énormément améliorées. En 1944, l’usine commença la production d’un nouveau modèle, le P-51D. En plus du changement de moteur, le nouveau Mustang fut équipé de six canons Browning .50 au lieu de quatre, d’une nouvelle verrière ouverte à 360 degrés et d’un nouveau dispositif de visée. C’est cette variante qui fut la plus produit pour l’un des meilleurs chasseurs de la Seconde Guerre Mondiale.

 

En jeu, le P-51D-5 est un appareil de rang 4, avec une notation de 5.0 en Realistic Battles. La manière de jouer avec le P-51 est proche de celle des autres appareils américains avant lui. La clé avec ce nouveau chasseur consiste à toujours garder une vitesse élevée : les caractéristiques du Mustang sont telles qu’il est bien plus maniable à haute vitesse. Ainsi, il n’est pas spécialement conseillé d’utiliser le P-51 pour engager des combats tournoyants à basse altitude. Au contraire, un pilote de P-51 devrait conserver sa vitesse et attaquer en ayant l’avantage de la hauteur : le Mustang excelle dans les tactiques de « Boom&Zoom » : il accélère très bien en descente, conserve son énergie cinétique, tout en ayant une bonne résistance aux forces G, ce qui peut l’aider à se retirer rapidement en cas d’approche manqué. Comme pour beaucoup d’appareils spécialisés dans le « Boom&Zoom », un pilote de P-51 doit se souvenir que l’altitude et la vitesse sont des avantages cruciaux qui dictent les termes de l’engagement.

 

308è Escadre de chasseurs
 Nord Américaine P-51D-5-NA Mustang

Sur le papier, l’armement du Mustang, qui consiste de six Browning .50, n’est pas très impressionnant, et peut même sembler insuffisant pour les joueurs habitués aux appareils américains, ayant déjà eu cet armement sur des chasseurs comme le P-40 Kittyhawk ou le F6F Hellcat. Cependant, le P-51 a accès à des balles traçantes, ce qui lui permet d’être chargé de balles traçantes incendiaires (API-T). De ce fait, les dommages infligés par le Mustang sont bien plus Mustang létaux. Comme pour tous les appareils dont les armes sont montées sur les ailes, il est impératif que le pilote attende d’être à la distance de convergence pour maximiser le nombre de balles touchant la cible. En ayant 2080 à sa disposition, le pilote a suffisamment de marge pour prendre quelques libertés dans sa sélection de tirs, mais en restant attentif aux munitions restantes pour ne pas être surpris en plein engagement.

 

De manière générale, le P-51 est un appareil tout à fait convenable, dans lequel tout pilote américain peut se sentir à l’aise. Avec ses magnifiques capacités à haute vitesse, sa conservation de l’énergie cinétique, et son bon armement, le P-51 Mustang est un valeureux compétiteur. Il sera également votre moyen d’accès aux chasseurs à réaction américains, dont le meilleur : le F-86 Sabre.

 

Adam “BONKERS” Lisiewicz


 

 

On se voit dans les cieux !

Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
Thunder Show: BASED MAUS
  • 17 mai 2024
Journée des forces armées américaines: Célébrons-la avec une nouvelle décalcomanie!
  • 17 mai 2024
Fair Play: Mai 2024
  • 16 mai 2024