War Thunder background
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Yakovlev Yak-3, Blue 24, 1945; camo de DrNooooo | Télécharger ici 

 

L'idée de produire un nouveau chasseur pour la Force Aérienne de l'Armée Rouge remonte à 1941. C'est alors que le Bureau d'étude Yakovlev présenta le prototype I-30, qui était supposé être une alternative au plus ancien Yak-1. Cependant, l'invasion allemande de l'URSS ainsi que les pénuries d'aluminium forcèrent le projet à être mis en sommeil. Yakovlev reprit le développement en 1943 travaillant alors à une version améliorée du Yak-1. Cette fois, il fût décidé que ce nouvel appareil serait produit pour remplacer complètement les différents modèles de Yak-1 et Yak-7. Ce nouvel avion fût officiellement dénommé Yak-3 et entra en service dans la Force Aérienne de l'Armée Rouge en 1944.

 

Le nouvel avion devint rapidement très populaire parmi les pilotes soviétiques. Ils apprécient son armement ravageur composé de deux mitrailleuses Berezin UBS de 12,7mm et un canon ShVAK de 20mm ainsi que sa prise en main facile et ses superbes performances à basse altitude. Marcel Albert, l'un des plus grands As français de la Seconde Guerre Mondiale, cita le Yak-3 comme l'un des meilleurs chasseurs de la guerre aux côtés du P-51 Mustang et du Supermarine Spitfire. Après la guerre, le Yak-3 fût aussi utilisé par les Forces Aériennes de la Yougoslavie et de la Pologne, alors Communistes.

 


En jeu, le Yak-3 conserve beaucoup des avantages de son homologue dans la vraie vie. Alliant une cellule légère à un puissant moteur Klimov VK-105, l'avion possède une très bonne accélération et un très bon taux de montée, il est également très agile, spécialement à basse altitude. Cependant, si le Yak-3 est indiscutablement le roi des dogfights à basse altitude, ses performances à haute altitude laissent à désirer. Les pilotes de Yak-3 doivent toujours garder leurs appareils en-dessous de 5,000m d'altitude pour maximiser les forces de leur avion. Le Yak peut aussi être utilisé pour le Boom & Zoom, toutefois, en raison de la faible endurance des ailes il est recommandé de toujours contrôler la vitesse du piquet et de ne pas forcer de manière excessive pour en sortir.

 

 

 


L'armement du Yak-3 est également redoutable. Une combinaison de mitrailleuses de 12,7mm et un canon de 20mm est plus que suffisant pour s'attaquer à tous les ennemis que vous croiserez. Le fait que cet armement soit monté dans le nez de l'appareil signifie également que le pilote n'a pas à se soucier de rester à distance de convergence à la différence des système d'armement montés dans les ailes. Le revers de la médaille cependant est le peu de munitions embarquées, avec 120 obus de 20mm et un total de 500 cartouches de mitrailleuse il est recommandé de ne tirer que lorsque vous êtes certains de toucher votre cible.

En conclusion, le Yak-3 peut être considéré comme un avion "Bon à tout, excellent en rien". Comprenez qu'il remplira n'importe quelle mission de chasseur  qu'on lui confiera, cependant il ne se révélera maître dans aucun domaine : Les appareils américains et allemands seront meilleurs dans les situations de type "Energy Fight" et Boom & Zoom, alors que les appareils britanniques et japonnais lui tiendront la dragée haute en terme de manœuvrabilité. Toujours est-il que le Yak-3 est une machine très performante, qui, avec un pilote expérimenté aux commandes, est un adversaire que vous ne voulez pas sous-estimer. 

 

Adam “BONKERS” Lisiewicz



Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Mad Thunder: Rage et Butin!
  • 1 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024