War Thunder background
BMP-2 et BVP-2: vus de Russie et de République Tchèque

Nous continuons à publier des témoignages historiques sur l'utilisation au combat des véhicules de War Thunder. Aujourd'hui, nous parlons du BMP-2 IFV russe et de la version tchèque BVP-2, avec nos deux invités, l'un est chauffeur de BVP-2 et l'autre tireur sur BMP-2.

A de l'expérience en tant que pilote de BVP-2  dans le 72e bataillon mécanisé à Přáslavice en République Tchèque.

Parlez-nous un petit peu de vous. Avez-vous rejoint l’armée à travers une conscription ou en tant que volontaire?

Je suis né en 1992, je n'ai donc pas connu le service militaire obligatoire. Comme je voulais servir dans l'armée depuis que j'étais enfant, j'ai quand même décidé de m'enrôler. J'ai suivi une formation de charpentier et immédiatement après avoir terminé l'apprentissage, je me suis enrôlé volontairement dans l'armée tchèque en 2011. J'ai commencé comme ingénieur, ce qui m'a dirigé vers des unités mécanisées. Quand j'ai rejoint la 7e brigade mécanisée, ils m'ont demandé si je voulais conduire et j'ai dit oui et je suis donc devenu candidat à un cours de conduite sur BVP.

 

Avez-vous participé à des opérations étrangères (il me semble que la 7e brigade était impliquée en Afghanistan et au Mali)?

Je n'ai participé à aucune mission à l'étranger. Je n'ai participé qu'à des exercices militaires à l’étranger.

La version tchécoslovaque du BVP-2 présente-t-elle des différences par rapport à l'original soviétique? Avez-vous déjà conduit le BMP-2 soviétique? Dans quel véhicule préféreriez-vous aller combattre?

Mon petit monstre a été construit en 1990 en Tchécoslovaquie. Je n'ai pas vu la version russe, mais d'après ce que j'ai entendu, les différences sont minimes, peut-être uniquement dans l'installation électrique. Au combat? Aujourd'hui, je ne voudrais pas partir au combat à son bord, même si cette machine peut encore être transformée en un outil de combat efficace.

Avez-vous déjà rencontré des véhicules similaires de pays occidentaux? Si oui, comment évalueriez-vous le BVP-2 en comparaison?

Lors d'exercices à l'étranger, j'ai rencontré le Puma allemand, l'ASCOD autrichien ou encore le Stryker américain, et j'ai même conduit un CV90 suédois. Eh bien, le BVP a un avantage tout-terrain incomparable. C'est un monstre qui n'a pas peur d'affronter les terrains les plus inégaux.

Échangeriez vous votre BVP-2 pour un autre véhicule?

Si je devais aller me battre avec, oui. Son heure est venue. Il manque d'imagerie thermique, sa protection est faible, il est très étroit à l'intérieur, etc.

Vous vous souvenez peut-être d'un incident drôle ou inhabituel lié à vos véhicules?

Une fois pendant un entraînement, j'ai essayé d'entrer dans le secteur où nous devions passer la nuit. C'était probablement un vieux cratère envahi par les arbres. On pouvait y entrer, mais je n’ai pas pu garer correctement le véhicule à l’intérieur. Tandis que je conduisais sur place, j'ai commencé à grimper à un arbre en faisant marche arrière, et au fur et à mesure que les branches passaient sous mon garde-boue, il s'est arraché. J'ai passé toute la nuit à le remettre en forme à l'avant de mon véhicule. Toute la compagnie se moquait de moi alors que le bruit du marteau frappant l'armure résonnait à travers la forêt dans la nuit. Ils m'ont donné le surnom de Léontine, selon un conte de fées tchèque - Léontine était la fille d'un chevalier dont elle a martelé l’armure ...

Avez-vous mené des missions ATGM pendant l'entraînement au combat, et si oui, à quelle portée maximale avez-vous tiré? Y a-t-il des restrictions sur l'utilisation de l'ATGM?

