HMS Marlborough: The Iron Duke

Le HMS Marlborough était un cuirassé britannique de la classe de super dreadnoughts Iron Duke, construit juste avant le début de la Première Guerre mondiale. Bientôt, ce nouveau poids lourd naval arrivera aux derniers rangs de la flotte de haute mer britannique dans le cadre de la prochaine mise à jour majeure, apportant avec lui une protection et une puissance de feu accrues!

HMS Marlborough, cuirassé, Royaume-Uni, rang V

Caractéristiques

  • Calibre des canons principaux porté à 13.5” (343mm)
  • Meilleur blindage par rapport aux cuirassés britanniques précédents
  • Mauvaise défense AA
Histoire

Conçue dans le cadre du programme de construction de 1911, la classe de super dreadnoughts britanniques Iron Duke était considérée comme une répétition de la classe précédente King George V mais dotée d’une batterie secondaire renforcée de 6 inch (152mm) et d’un blindage accru. Le HMS Marlborough était le second des quatres navires de sa classe dont la quille a été posée en janvier 1912, suivant le HMS Iron Duke - le navire de tête de sa classe. Le HMS Marlborough a été lancé en octobre de la même année et entra subséquemment en service dans la Royal Navy en juin 1914, avant le début de la Grande Guerre.

Durant la Première Guerre mondiale, le HMS Marlborough connut son plus féroce combat durant la bataille du Jutland en 1916. Tout au long de la bataille, le HMS Marlborough tira plus de 160 obus de calibre principal, le plus grand nombre de tous les cuirassés des forces principales de la Grand Fleet alors en présence. En retour, le HMS Marlborough fut gravement endommagé par une torpille lancée par un navire allemand. Par conséquent, le HMS Marlborough retourna en cale sèche pour de longues réparations, prolongées durant plusieurs mois, avant de rejoindre les rangs de la Grand Fleet.

Durant les deux dernières années de la guerre, le HMS Marlborough ne participa pas à de grandes opérations. Néanmoins, après la guerre, le cuirassé prit part à la guerre civile russe contre les Bolcheviques et évacua la noblesse et des citoyens de Yalta.

Suivant la signature du traité naval de Londres, le destin du HMS Marlborough était d’être ferraillé. Toutefois, avant que le navire connaisse son sort en 1932, le HMS Marlborough fut largement utilisé comme navire d’essai sur lequel plusieurs essais d’armes furent conduits et dont les résultats aidèrent à façonner la conception des navires capitaux britanniques suivants.

image
image

Dans War Thunder, le HMS Marlborough sera un nouveau cuirassé attendant les capitaines expérimentés au sommet de l’arbre de la flotte de haute mer britannique suivant la sortie de la prochaine mise à jour majeure. Doté d’un arsenal d’armes considérablement renforcé, d’une protection et d’une survivabilité renforcées, le HMS Marlborough viendra bientôt grandement renforcer la line up des cuirassés britanniques du jeu!

Contrairement aux cuirassés britanniques déjà en jeu, le HMS Marlborough dispose d’une batterie principale surcalibrée consistant en cinq tourelles doubles de 13.5” (343mm). En plus d’être un tout nouveau calibre arrivant dans les forces navales de War Thunder, les canons du HMS Marlborough permettront à ses capitaines d’engager plus facilement les derniers cuirassés des autres nations grâce à leurs propriétés destructives supérieures par rapport aux canons de 12” bien connus.

Download Wallpaper:

Outre son plus gros armement principal, le HMS Marlborough est également équipé d’armes secondaires de plus gros calibre. Effectivement, la batterie secondaire du navire consiste en douze canons de 6” (152mm), augmentant de ce fait son efficacité contre les navires plus petits à courte portée. De plus, le HMS Marlborough est aussi équipé de deux lances-torpilles sous-marins de 21” (533) répartis des deux côtés du navire, qu’il peut utiliser contre des ennemis à courte portée.

Anecdote: Le HMS Marlborough a été nommé d’après un noble anglais du XVIIe siècle: John Churchill, le 1er Duc de Marlborough.

Non seulement la puissance de feu du HMS Marlborough a été considérablement améliorée, sa protection a aussi été mise au goût du jour. En effet, par rapport aux précédents dreadnoughts britanniques, la ceinture du HMS Marlborough atteint les 12” (305mm), offrant ainsi une meilleure protection, tout particulièrement contre les obus perforants tirés par d’autres cuirassés. De plus, les membres d’équipage du navire sont bien plus nombreux, améliorant de fait l’endurance du cuirassé au combat.

Cependant, s’il y a bien un aspect n’ayant pas grandement changé par rapport à ses prédécesseurs, c’est la protection antiaérienne. Comme les autres cuirassés de cette époque, le HMS Marlborough n’a lui aussi qu’une capacité AA médiocre avec ses 2 canons de 3” (76mm) et de 4” (102mm). Par conséquent, nous recommandons aux futurs capitaines du HMS Marlborough de rester proches des autres navires alliés, particulièrement ceux ayant une puissante défense antiaérienne, car ils seront en mesure de réduire la vulnérabilité du HMS Marlborough aux attaques aériennes.

Le HMS Marlborough apparaîtra bientôt dans les batailles navales de War Thunder, devenant le nouveau navire au sommet de l’arbre de la flotte de haute mer britannique avec la sortie de la mise à jour majeure “Ground Breaking”. En attendant, soyez sûrs de garder un oeil sur les news tandis que nous continuons à dévoiler le nouveau contenu excitant vous attendant avec la prochaine mise à jour. D’ici là, que vos mers soient calmes et bonne chasse, capitaines!

Vous pouvez accélérer considérablement la recherche de ce véhicule avec le HMS Belfast, disponible en jeu avec des Golden Eagles

Lire plus:
Challenger 2 TES: Une nouvelle perspective
  • 8
  • 30 novembre 2021
De nouvelles bombes guidées aériennes
  • 10
  • 26 octobre 2021
Véhicules du Battle Pass: Beaufighter Mk I (40-mm)
  • 6
  • 22 octobre 2021
Ystervark:Le petit camion plein de potentiel
  • 14
  • 22 octobre 2021

Commentaires (6)

Commenting is no longer available for this news

Cookie-files

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.