War Thunder background
Tokushu Heiki: Croiseur de bataille Kurama

Le croiseur de bataille Kurama, le navire le plus avancé de la classe Ibuki, sera le grand prix naval du prochain événement Tokushu Heiki!

Kurama, Croiseur de bataille, Japon, rang V. Véhicule d’évènement.

Caractéristiques:

  • Plus de puissance de feu sous forme d'armes auxiliaires.
  • Blindage amélioré
  • Faible vitesse.
Histoire

Le Kurama, deuxième croiseur de bataille de la classe Ibuki, a été lancé en octobre 1907 et a reçu le nom du mont Kurama au Japon. Pendant la Première Guerre mondiale, le Kurama a été utilisé de manière limitée, lors d'opérations dans le Pacifique Sud à la recherche de la flotte de l'amiral Spee, puis pour couvrir les débarquements sur les îles Mariannes et Caroline. Après la fin de la guerre, le Kurama est transféré à la flotte du Nord, où il couvre les forces de débarquement japonaises lors de l'intervention en Russie. En 1922, il a été désarmé en vertu de l'accord de Washington, puis mis à la ferraille.

image
image

Le croiseur de bataille Kurama arrivera dans l'arbre de recherche de la flotte de haute mer du Japon en tant que véhicule événementiel. Il pourra être obtenu lors du prochain événement Tokushu Heiki qui débutera le 26 septembre! Le Kurama est équipé de canons de 305 mm, d'une excellente sélection d'armes de calibre auxiliaire et d'une bonne protection blindée, mais aussi d'une vitesse et d'une manœuvrabilité réduites, ainsi que d'un temps de rechargement assez long. Plongeons dans les détails!

Le plus proche parent du futur croiseur de combat Kurama est le croiseur classique d'avant-guerre Ikoma. Le Kurama peut être considéré comme le résultat du développement des navires de la classe Tsukuba, bien que tous les projets d'amélioration de ces navires n'aient pas été réalisés. Comparons-les: quels sont les points communs et les différences entre ces deux navires d'avant-guerre? Tout d'abord, leur capacité de combat est similaire, sous la forme de 4 canons de 305 mm répartis dans deux tourelles dotées d'un excellent blindage pour l'époque. Ensuite, la coque elle-même est également bien protégée, le blindage du Kurama étant en général supérieur à celui de l'Ikoma - et grâce à ce blindage plus épais à l'avant et à l'arrière, la capacité de survie du Kurama est accrue!

Fonds d'écran:

La principale différence entre ces deux navires réside dans leur armement supplémentaire. Les 6 canons de 152 mm dans les casemates le long des côtés sont remplacés par des canons de 203 mm, avec quatre canons de chaque côté. Il est intéressant de noter que les canons de 203 mm sont généralement le calibre principal des croiseurs lourds, alors que sur le Kurama, il s'agit de canons auxiliaires supplémentaires. Sur les navires d'avant-guerre, un gros canon implique généralement un rechargement plus long, et le Kurama ne fait malheureusement pas exception à la règle, ce qui signifie que chaque volée que vous tirerez nécessitera une visée minutieuse.

Outre les longs temps de rechargement, nous aimerions également mentionner que le Kurama est lent, avec une vitesse maximale de seulement 21,25 nœuds (39,3 km/h). Le Kurama est également dépourvu de canons antiaériens à tir rapide, car ces types de canons n'étaient tout simplement pas nécessaires à cette époque. Cela dit, le Kurama peut tout de même tenir tête aux avions à moyenne altitude, ce qui le distingue de nombreux navires de la Première Guerre mondiale.

Vous souhaitez ajouter le Kurama à votre collection de navires classiques d'avant-guerre? Si c'est le cas, vous pourrez l'obtenir lors du prochain événement Tokushu Heiki, dont les détails seront dévoilés le 25 septembre. Restez à l'écoute de nos actualités et à bientôt!

Lire plus:
Véhicule du Battle Pass: Sholef V.1
  • 19 juillet 2024
Véhicules du Battle Pass: PBM-5A Mariner
  • 18 juillet 2024
MPK Pr.11451: Domination en eaux peu profondes
  • 18 juin 2024
Seek & Destroy: Améliorations & Peaufinage
  • 14 juin 2024

Commentaires (0)

Les commentaires sont prémodérés 
Commenting is no longer available for this news