Nous tirions principalement sur des cibles à environ 3-4 km. Parfois, pendant le vol de la fusée, le fil de guidage s'arrachait et nous perdions le contrôle du missile. Sinon, c'est précis et rapide comme l'éclair, il faut juste un peu plus de temps pour recharger.

Y a-t-il des problèmes avec le tir soutenu du canon automatique de 30 mm?

Le canon 2A42 est bon et précis tant que les munitions ne restent pas bloquées. Le problème réside dans le mécanisme de guidage des munitions qui prélève les munitions dans les «kidneys» (magasins de munitions). Parfois, la ceinture de munitions se coince tellement que le moteur électrique d'alimentation ne peut pas la pousser.

Quels types de munitions avez-vous vu et utilisé, avez-vous déjà utilisé du BPS (3UBR8)? Comment évaluez-vous généralement la plate-forme du BMP-2, la précision et la puissance du canon, le stabilisateur et la capacité de tirer en se déplaçant?

Nous avons utilisé des munitions traçantes perforantes. Quant à l'armement, le véhicule était bon (le commandant peut prendre le contrôle de l'arme principale en cas d'urgence). Le canon est précis à la fois en statique et en mouvement. Lors du déplacement, la position du canon doit être observée afin qu'il ne heurte pas un obstacle (tel qu'un arbre), car le tireur est concentré sur d'autres tâches.

image

Combien de temps sans sortir êtes-vous resté au maximum dans le char? Et comment vous sentiez-vous?

Je pense que c’était pendant un entraînement, qui a duré un peu plus de 17 heures. Comment décrire cela? Très chaud, bruyant, suffocant, on pissait dans des bouteilles d’eau vide... 

Avez vous utiliser d’autres variantes du BMP (BMP-3, BMP-2M)? Que pensez-vous de ces variantes?​​​​​​​

La seule différence entre le 1 et le 2 est que le 2 a un amortisseur supplémentaire, des injecteurs de diesel sur le moteur et une tourelle différente, ce qui augmente son poids d'un peu plus d'une tonne. Je n'ai vu le BMP 3 que dans une vidéo, donc je ne peux pas l'évaluer. 

Que pouvez-vous dire sur la capacité de franchissement et la flottabilité du BMP-2, avez-vous déjà surmonté des obstacles en mode amphibie?​​​​​​​

Pour que le véhicule flotte en toute sécurité, il est nécessaire de mettre de nouvelles chenilles (elles se dégradent de la même manière que les pneus), des jupes de navigation (elles sont plus larges et remplies de mousse), sceller tout le véhicule avec du mastic et enfin remplacer le périscope du conducteur pour la visibilité (il est assez haut pour voir au-dessus du brise-lames). Il flotte bien et réagit bien aux commandes de direction. 

Comment et quand avez-vous connu War Thunder, à quelle fréquence jouez-vous et quoi? Quels modes préférez-vous? Qu'est-ce que vous aimez dans War Thunder? Qu'aimeriez-vous changer?​​​​​​​

Au début de l’année 2019, j’ai installé WoT sur mon smartphone. J’y ai joué pendant 2 jours, et cela a été suffisant pour me décider à le désinstaller, et essayer War Thunder sur mon PC. Ce jeu m’a totalement captivé. J’y joue quand j’ai le temps, mais je dirai que c’est quasiment quotidien. J’aime beaucoup le design graphique et la modélisation de l’environnement. J’aime aussi le fait qu’il n’y ait pas de système de points de vie. Je joue parfois en mode Assaut (chars et avions). Je suggèrerai l’ajout de nouvelles cartes, de nouvelles missions, et je changerai ou modifierai certaines règles (comme par exemple faire qu’il n’y ait pas plus d’hélicoptères que de chars en bataille). Je joue aussi énormément en RB, aussi bien en avion qu’en char, et aussi en SB char.

Comment vous êtes-vous senti lorsque vous vous êtes assis pour la première fois dans un BMP-2 dans le jeu?

