War Thunder background
Air Force polonaise
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

 


Spitfire Mk IIb de l'escadre du Ldr Jan "Donald" Zumbach créé par KENZO | télécharger ici


L’histoire de la Polish Air Force commença le 11 novembre 1918, lorsque le pays fut de nouveau indépendant après 123 années de partition. Le haut commandement militaire compris rapidement l’importance d’avoir une force de frappe aérienne importante et commença à créer son Armée de l’Air. Dans le contexte de tensions en Europe Centrale après la Grande Guerre, cette nouvelle force se retrouva rapidement en combat lors de l’Insurrection de Grande-Pologne contre l’Allemagne dans les derniers mois de 1918. Les Polonais exécutèrent leur premier raid de bombardement le 9 janvier 1919 lorsqu’ils attaquèrent l’aéroport de Francfort afin d’empêcher le ravitaillement des forces armées Allemandes dans la région de Poznań, réclamée par les Polonais et encore occupée par les Allemands. A cette époque l’Armée de l’Air Polonaise était équipée d’avions provenant des trois envahisseurs précédents, l’empire Austro-Hongrois, l’Allemagne et la Russie. Son arsenal comprenait donc, entre autres, des Fokker D.VII et des Albatros D.III. En 1920 l’Armée de l’Air Polonaise se retrouva une nouvelle fois engagée dans des combats, cette fois à l’est contre l’Union Soviétique. Des pilotes Polonais ainsi que des pilotes volontaires Américains du “Kościuszko Squadron“ commandées par Merian Cooper effectuèrent de nombreuses sorties de reconnaissance et du support aérien..

PZL.37 "Łoś"(Moose)
et ses équipages, 1939

Après la guerre soviéto-polonaise, la Pologne commença à moderniser son Armée de l’Air. Les vieux appareils Allemands et Autrichiens furent remplacés par des avions achetés à la France, comme le SPAD 61C1. Le commandement Polonais n’était cependant pas ravi de devoir importer des avions. Les ingénieurs Polonais se mirent donc à développer leurs propres modèles, qui composèrent rapidement l’essentiel de l’arsenal Polonais. Parmi ces ingénieurs, le duo composé de Franciszek Żwirko et Stanisław Wigura se distingua particulièrement en remportant le Challenge en 1932 avec son appareil, le RWD-6. Leur carrière trouva cependant une fin tragique lorsqu’ils furent victimes d’un accident d’avion le 11 septembre 1932, où ils trouvèrent tous les deux la mort. Zygmunt Puławski était un autre constructeur Polonais célèbre, qui créa le concept d’avion “à ailes de mouettes inversées” utilisé sur le célèbre chasseur PZL P.11.

 

A l’arrivée de la Seconde Guerre Mondiale, l’aviation Polonaise se faisait vieillissante et comprenait de nombreux modèles obsolètes. Le chasseur P.11 était surclassé sur tous les plans par le Messerschmitt Bf109. Malgré cela les pilotes Polonais réussirent l’exploit d’abattre 126 appareil Allemands lors de l’invasion de la Pologne en septembre 1939, grâce à leurs talents de pilotes et à leur entraînement. Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, l’aviation Polonaise continua le combat aussi longtemps que possible, ayant réussi à éviter l’anéantissement prévu par les plans Allemands lors des premiers jours.

 

Pilotes de l'escadre Polonaise No. 303 

 

Même si la Pologne tomba, les pilotes et mécaniciens de la Polish Air Force savaient parfaitement que la guerre n’était pas finie. S’échappant par la Roumanie, un grand nombre réussirent à rejoindre la France où le gouvernement Polonais en exil s’était installé. La plupart des pilotes Polonais intégrèrent des escadrilles Françaises, même si la plupart n’étaient pas appréciés car les pilotes Français tenaient les Polonais responsables de l’entrée en guerre de la France. Une escadrille entièrement Polonaise fut aussi créée, le Groupe de Chasse 1/145, mais il fut équipé d’appareils obsolètes, des chasseurs Caudron C-714 “Cyclone”. Les autres Polonais effectuèrent principalement des sorties visant à protéger les industries Françaises, ces missions étant surnommées les “vols entre cheminées”, principalement sur des chasseurs Morane-Saulnier MS.406. Au total les Polonais effectuèrent 714 sorties lors de la Campagne de France, obtenant un total de 53 appareils ennemis abattus, avant d’être obligés d’aller se réfugier en Grande-Bretagne.

 

Une fois arrivés en Angleterre, la RAF hésita à confier des chasseurs aux Polonais. Beaucoup d’officiers de la RAF déclarèrent qu’ils allaient piloter des bombardiers. Heureusement cette décision ne fut jamais appliquée. Quelques pilotes intégrèrent des escadrilles Britanniques. Deux escadrilles complètement Polonaises furent créées, le 302nd Fighter Squadron “Poznański” et le 303rd Fighter Squadron “Kościuszkowski”. Après un rapide entraînement sur leurs Hurricane Mk.I, les Polonais furent engagés dans la Bataille d’Angleterre. Grâce à leur expérience du combat et à leur capacité reconnue par les autres pilotes admiratifs de la RAF de repérer des cibles à l’oeil nu, les Polonais infligèrent de lourdes pertes à la Luftwaffe entre août et octobre 1940. Même si le chiffre de 126 avions abattus a été sans doute exagéré (les historiens parlent plutôt d’une soixantaine), le 303rd Squadron fut parmi les meilleures squadrons de l’époque. De nombreux pilotes Polonais devinrent des As, et leurs noms entrèrent dans l’Histoire, comme Witold Urbanowicz, Jan Zumbach, Mirosław Ferić ou encore Witold Łokuciewski.

 

F-16, MiG-29 et SU-22 de la Polish Air Force

A son apogée, la Polish Air Force fut composée de 10 Fighter Squadrons sur le front de l’Ouest (302, 303, 306, 308, 309, 315, 316, 317, 318), 1 Night Fighter Squadron (307), 4 Bomber Squadrons (300, 301, 304, 305) et 1 Reconnaissance Squadron (307). Les escadrilles de chasseurs étaient principalement équipées de Hawker Hurricane et de Supermarine Spitfire, avant d’être équipées de Mustangs Américains vers la fin du conflit. Les escadrilles de bombardiers furent d’abord équipées de Vckers Wellingtons puis de Avro Lancasters pour le 300th Squadron, et prirent part au bombardement stratégique de l’Allemagne, souffrant de nombreuses pertes.

 

Après la guerre, la Pologne se retrouva dans la sphère d’influence Soviétique après avoir été libérée par l’Armée Rouge en 1944. L’Armée de l’Air Polonaise reçut des équipement Soviétiques, comprenant d’abord des chasseurs Yak-11 et des bombardiers Pe-2, pour ensuite entrer dans l’ère des jets avec des MiG-15 et des bombardiers IL-28. Aujourd’hui l’arsenal Polonais est principalement composé de Lockheed-Martin F-16 ainsi que de MiG-29 et de Su-22.

 

Adam “BONKERS” Lisiewicz

 

En l'honneur des courageux pilote polonais qui ont combattu sur tous les fronts, voici l'insigne de l'escadre polonaise de chasseurs No. 303 ("Kościuszko") qui arrivera dans une prochaine mise à jour. 


Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
15ème saison du Battle Pass - King of the North!
  • 22 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024