War Thunder background
Opération Jugement – L'attaque de Tarante
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Camouflage nocturne pour Fairey Swordfish de Hueynam1234 | télécharger ici



Avant même le début de la Seconde Guerre Mondiale, il était évident à la fois pour la Grande-Bretagne et pour les forces de l’Axe que le contrôle de la Mer Méditerranée était essentiel pour le ravitaillement des forces en Afrique du Nord. La Royal Navy Britannique avait l’avantage numérique sur la Regia Marina Italienne, mais était beaucoup plus dispersée, ce qui rendait la flotte Italienne très dangereuse. Ainsi dès 1935 le port Italien de Tarante fut marqué comme cible prioritaire, et à l’automne 1940 les Britanniques décidèrent de passer à l’action.

 

Navires de guerre italiens Littorio et Vittorio. Littorio fut lourdement endommagé lors d'une attaque

L’amiral Sir Andrew Cunningham ordonna l’attaque sur Tarante et la programma pour la nuit du 21 octobre, le jour anniversaire de la bataille de Trafalgar. Cependant, un grand nombre de contre-temps comme par exemple l’incendie à bors du porte-avions HMS Illustrious et du carburant mal raffiné retardèrent l’attaque et réduisirent la force de frappe potentielle. Le 11 novembre à 18h, le Illustrious atteignit sa position d’attaque, escorté par 4 destroyers à 170 miles au sud de Tarante.

 

La première vague de 12 Swordfish décolla juste avant 21h et arriva sur l’objectif après une navigation périlleuse et complexe pendant deux heures dans le noir complet. Séparés à cause de nuages, huit appareils atteignirent le port vers 23h et commencèrent l’attaque. Des fusées éclairantes furent tirées afin de repérer les bateaux et trois Swordfish réussirent à lancer leurs torpilles dont une endommagea gravement le cuirassé Conte di Cavour. Un Swordfish fut abattu et l’équipage fait prisonnier.


Peu de temps après, trois autres Swordfish attaquèrent par le nord, touchant le cuirassé Littorio. Les quatre Swordfish qui avaient été séparés du groupe d’attaque arrivèrent enfin sur place, chacun armé de six bombes de 250 livres qu’ils larguèrent en piqué sur les bateaux dans le port et sur la base aérienne voisine.
 

HMS Illustrious avec des torpilles sur le pont

La deuxième vague commença sous de mauvaises augures lorsqu’un avion fut retardé à cause d’un accident lors du placement sur le pont d’envol, tandis qu’un deuxième Swordfish perdit son réservoir d’essence auxiliaire et dut revenir au porte-avions. Finalement huit Swordifsh arrivèrent près de 20 minutes après que la fin de l'attaque de la première vague. La seconde vague lança de nouvelles fusées éclairantes, puis deux swordfish bombardèrent les dépôts de carburant du port. D’autres Swordfish larguèrent leurs torpilles, dont deux touchèrent le Littorio et une le Caio Duilio. Un des Swordfish de la deuxième vague fut abattu lors de l’attaque du croiseur lourd Gorizia. Les Swordfish restant attaquèrent aussi les bateaux au mouillage de Mar Piccolo. A 2h50 du matin, les 18 Sworfish rescapés revinrent avec succès et se posèrent sur l’Illustrious.

 

Les dommages infligés par ces 20 biplans de la Royal Navy furent catastrophiques. Après de graves avaries, le Caio Dullio s’échoua, rapidement suivi par le Conte di Cavour et le Littorio. Trois cuirassés étaient hors service et 52 hommes manquaient à l’appel. Les dépôts de carburant étaient aussi gravement touchés et deux appareils avaient été détruits sur la base aérienne. Plusieurs autres navires de guerre avaient aussi subi des dégâts lors des bombardements en piqué. Il fallut près de 6 mois pour réparer le Littorio et le Caio Duilio, le Conte di Cavour lui étant définitivement perdu. La flotte Italienne venait de perdre près de la moitié de ses plus importants navires de guerre. La Regia Marina déplaça aussi ses trois autres navires lourds vers Naples afin de les protéger plus efficacement, les rendant par la même incapables de rejoindre rapidement les opérations en Méditerranée.

S’attendant à des pertes très lourdes, les équipages de Swordfish revenus à bord de l’Illustrious furent accueillis comme des héros. La tradition à bord fut respectée avec une triple tournée de whisky dans le carré de commandement pour les pilotes victorieux. L’amiral Cunningham, apprenant le succès du raid, leur envoya le message “le Illustrious peut être fier d’avoir si bien exécuté sa mission.”
 


Une prochaine mise à jour verra l'arrivée de l'insigne de l'escadrille Navale Aérienne 815 , Armée Aéronavale

Decal by Jej "CharlieFoxtrot" Ortiz

A propos de l'auteur

     

Mark Barber, Consultant historique War Thunder 

Mark Barber est pilote dans l'Aéronavale de la Marine Royale Britannique. Son premier livre a été publié par Osprey Publishing en 2008; par la suite, il a écrit plusieurs autres titres pour Osprey et a également publié des articles pour plusieurs magazines, dont le magazine "FlyPast" meilleur vente des magazines d'aviation au Royaume-Uni. Ses principaux domaines d'intérêt sont l'aéronavale Britannique durant la Première et la Seconde Guerre Mondiale et la Maîtrise des Chasseurs de la RAF durant la Seconde Guerre mondiale. Il travaille actuellement avec Gaijin Entertainment en tant que Consultant Historique, contribuant à la Section Historique des forums de War Thunder et en supervisant la série "l'As du Mois".


Rejoignez-nous sur  et   , ou encore sur le Forum !

Lire plus:
Mad Thunder: Rage et Butin!
  • 1 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
Vehicle du Battle Pass: Kungstiger
  • 19 avril 2024
Véhicules du Battle Pass: P-51C-11-NT Mustang (Chine)
  • 18 avril 2024