C’était mon objectif. Je voulais l'avoir le plus tôt possible, mais ironiquement, je me suis battu plus longtemps avec le BMP 1 en raison de son BR plus bas. Quand j'ai eu l'occasion de le tester pour la première fois, j'ai commencé à m'amuser et à regarder les détails. Cela ne m'a pas déçu et c'est un plaisir de le conduire.

 

Que pensez-vous des déplacements, des sons, et de la modélisation du BMP-2 en jeu - en quoi cela ressemble-t-il à une expérience réelle?

Le modèle est graphiquement parfait et je ne connais pas de jeu où il est mieux interprété. Les visuels correspondent à la réalité. Le son du moteur est différent cependant, le vrai a des sons plus crépitants, il est un peu plus agressif et plus fort. En réalité, la nuit, vous pouvez parfois voir de petites étincelles sortir de l'échappement, je pense que ce serait une bonne chose à ajouter en jeu. Ce serait également un bel effet graphique pour certains autres véhicules. Le son du stabilisateur est en fait plus fort en réalité. Le son des tirs ne correspond pas à la réalité. Les flashs pendant les tirs devraient partir sur les côtés s'il y a un frein de bouche.

Pouvez-vous donner quelques conseils aux joueurs de BMP-2?

En RB, je recommanderais de faire du repérage, de marquer les ennemis et de tendre des embuscades. Utilisez la mobilité pour surmonter les obstacles et obtenir une position plus avantageuse et attendez le moment approprié pour attaquer, puis replacez-vous. Gardez votre instinct d'auto-préservation et agissez en conséquence.

Opérateur armement sur un BMP-2 et participant à l'opération Peace Enforcement, il a sert l’armée depuis 2008 et encore maintenant. Joueur de War Thunder depuis 2014.

image

Pouvez-vous nous parler un peu de vous? Comment en êtes-vous arrivé à rejoindre l'armée? Est-ce quelque chose dont vous rêviez depuis l'enfance?​​​​​​​

Dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été très intéressé par les armes et les véhicules militaires, ainsi que par l'histoire de leur création et de leur utilisation. C’est principalement ce qui m’a amené à rejoindre l’armée. Je peux dire que je voulais en faire partie. Je voulais apprendre quelque chose d'utile et toucher réellement les véhicules qui m'ont toujours intéressé. À ce jour, je ne regrette pas mon choix.

image

Quels étaient vos objectifs de combat lors de l'opération Peace Enforcement? Quelles armes et quels véhicules votre ennemi a-t-il utilisé contre vous? Qu’est ce qui fût le plus difficile?​​​​​​​

J'avais déjà vécu l’expérience du combat à ce moment-là et j'avais déjà signé un contrat. Le 8 août, nous, la 19e brigade à Vladikavkaz, étions dans une formation d'urgence, en raison de l'attaque géorgienne contre l'Ossétie du Sud. Les rapports indiquaient que la 7e division d'assaut aérien avait été la première à y être envoyée. Notre mission était d'organiser en urgence l'avancée dans la CFZ (Convoy Formation Zone), puis de se déplacer à Tskhinvali et de protéger les unités déjà présentes. Nous devions empêcher toute contre-offensive possible de notre ennemi.

On y est arrivé quasiment en même temps que les réserves de nos ennemis: camions Toyota Hilux, chars T-72 et véhicules blindés APC.

Le plus difficile a été de garder son sang-froid car lorsque vous êtes assis dans un véhicule et que tout le monde parle constamment à la radio, vous ne savez pas vraiment quoi faire. C'était aussi un défi de tirer pratiquement à l'aveugle lorsque vous receviez l'ordre d'ouvrir le feu sur un bâtiment sans savoir sur qui et où vous tirez.

Ai-je bien compris que depuis 12 ans, vous avez utilisé le même véhicule? Est-il bien conservé? Comment maintenez-vous son état?​​​​​​​

Oui, nous utilisons principalement des véhicules plus anciens, mais qui ont subi une rénovation complète en usine. Ils se sont plutôt bien conservés et nous devons maintenir leur état de préparation au combat à tout moment. Dans certaines situations, nous manquons peut-être de pièces de rechange, mais quand elles arrivent, le véhicule redevient rapidement opérationnel.

