War Thunder background
L'Air Force Indienne
Attention! Format d'actualités obsolète. Le contenu peut ne pas s'afficher correctement.
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

'Spitfire Mk.14e de l'Air Force Indienne' skin de Thorvald_Gerwulf | Télécharger ici


L’Indian Air Force (Bharatiya Vāyu Senā) est la principale force militaire aérienne in Inde. Sa première responsabilité est de sécuriser l’espace aérien indien et de mener les missions de combat aériennes en cas de conflit. Elle fut officiellement créée le 8 octobre 1932, en tant que force auxiliaire des Britanniques, une fois que les premières recrues indiennes eurent achevé leur entraînement à Cranwell.

 

Un pilote Indien lors d'un entraînement

Rapidement, le 1er avril 1933, 6 officiers et 9 techniciens formèrent le premier escadron de l’IAF, équipés de 4 appareils biplans Westland Wapiti basés à Drigh Road, dans le Karachi. Quatre ans plus tard, l’IAF pris part à sa première mission opérationnelle dans le Waziristan, contre des tribus du Bhittani. Tandis que la croissance de l’IAF se révélait extrêmement lente en termes d’appareils et d’équipements utilisés, le nombre de vols s’était, quant à lui, fortement accru.

 

Au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, l’IAF comptait six divisions aériennes, basées sur les ports majeurs du pays, et compose d’un ensemble d’appareils parmi lesquels des Wapitis et des Hawker Harts. En 1941, les appareils furent modernisés dans une certaine mesure, les divisions étant rééquipées avec des Westland Lysanders et des Audaxes ainsi que des avions de transport Atlanta pour améliorer le niveau des défenses côtières. Quand le Japon entra en guerre en 1941, la 4ème division basée à Karachi fut envoyée à Burma pour la défendre.

 

Malheureusement, quatre des six appareils qui la composait furent perdus à la fin du mois de Janvier 1942, au cours d’une incursion aérienne nipponne. Ces évènements ouvrirent la voie à l’introduction du Bristol Blenheim, le premier bombardier disponible pour les Britanniques dans War Thunder. Les Blenheims furent utilisés par la troisième division aérienne pour protéger le port de Rangoon, à Burma. Alors que les combats s’intensifiaient, plus de divisions et d’escadrilles furent déployées à Burma, désormais équipées de Lysanders et d’Hurricane Mk.II pour la reconnaissance tactique. À la fin du conflit, l’IAF comptait 10 escadrilles composées d’Hurricane et de Spitfire.

Le Marshal Arjan Singh (centre)
avec ses pilotes devant un Hurricane

Alors que les forces alliées et ennemie étaient aux commandes d’appareils aussi sophistiqués que des Thunderbolt, Tempest et autres Mosquito, le manque d’une force aérienne moderne se fit douloureusement ressentir dans le sous-continent indien. Cependant, cela ne pouvait affecter l’expérience opérationnelle acquise, et qui resterait un atout de l’Indian Air Force pour les décennies à venir. Les pilotes de l’IAF prirent part à des missions avec une certaine efficacité, comme le démontrent les 22 combattants ayant reçus les honneurs de la Distinguished Flying Cross alors que l’Air Force indienne reçut le préfixe "Royal". Après la guerre, la Royal Indian Air force commença à se moderniser à nouveau, la plupart de ses escadrilles étant équipées de Tempest Mk.II comme chasseurs, et de C-47 Dakota pour le transport.

Peu après, en 1947 l’Inde devint indépendante, et alors que la force aérienne fut séparée en deux entités, de même que la nation indienne, la RIAF put toutefois maintenir en place une force aérienne conséquente en faisant l’acquisition de bombardiers lourds B-24 Liberator. Le 4 novembre 1948 la RIAF se lança dans l’ère des avions à réaction, quand furent achetés 3 appareils De Havilland Vampire F.Mk.3, en précurseurs de près de 400 Vampire qui devaient arriver les années suivantes.

Equipage indien en préparation d'un vol de patrouille à Blenheim

Quand l’Inde devint une république, en janvier 1950, l’Indian Air Force abandonna le préfixe "Royal" et choisit ce qui restera son emblème jusqu’à maintenant. Au cours des années 1950, l’IAF fit l’acquisition de plusieurs appareils parmi lesquels le Dassault Ouragan (connu sous le nom de Toofanis en Inde) le Mystere IVA, l’appareil britannique Electric Canberra Mk.I et le Hawker Hunter F Mk.56. L’Ilyushin Il-28 fut également mis à l’étude, mais ne fut jamais acheté.

Ces achats effectués dans les années 1950 formèrent l’épine dorsale de l’IAF quand elle fut lancée dans la guerre entre 1962 et 1971. Sa meilleure acquisition à cette époque se révéla être toute autre que les Vampire, Venom, Mystere ou MiG, mais plutôt un appareil à réaction extrêmement maniable, le Folland Gnat. Cet appareil resta longtemps le plus petit appareil à réaction, mais sa manœuvrabilité n’avait rien à envier à personne. Surnommé le "Tueur de Sabres" pour sa grande efficacité face aux F-86 Sabres, les Gnats furent les seuls chasseurs d’interception de l’IAF pendant cette période, whitandis que les autres appareils apportait leur soutien directement aux opérations au sol. Aujourd’hui, l’IAF a pris part à quatre conflits contre le Pakistan, et un contre la Chine, apportant son soutien à l’Armée de Terre et de Mer.

Auteur : Rohit “crixy2312” Venkat

 

 

En l'honneur de l'Air Force Indienne et de ses pilotes, voici la décalco

de l'Indian Air Force de 1947 à 1950 qui arrivera avec la prochaine mise à jour :


Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Regardez le tournois Armored Apex 2024 et recevez des récompenses uniques grâce aux Twitch Drops!
  • 12 juillet 2024
Thunder Show: IT
  • 19 juillet 2024
Le Hunter FGA.9 est disponible à l'occasion de l'anniversaire de son premier vol!
  • 19 juillet 2024
Véhicule du Battle Pass: Sholef V.1
  • 19 juillet 2024