War Thunder background
Le Valentine Mk.I
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Valentine Mk1 avec un camouflage historique, cette version est visibible au Bovington Tank Museum.
Un camouflage réalisé par Pad91Yamato | Téléchargez ici


Vous rencontrerez le Valentine Mk.I en jeu assez tôt - Il fait suite au char de réserve Tetrarch Mk.I et se place au rang I avec un BR de 2.3. Si vous aimez les chars très rapide, extrêmement agile mais fragile tels que le Crusader ou le Tetrarch, préparez vous à un changement radical, car le Valentine est l'exact opposé - Lent, mais bien plus blindé. En jeux, il est annoncé comme un char moyen, mais en réalité ce char Anglais était conçu comme un char d’infanterie, la même classe que le célèbre Matilda Mk.II ou que la série des chars Churchill. Cette désignation était un produit de la doctrine anglaise d’avant guerre qui déterminé deux catégories de chars - la première, le “char croiseur”, était supposé être rapide, agile et armé d’un canon capable de stopper les chars ennemis, pendant que la seconde, le “char d’infanterie”, qualifié de lent, bien blindé prévu pour accompagner les soldats et fournir un soutien blindé en engageant l’artillerie et les pointes de défenses ennemie.

Le Valentine (officiellement désigné comme : Char, Infanterie Mk.III, Valentine) était alors conçu en 1938 comme une alternative plus compacte au char d’infanterie Matilda Mk.II avec le premier char livré en 1940. Possédant le même canon et 15 à 20 mm d’armure en moins que le Matilda Mk.II, le Valentine était plus léger, plus petit, plus mobile et moins cher.

Click here to read the full article!


Le Valentine n’était pas un démon de la route avec 24km/h en pointe sur surface plane, c'était perçue comme suffisante car le char était supposé avancer lentement. Le point fort de ce chars est son blindage. L’avant et les flancs du Valentine sont épais de  60 mm, alors que la tourelle l’est de 65 mm à l’avant et à l’arrière, et ses cotés de 60 mm. Cela rend le Valentine bien mieux blindé que les premières versions des PzKpfw III ou des PzKpfw IV allemands, et en jeu, le Valentine n’est pas moins résistant. Son blindage lui permet d’absorber les tirs de canons de 37 et les 45 mm facilement et elle vous protégera des canons courts de 50 mm à 75 mm. Avec un bon angle et un peu de chance, le Valentine Mk.I peu même faire ricocher les obus de canon long de 7.5 cm KwK 40 des PzKpfw IV Ausf.F2 ou du canon de 75 mm M3 du M4A1 Sherman - ces deux chars se situent sur la plage de BR du Valentine.

Du coté de l’armement, le Valentine Mk.I est équipé de l’Ordnance Quick-Firing(QF) 2-pounder gun - Le même canon équipé sur pratiquement tous les chars anglais de rang I. La munition de base Mk.1 APCBC/T sacrifie de la perforation à courte portée en échange d’une meilleure performance à longue distance et d’une meilleure pénétration contre les blindages inclinés. Cette puissance de feu était plus que suffisante pour combattre les premiers chars allemand de la seconde guerre mondiale, et seront très bien contre vos proies sur ce rang à l'exception des adversaires plus résistants tel que le Sherman ou le T-34 1940. L’effet après blindage est cependant moindre, en raison d’absence de charge explosive - un trait commun à tous les obus de chars anglais de la 2nde Guerre Mondiale. Ce en quoi son canon excelle cependant est sa vitesse de rechargement - avec un équipement entraîné et un chargeur, il atteint un temps de rechargement de 2.9 secondes, donnant au chars une cadence de tir de 20.68 obus par minute, vous permettant, vous permettant de littéralement faire pleuvoir les obus et de détruire les chars ennemies.



Cependant, le tank est loin d’être parfait. Sa faible vitesse de pointe empêchera une relocalisation rapide, et sa très faible marche arrière peuvent potentiellement être très dangereux, car vous n’avez aucune chance de repli en cas de problème. Le blindage frontal du Valentine est bon mais il a quelque point faible que les joueurs expérimentés peuvent exploiter - L’anneau de la tourelle exposé a seulement 20 mm d’épaisseur et  le point de vision du conducteur au milieu fait 17 mm. Le blindage est aussi relativement plat, et il est fortement recommandé de présenter la surface avec un angle afin de maximiser la protection. La plaque inclinée entre les glacis est suffisante pour faire ricocher la plupart des tirs, mais il suffit seulement d’être positionné légèrement plus bas et cette plaque perd rapidement de son efficacité. Le char possède aussi trois membres d’équipage dans la tourelle dont deux placés très proches, donc un unique tir pénétrant avec n’importe quel obus APHE peut facilement stopper le char. La plupart de vos opposants ont aussi accès aux obus APCR (pour les 37 mm et les 50 mm allemands), ou bien, dans le cas des PzKpfw IV, aux obus HEAT capable de percer votre blindage à n’importe quelle distance.

Au vue des avantages et des inconvénients de ce char, le style de jeu dépend des adversaires que vous affrontez. Si vous rencontrez des chars de même tier ou plus bas, n’ayez pas peur de diriger la charge, d'aborder les tirs et de protéger les chars alliés plus fragiles, pendant que vous arroserez l'ennemi avec votre canon à rechargement rapide. Présentez votre châssis avec un angle afin de protéger votre conducteur à cause de la fenêtre d’observation faiblement blindée et ne laissez pas l'ennemi ajuster ses tirs pour percer l’anneau de tourelle. Lorsque vous faites face au char de BR 3.3,  tels que le PzKpfw IV Ausf.F2 ou le M4A1, l’attaque frontal est très dangereuse - les 50 mm de blindage du PzKpfw IV peuvent être perforés par les munitions de 2 livres à une plus proche distance, mais son canon n’aura aucun problème avec votre blindage quelque soit la distance. Le blindage incliné du M4A1 est virtuellement immunisé à vos obus et prendre par les flancs n’est pas une option pour le lent Valentine. Contre de tels proies, restez en retrait, présentez l’angle de châssis le plus avantageux et focalisez vous sur les chenilles pour immobiliser l’adversaire. Il vous est aussi possible de vous repliez en seconde ligne et d'engager les cibles sur le flanc une fois occupées par vos coéquipiers.



Dans un cas comme dans l’autre, ce chars peut être amusant à jouer et c’est un véhicule de choix pour les joueurs préférant la protection à la mobilité. Le prochain véhicule dans l’arbre Anglais de cette branche, le Valentine Mk.XI, sera alors une amélioration bienvenu , apportant un puissant moteur et le plus puissant canon QF 75 mm.


Auteur: Jan “RayPall” Kozák


Vous jouez le Valentine Mk I? Parlez en dans les commentaires!

Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
XM800T: Prouesses de bravoure
  • 24 mai 2024
Anniversaire de la fondation du "Corps of Royal Engineers": Le retour du Centurion AVRE!
  • 24 mai 2024
FOX-3: Missiles à guidage radar actif
  • 24 mai 2024