War Thunder background
L'Attaque de Pearl Harbor
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Avion B5N2  piloté par la  1st wave Air Strike Leader Lt. Cdr. Mitsuo Fuchida, camouflage de cambridge79 | Télécharger ici


Jusqu'au 9 décembre 13H, Bonus +20%   
dans l'événement Attaque de Pearl Harbor (RB) !


En 1941 le Japon Impérial était engagé dans de rudes combats. Lors de l’attaque de la Chine en 1937, l’Armée Japonaise avait pris le contrôle de certaines villes comme Shanghaï et Nanking, mais était encore aux prises avec les forces armées du Kuomintang et les Communistes Chinois. Afin de couper les lignes de ravitaillement de leurs adversaires du Kuomintang, les Japonais décidèrent d’envahir l’Indochine Française, ce qu’ils réussirent en 1940. En réponse aux atrocités Japonaises en Chine et à cette invasion, les Britanniques et les Américains imposèrent un embargo commercial, ce qui rendait impossible toute importation de denrée pour le Japon. Une de ces ressources, le pétrole, était d’une importance capitale pour la Marine Japonaise. Les stocks disponibles permettaient d’alimenter la flotte pendant seulement un an. Afin de ne pas se retrouver coincé, le haut-commandement Japonais compris rapidement que la seule façon de se dégager de cette situation était de déclarer la guerre aux deux puissances Occidentales..

 

Maquette de Pearl Harbor, construite 
au Japon en 1941 pour aider
à plannifier l'attaque

L’Amiral Isoroku Yamamoto, commandant en chef de la Flotte combinée Japonaise et ayant étudié aux Etats-Unis, fut chargé d’imaginer une attaque. Afin de l’aider dans l’organisation, il fut rejoint par l’Amiral Ryunosuke Kusaka et le Capitaine Minoru Genda. Ils s’inspirèrent du raid victorieux des Britanniques sur la flotte Italienne dans le port de Tarante. L’attaque sur Pearl Harbor ne fut au final qu’une toute petite partie de l’offensive Japonaise, qui devait être majoritairement concentrée sur l’Asie du Sud-Est. Les Japonais prévoyaient d’attaquer et envahir la Malaisie, Singapour, Hong Kong, les Philippines et les Indes Hollandaises. Les renseignements nécessaires pour l’attaque sur Pearl Harbor furent majoratairement fournis pour l’ambassadeur Japonais à Honolulu. Après une longue et minutieuse préparation, l’armada Japonaise de portes-avions commandée par l’Amiral Chuichi Nagumo prit le large le 26 novembre 1941.

 

Les Etats-Unis étaient à l’époque bien conscients qu’une attaque Japonaise était possible. Cependant les tacticiens et bureaux de renseignement Américains pensaient qu’une attaque sur les Philippines et la Malaisie était l’éventualité la plus probable, et que les Japonais n’oseraient jamais attaquer Hawaï ou la côte Ouest des Etats-Unis. Ceci explique pourquoi le personnel militaire de Pearl Harbor ne fut pas mis en alerte. Au moment de l’attaque, la plupart des équipages de navires n’étaient pas à bord et les avions étaient alignés sur l’aérodrome, regroupés de manière à être surveillés par crainte de sabotages.

 


Le matin du 7 décembre, la flotte de porte-avions Japonais étaient à portée pour lancer l’attaque. Les pilotes s’installèrent dans leurs appareils afin d’être prêts pour la première vague. Ces appareils devaient attaquer les navires de guerre présents dans le port, et détruire au maximum les bases aériennes de Hickam Field, Wheeler Field, Ford Island, Barber’s Point et Kaneohe. Au total 177 avions prirent les airs, commandés par le Commandant Mitsuo Fuchida. Alors qu’ils approchaient de l'île, ils furent repérés par la station radar Américaine de Opana Point. La station étant neuve et le système mal maîtrisé, le quartier général Américain pensa que c’était là les échos d’un vol de 6 B-17 qui étaient en mission d’entraînement.