Pourriez-vous nous raconter un incident amusant ou inhabituel lié à votre véhicule?

Oui, il y en a eu beaucoup. Par exemple, il y a quelques années, en été, mon mécanicien n’a pas mis un petit couvercle sous le compartiment moteur après une série de réparations sur la pompe à eau. Alors que nous partions en BTD (Battalion Tactical Drills) vers le terrain d'entraînement de Dzartsemi, nous sommes montés dans la montagne à l'arrière du convoi. Une pierre est tombée dans l'ouverture et a brisé le tuyau de liquide de refroidissement du moteur, et de l'eau a commencé à jaillir. Nous avons arrêté le véhicule, coupé le moteur et l'avons signalé. On nous a dit que le véhicule devait de toute façon arriver au terrain d'entraînement en moins d'une heure. Nous avons réglé le problème nous-mêmes assez rapidement. Une durite qui allait à la pompe s'était déchirée. Ensuite, le mécanicien et moi avons transporté près de 45 litres d'eau d'un réservoir d'eau à l'aide de petites bouteilles. Heureusement que ce n’était pas trop loin; sinon, notre moteur se serait «cassé» comme on dit, et nous n’aurions pu aller nulle part, sauf retourner à la base grâce à un véhicule blindé de dépannage pour le réparer.

Le système de missile anti-char du BMP-2 n'est pas alimenté par le réseau de bord, vous pouvez donc confirmer que la portée de tir maximale de l'ATGM peut être inférieure à ses 4000 m annoncés et peut être limitée par la charge de la batterie. de la station de contrôle. Est-ce vrai?​​​​​​​

Oui, c’est vrai, mais c’est un problème dans de nombreux véhicules, pas seulement celui-ci. Les véhicules sont vieux. Dans l'un d'eux, le générateur du moteur ne fonctionne pas, dans un autre, la batterie plomb-acide est tout simplement manquante, il n'y a donc pas de tension dans le réseau. Sans cela, même le stabilisateur du canon lui-même ne fonctionne pas

Avez-vous tiré des ATGM pendant les entraînements au combat, et si oui, quelle est la portée maximale à laquelle vous avez pu tirer? Y a-t-il des limitations d'utilisation de l'ATGM?​​​​​​​

Personnellement, je n'ai dû tirer que deux fois pendant les exercices d'entraînement.

Nous tirions à 1,5-2 km. Et les seules limites étaient le nombre de coups et la trajectoire de tir autorisée le long du front.

Pendant l'opération Peace Enforcement, aviez-vous des systèmes de missiles antichar prêts au combat dans votre véhicule?​​​​​​​

Oui. Je ne sais pas si tout le monde en avait, mais on m'a donné trois ATGM 9M111. Ils étaient prêts à fonctionner tout le temps, et je n’ai pas eu à les utiliser, Dieu merci.

Y a-t-il des problèmes avec l'expulsion des gaz pendant les tirs du canon de 30 mm?​​​​​​​

Oui, et il y avait d’autres problèmes, tel que, sous l’effet de la chaleur, le boîtier de commande BU-25 cessait de fonctionner en raison d'une surchauffe. La boîte à fusibles surchauffait et la ventilation cessait de fonctionner. Ce problème existe encore aujourd'hui. Nous sommes donc autorisés à garder toutes les écoutilles de la tourelle ouvertes pendant le tir, et parfois, lorsqu'il y a beaucoup de balles tirées sur des véhicules, nous ouvrons également les écoutilles du compartiment des troupes. Sinon, le tireur peut simplement être intoxiqué par les fumées dans le véhicule, ce qui arrive fréquemment.

Avez-vous utilisé la vision nocturne et qu'en pensez-vous?​​​​​​​

image

Oui, nous utilisons largement la vision nocturne chaque fois que nous tirons la nuit. Vous ne pouvez pas vous en passer. L’essentiel est que c’est fait pour la sécurité, et c’est plutôt bien pour un véhicule qui est en service chez nous depuis la guerre en Afghanistan.

