War Thunder background
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Le T-44 fut une étape majeure dans l'histoire des chars soviétiques, ouvrant la voie à une nouvelle génération de chars. Dans War Thunder, il offre un blindage efficace combiné avec une excellente mobilité.

Dans le jeu, le chars moyen T-44 est un successeur direct au t-34-85 dans l'arbre technologique soviétique et se place au Rang IV avec un BR de 6,3. Les joueurs vétérans du t-34-85 sauront reconnaître instantanément la tourelle et le canon, car le T-44 est armée du même canon ZIS-S-53 de 85mm que le T-34-85, mais les similitudes s’arrêtent ici. Dès le premier coup d’œil, vous pourrez voir les lignes différentes et plus modernes. Par contraste au T-34-85, la tourelles a été déplacé au milieu du châssis et le chars est notablement abaissé, avec une plaque d'armure frontale extrêmement incliné. Ces modifications furent rendues possibles grâce à un aspect important de la construction – l'emplacement du moteur, le moteur V44 V12 produisant 520 chevaux, à une position perpendiculaire à l'axe du char. Ce changement, en plus de la suppression de caissons, permit au compartiment d'équipage d'être construit avec plus d'espace et afin, d'être plus confortable pour les opérateurs. Vous pouvez voir l'emplacement inhabituel du bloc moteur via l'outil Rayon-X – à cette date, c'était un aspect unique

Cliquez ici pour lire l'article complet!


Comme déjà mentionné, l'armement du T-44 est identique à celui du T-34-85. Le canon ZIS-S-53 de 85mm permettait une pénétration de 142 mm avec les munitions de base BR-365A APHEBC alors que la supérieur BR-367 APCBC d'après-guerre vous délivre jusqu'à 159 mm de pénétration. Alors que c'est une amélioration sur la BR-365K APHE (le meilleur obus du T-34-85), il est toujours éclipsé par les canons des autres chars moyens à sa plage de BR, tel que le KwK 42 L/70 du Panther, le canon M3 de 90 mm du T-25, ou le canon OQF de 20 livres du centurion Mk,3, Vous pouvez améliorer la pénétration jusqu'à 230 mm en utilisant les obus BR-367P APCR, mais contre les armures inclinés, cet obus va peiner à perforer comme les autres APCR du jeu. Il est évident que la puissance de feu n'est pas le point fort du T-44. En fait, c'était ce problème qui dans la réalité conduisit les ingénieurs soviétiques à développer les prototypes T-44-100 et T-44-122, armés respectivement des canons de 100mm et 122 mm.

Alors que l'amélioration de la puissance de feu ne fut pas très notable en comparaison avec le T-34-85, le blindage fut un sujet bien différent. Le T-44 emporte une plaque frontale inclinée à 62° et d'une épaisseur de 90 mm. Comparé à celle de 45 mm du T-34 , the T-44 offre le double d'épaisseur frontal effective que le T-34 et surpasse même les protections frontales des chars Centurion Mk.3 ou des Panther Aust.F de même tiers. Nous ne devrions pas oublier non plus le profil bas, qui vous permet à la fois de vous protégez mais aussi de cacher vos manœuvres. Cependant, le profilage bas des chars soviétiques à un coût, celui d'une dépression de canon faible, et le T-44 ne fait pas exception, limitant vos choix de position hull-down de manière considérable.



L'armure frontal est cependant loin d'être impénétrable ! Votre glacis frontal fait ricocher beaucoup d'obus, mais peut toujours être perforé par quelque canons et le réservoir d'essence est placé juste derrière celui-ci. Une pénétration à l'avant aura de grande chance de déclencher un feu de carburant ou même une explosion du réservoir. L'avant de la tourelle est quant à elle de seulement de 120 mm d'épaisseur et malgré le fait d'être oblique, Elle sera toujours percée par n'importe quel canons de votre BR dont certain même à longue distance. Ainsi, nous vous suggérons de réduire votre emport de munition pour en vider le râtelier, situé à l'arrière de la tourelle – Cela préviendra les explosion de munition en cas de pénétration de la tourelle.

Bien entendu, il est évidement que le T-44 n’est pas fait pour absorber des obus – ce serait de une erreur d’attendre une telle résistance d’un char moyen, qui compte principalement sur sa mobilité. En parlant de mobilité – Si vous aimez aller vite, le T-44 ne vous décevra sûrement pas puisqu'il hérite du grand degré de mobilité du T-34. Sur route, le T-44 peut atteindre une vitesse de 60 km/h avec une bonne accélération et si le conducteur est bien entraîné, c’est un véhicule agréablement agile. Ajouté ceci avec le profilage bas mentionné plus haut et vous pourrez foncé partout sur la carte et atteindre votre position favorite rapidement.



Pour résumer, nous avons un char agile, très mobile, doté d’un blindage éfficace sans être impénétrable, et un canon relativement éfficace au BR 5.3, mais qui va montrer de nettes limitations en BR 6.3. Cela sonne comme une recette pour un bon ailier, n’est-ce pas ? Dans les cartes tel que Cologne ou Stalingrad, le T-44 est parfait pour encercler et contourner les chars lourds, mais également pour capturer les zones cibles en Domination et en mode Break. Sur les grandes cartes ouvertes tel que Mozdok ou Kursk, le T-44 peut-être utilisé pour flanquer l'ennemi et capturer la base ennemie (en mode Bataille), ou foncer dans les arrières de l'ennemi et les surprendre en leur tirant par derrière ! Restez mobile autant que vous le pouvez et engagez seulement lorsque vous savez que vous pouvez pénétrer – Votre chars n'est tout simplement pas assez robuste pour survivre à un face à face contre les chars lourds ou les chasseurs de chars ennemis.

Dans la réalité, les T-44 furent mis en services sans jamais être utilisé en opération. En jeu, cependant, il n'y a pas de limite de service au T-44 et s'il est utilisé correctement, il remplira parfaitement le rôle char moyen hautement mobile et efficace. L'expérience gagné sur le T-44 vous permettra d'investir dans le célèbre char de combat principal T-54, qui partage plus qu'un style de jeu avec le T-44. En faite, le T-54 est simplement un T-44 modifié, et puisque que la série des chars de combat T-54/T-55 se révélera être la plus produite de tout les temps et puisque laquelle demeure encore en service active aujourd’hui, nous pouvons dire sereinement que le T-44 était un vrai char pionnier.


Auteur: Jan “RayPall” Kozák

Si vous voulez en savoir plus sur la reconstruction d'un vrai T-44, cliquez ici!

Lire plus:
Gagnez le PLZ 83-130 dans l'événement Inferno Cannon!
  • 18 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
Sudden strike: Les chars trophées allemands
  • 24 avril 2024
Warbonds pour le Battle Pass «Roi du Nord»!
  • 24 avril 2024