Ystervark:Le petit camion plein de potentiel

L'Ystervark est un véhicule anti-aérien léger sud-africain, développé au milieu des années 1980 à la suite d'un changement de doctrine militaire.

En bref: Un SPAAG sud-africain léger et compact, équipé d’un canon de 20mm à haute cadence de tir très destructeur.

Ystervark, SPAAG, Grande Bretagne, rang III

Caractéristiques:

  • Canon de 20 mm à tir rapide
  • Bonne mobilité
  • Faible protection
  • Équipage et modules très exposés
Histoire

Jusqu'au début des années 1980, les régiments antiaériens des SADF (South African Defense Force) étaient dépendants d’équipements tractés. Lorsque la doctrine militaire s'est orientée vers la guerre mobile, le besoin d'un véhicule antiaérien autopropulsé est devenu évident. Ainsi, les ingénieurs sud-africains ont commencé à travailler sur une conception qui devait être suffisamment robuste pour résister au dur terrain sud-africain et à la menace des mines terrestres, mais suffisamment légère pour assurer un haut niveau de mobilité.

Sur la base d'un projet antérieur de véhicule résistant aux mines, les ingénieurs ont conçu un SPAAG léger, construit sur le châssis du TTB Bulldog entre 1983 et 1984. Entré en service presque immédiatement, l'Ystervark a été utilisé pour accompagner les bataillons mécanisés sud-africains et pour protéger les actifs stratégiques, tels que les bases aériennes dans la région du sud-ouest de l'Afrique. Les Ystervark ont été employés pour la première fois de manière opérationnelle lors de l'opération Thunder Chariot en 1984 - un exercice en Afrique du Sud au cours duquel les Ystervark ont été testés pour la première fois.

Cependant, les Ystervarks n'ont pas eu à attendre longtemps avant leur premier déploiement en combat. Prenant part à plusieurs opérations dans le cadre de la guerre frontalière sud-africaine en cours depuis 1986, les Ystervark ont été utilisés avec beaucoup de succès pour dissuader les avions et hélicoptères d'attaque angolais volant à basse altitude, abattant même plusieurs MiG angolais en 1986 et 1987.  Après la fin de la guerre des frontières en 1989, l'Ystervark a été progressivement retiré du service en 1991 et remplacé par le camion blindé SPAAG SAMIL 100 Kwêvoël protégé contre les mines, appelé Bosvark. Officiellement, l'Ystervark a été retiré du service actif en 1997 après avoir été produit à plus de 70 exemplaires.

image
image

Dans War Thunder, l'Ystervark sera un nouveau SPAAG léger de rang III de l'arbre des forces terrestres britanniques. À première vue, l'Ystervark dispose d'un arsenal peu impressionnant: un seul canon automatique GAI C01 de 20 mm, monté sur une tourelle ouverte entièrement rotative à l'arrière de la zone de chargement du véhicule. Cependant, étant une variante du canon Oerlikon KAD, déjà présent sur certains véhicules du jeu comme le R3 T20, le canon de 20 mm de l'Ystervark possède également une cadence de tir très impressionnante et de superbes propriétés balistiques. Ces qualités rendent le canon très agréable à utiliser et, à condition que des munitions perforantes soient chargées, le canon peut également devenir une menace même pour les véhicules plus lourdement blindés à courte portée.

Anecdote: L'Ystervark a reçu son nom en référence au porc-épic d'Afrique du Sud, qui est couvert de nombreuses pointes, constituant sa principale défense contre les prédateurs.

Basé sur un châssis APC modifié, l'Ystervark est, sans surprise, très mobile. Propulsé par un moteur diesel de 124 ch et pesant à peine 6 tonnes, l'Ystervark peut atteindre une vitesse maximale de 85 km/h dans des conditions idéales. Grâce à sa conception robuste, le véhicule peut même affronter des types de terrains moins hospitaliers sans que sa mobilité en soit affectée.

Fonds d'écran:

Cependant, l'Ystervark ne présente pratiquement aucune protection notable. Deux des trois hommes d’équipage se trouvent dans le compartiment de combat exposé à l'arrière du véhicule, tandis que le conducteur bénéficie d'une certaine protection grâce au blindage léger et au verre pare-balles qui recouvrent la cabine du conducteur. Néanmoins, le véhicule est très sensible en combat, et même les éclats d'obus provenant d'explosions proches représentent un risque élevé pour la survie du véhicule et de son équipage. Par conséquent, exposer l'Ystervark directement au feu ennemi est presque une certitude de mort prématurée.

Retrouvez le SPAAG d'Ystervark dans la prochaine mise à jour majeure de War Thunder "Ground Breaking", au rang III de l'arbre des forces terrestres britanniques. En attendant, restez attentifs aux news afin de ne pas manquer les derniers développements concernant la prochaine mise à jour. D’ici là, bonne chasse aux tankistes!  

Vous pouvez grandement accélérer la recherche de ce véhicule avec:

Pack Starter britannique
Ce pack inclut
  • Crusader II “The Saint” (char de rang 2, Angleterre)
  • Spitfire Mk.IIa Venture I (avion de rang 2, Angleterre)
  • 120000 Silver Lions
  • 7 jours de compte premium.

 

Lire plus:
Challenger 2 TES: Une nouvelle perspective
  • 8
  • 30 novembre 2021
De nouvelles bombes guidées aériennes
  • 10
  • 26 octobre 2021
Véhicules du Battle Pass: Beaufighter Mk I (40-mm)
  • 6
  • 22 octobre 2021
Véhicules du Battle Pass: PT-76-57
  • 11
  • 21 octobre 2021

Commentaires (14)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.