Quels types de munitions avez-vous vu et utilisé? Avez-vous eu l'occasion d'utiliser des obus APCR (3UBR8)? Comment évalueriez-vous la gamme d’armements du BMP-2, sa précision et sa puissance de feu, son stabilisateur et sa capacité à tirer lors de vos déplacements?

J'ai vu et utilisé des munitions telles que les AP-T-30, HEF-I et HE-T. J'ai même dû les tirer littéralement il y a deux jours lors d'une phase d'attaque d'entraînement. Malheureusement, nous n’avons pas de 3UBR8.

La gamme d'armements elle-même est assez bonne. Il a résisté à l'épreuve du temps et est aussi simple qu'un fusil automatique Kalachnikov si vous me le demandez. Vous pouvez facilement réparer le canon sur tous les terrains. Sa précision dépend de la façon dont il a été calibré avec les viseurs. Moi-même, avant et après chaque déploiement sur le terrain, je démonte mon véhicule jusqu'à la plus petite vis de réglage et ajuste les viseurs à l'aide d'une jauge de visée. La précision est telle que, lors de chaque exercice de tir, mes coéquipiers et moi mitraillons littéralement nos cibles avec nos obus, juste comme un jeu.

Les stabilisateurs sont bons, mais ils sont vieux et ils n’ont rien de tel que le suivi des cibles. En déplacement, vous pouvez même tirer sans lui si vous êtes assez bon, mais en l’utilisant, vous pouvez toucher n’importe quelle cible sans réelle difficulté, même pour les novices.

La doctrine d'utilisation des IFV et des troupes mécanisées inclut la possibilité de devoir passer assez longtemps à être constamment à l'intérieur de votre véhicule (par exemple, dans les cas où il y a une exposition excessive aux produits chimiques ou aux radiations) ou pendant des opérations militaires actives. Quelle est la plus longue période pendant laquelle vous êtes resté enfermé à l'intérieur de votre véhicule et à quoi ressemble cette expérience?

Le temps le plus long que j'ai passé à l'intérieur du véhicule a été d'environ dix heures. À l'époque, nous déménagions dans une ville, et je ne voulais tout simplement pas en sortir, et risquer d'attraper une balle perdue. Pour ce qui est de ce que j'ai ressenti, je peux seulement dire que c’est difficile. Tout d’abord, il fait vraiment chaud là-dedans. Deuxièmement, même si les opérations ont lieu pendant la journée alors que toutes les écoutilles sont fermées, il fait assez sombre là-dedans, donc lorsque vous sortez par la suite à l’air frais, vos yeux vous font très mal.

De plus, lors de manœuvres à grande échelle, nous avons des règlements pour avoir tous les membres de l'équipage à l'intérieur du véhicule dans des combinaisons NBC (nucléaire, biologique et chimique). Ce n’est pas très agréable, surtout lorsqu’il faut se déshabiller et essorer la sueur de tous vos vêtements.

.

Avez-vous déjà utilisé d'autres IFV (BMP-3 ou BMP-2M)? Que pensez-vous de ces derniers?​​​​​​​

Je n’ai jamais vu le BMP-2M, mais j’aimerais vraiment en utiliser un. J'ai vu le BMP-3 en mission à Yelan dans le centre de formation. Par la suite, j'en suis venu à penser que le BMP-3 est trop gros et visible où qu'il soit, et qu'il est vraiment difficile de le cacher ou de le camoufler. Avec le BMP-2, les choses vont bien mieux à ce sujet. Pour être honnête, je dois dire que le chargement de munitions dans le BMP-3 est beaucoup plus simple. Dans le BMP-2, il est difficile de le charger rapidement et de le faire de telle manière que la ceinture de munitions ne se coince pas lors du tir.