 

Photographie prise depuis un avion japonais
lors d'un bombardement

 

A 7h49, Fuchida brisa la silence radio en lançant le message devenu célèbre “Tora, Tora, Tora”, ce qui signifiait que la surprise était totale. Les bombardiers en piqué et les torpilleurs commencèrent leur attaque, tandis que les chasseurs se dirigeaient vers les aérodromes. La première victime de l’attaque fut le cuirassé USS Oklahoma, qui fut touché par plusieurs torpilles et coula dans le port. Une gigantesque explosion secoua le port quand une bombe Japonaise toucha la soute à munitions du cuirassé USS Arizona, ce qui le fit couler très rapidement. Pendant ce temps le cuirassé USS Nevada réussit à se mettre en mouvement. Il fut touché à plusieurs reprises mais finit par s’échouer près de Hospital Point. Les chasseurs et bombardiers en piqué Japonais firent d’importants dégâts sur les bases aériennes, détruisant des dizaines d’appareils au sol. Seuls quelques rares chasseurs Américains parvinrent à décoller, engageant le combat contre les Japonais.

 

Dommages japonais à Pearl Harbor, Hawaii
 

La deuxième vague d’attaque Japonaise devait se concentrer sur les bases aériennes elle aussi. Cependant ils rencontrèrent un féroce barrage de DCA, les Américains ayant eu le temps de se remettre de leur surprise. Après le retour de la deuxième vague, l’Amiral Nagumo décida de se retirer. Lorsque la flotte combinée s’en alla, l’offensive Japonaise en Asie du Sud-Est venant de commencer. Il est à noter que beaucoup de pilotes Japonais trouvaient qu’une telle attaque sans déclaration de guerre n’était pas honorable.

 

La Marine Américaine et l’aviation Américaine avaient subi de lourdes pertes. Deux cuirassés (Arizona et Oklahoma) étaient complètement détruits, les six autres cuirassés (Nevada, West Virginia, California, Tennessee, Maryland, Pennsylvania) étaient mis hors de combat pour plusieurs mois. D’autres navires de guerre étaient endommagés, 188 avions étaient détruits, et les Américains comptabilisaient près de 2000 morts et 1000 blessés. Les Japonais perdirent 5 sous-marins de poche de reconnaissance et 29 avions, soit un total de 63 victimes et 1 prisonnier. Cependant malgré ces chiffres impressionnant l’attaque Japonaise était un échec. Les bombardiers Japonais n’ont pas réussi à détruire les infrastructures vitales du port, tel que les hangars à sous-marins et les installations permettant le ravitaillement en carburant, ce qui signifiait que le port était encore utilisable. De plus les porte-avions Américains n’étaient pas présents dans le port lors de l’attaque, et ont donc échappé à la destruction. Enfin l’US Navy disposait toujours de 13 cuirassés fonctionnels, et la plupart de ceux endommagés lors de l’attaque purent être réparés. L’attaque de Pearl Harbor eut finalement pour seul résultat de faire basculer les Etats-Unis dans la guerre, une guerre que les Japonais n’étaient pas en mesure de gagner.

 


 Adam “BONKERS” Lisiewicz


L'Attaque de Attack dans War Thunder par Cheezfriend 

 


Notez que des campagnes Dynamiques, Historiques et de Missions retracent bon nombre d'événements historique majeurs, dont l'attaque de Pearl Harbor !

Retrouvez-les dans le menu pour gagner des  et des   !


Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Thunder Show: GET DOWN
  • 12 juillet 2024
Regardez le tournois Armored Apex 2024 et recevez des récompenses uniques grâce aux Twitch Drops!
  • 12 juillet 2024
14 juillet: Une décalcomanie, des réductions et des véhicules pour des Golden Eagles!
  • 12 juillet 2024
Le retour du A-4E israélien pour l'anniversaire de son premier vol!
  • 12 juillet 2024