Que pouvez-vous dire sur les capacités tout-terrain et la flottabilité du BMP-2? Avez-vous déjà eu à surmonter des obstacles en vous déplaçant sur l'eau?​​​​​​​

Ses capacités tout-terrain sont bonnes, mais tout le reste dépend uniquement du conducteur et de sa relation avec le véhicule. Un pilote qualifié et expérimenté peut se rendre d'Ossétie du Sud à Moscou, ne s'arrêtant que pour faire le plein, tandis qu'un pilote inexpérimenté l'envoie dans un fossé, ce qui s'est réellement produit, ou déchenille sur un terrain plat, et même cela s'est déjà produit auparavant. .

Je ne peux pas vraiment dire grand-chose sur sa flottabilité. Je n’ai jamais eu à naviguer avec, mais j’ai vu d’autres le faire, et de l’extérieur, ça a l'air bien. Aux fins pour lesquelles il a été conçu, la flottabilité est un bonus décent.

image

Quand et dans quelles circonstances a eu lieu votre première expérience avec War Thunder? À quelle fréquence jouez-vous et quelles unités utilisez-vous le plus souvent au combat? Quels modes préférez-vous?​​​​​​​

Je joue à War Thunder depuis 2014, voire même encore avant. J'utilise principalement des véhicules de l'URSS et je joue des batailles d'arcade et de simulateur. Je joue au mode Arcade pour simplement pouvoir profiter des graphismes, du son et du gameplay, et je joue en batailles Simulateur pour avoir un sentiment de réalisme comme si j'étais de retour au travail.

Qu'avez-vous ressenti lorsque vous vous êtes assis pour la première fois dans le BMP-2 en jeu?​​​​​​​

En vérité, j'avais des sentiments mitigés et positifs, comme "voici ce que mon IFV peut faire." Et un sentiment de satisfaction et même de paix, car ici, la guerre ne se déroule que sur un écran d'ordinateur et les joueurs peuvent voir ces véhicules en action sans faire eux-mêmes partie de la guerre.

Que pensez-vous des déplacements, des sons, et de la modélisation du BMP-2 en jeu - en quoi cela ressemble-t-il à votre expérience réelle?​​​​​​​

Avec la mise à jour qui a ajouté de nouveaux sons au jeu, ils sont devenus très proches de la réalité, mais tout ce qui se trouve à l'intérieur des véhicules, le moteur et les tirs du canon, résonnent beaucoup plus fort en réalité. Au niveau de la maniabilité, dans le jeu, il se manie presque comme dans la vraie vie, sauf qu'en réalité il accélère beaucoup plus lentement et on ne peut vraiment tourner efficacement qu'en première ou en deuxième vitesse. Cela permet au véhicule de tourner plus facilement sur place ou réduit son rayon de braquage.

Que pensez-vous des tirs du BMP-2 dans le jeu? À quel point est-ce proche de votre propre expérience?​​​​​​​

Les tirs dans le jeu ont été mis en œuvre exactement comme dans la réalité, avec des cadences de tir variables: des coups uniques, ainsi que des cadences de tir lentes et élevées.

Dans la vraie vie, je tire d'abord trois coups simples, afin de trouver la distance vers la cible, puis je me base sur cela pour endommager ma cible.

Avez-vous des conseils à donner aux joueurs de BMP-2?

Ce véhicule n'est en aucun cas adapté aux assauts frontaux. C'est un véhicule pour flanquer et contourner l'ennemi, pour tendre des embuscades et pour prendre un positionnement intelligent. Pour le dire franchement, c'est un char pour tirer depuis des buissons. Le canon de 30 mm et l’ATGM ont une puissance de feu importante contre n’importe quel ennemi, et il est important de les utiliser à bon escient. Et n'oubliez jamais de changer votre position de tir.

Si vous avez une excellente connaissance des véhicules de combat présents dans War Thunder et que vous souhaitez partager vos souvenirs de service militaire et vos impressions sur le jeu, veuillez nous envoyer un e-mail à [email protected].

Précédentes interviews:


L'équipe War Thunder

 

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
The Shooting Range #407
  • 19 mai 2024
Thunder Show: BASED MAUS
  • 17 mai 2024
Journée des forces armées américaines: Célébrons-la avec une nouvelle décalcomanie!
  • 17 mai 2024

Commentaires (0)

Commenting is no longer available for this news