War Thunder background
Hawker Hunter F.1
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

'Hawker Hunter Mk 5 of No 1 Squadron RAF', camouflage créé par Paegas | téléchargez ici


Le Hawker Hunter britannique est un chasseur à réaction créé par les concepteurs du Hurricane, du Typhoon, du Tempest et du Sea Fury. Sydney Camm et son équipe furent à l'origine de certains des avions Britanniques les plus réussi, et le Hunter ne fait pas exception à la règle. Un succès aussi bien national qu’à l’export, le Hunter a servi au sein de la RAF mais aussi dans d’autres forces aériennes.

Cliquez ici pour lire l'article complet.

'Hawker Hunter F.Mk.4 of 74 Squadron RAF', créé par Paegas | téléchargez ici


Le F.1 est le dernier appareil de la ligne des Hawker Aircraft, replacant le De Havilland Venom. Alors que le Venom rencontrait le succès au sein de la RAF, de la Fleet Air Arm et à l’export, il n’arrivait pas à égaler de nombreux chasseurs à ailes en flèche mis en service à travers le monde à cette période. Les leçons des combats entre F-84, F-80 et Meteor F.8 à aile droite contre des MiG-15 soviétiques à aile en flèche lors des premières heures de la guerre de Corée validèrent les avantages d’un tel design sur un avion de chasse à réaction. A une époque ou la vitesse était primordiale, l'adoption de l'aile en flèche était la solution même si les performances à basse vitesses les performances à basse vitesse devaient en souffrir.

La Grande Bretagne était légèrement en retrait derrière les USA et l’URSS à cette époque, le développement de l’aile en flèche ayant pris du retard en raison de déconvenues lors des premiers essais. La RAF comblât rapidement le fossé avec le Canadair CL-13 pendant que de nombreuses compagnies d'aviation Britanniques développaient leur propre projet. Supermarine focalisait ses efforts sur le Swift, prometteur en apparence, mais dont les problèmes des modèles  F.1 et F.2 se cantonneraient au rôle de chasseur de reconnaissance. De son coté, le projet de Hawker basé sur les spécifications de 1946 de l’Air Ministry devait utiliser le moteur Rolls Royce Avon, équipant aussi le Vickers Valliant, l’English Electric Camberra et le BAC Lightning.


'Hawker Hunter Mk4(R), of XF366 of No 112 Squadron at Bruggen, Germany', camouflage créé par Enzofer | téléchargez ici


Le Hunter F.1 fut la première version opérationnelle du nouveau Hawker en service dans la RAF et remplaçant le Swift dans le domaine de la chasse. Même si le premier modèle semble primitif en comparaison de ses évolution, les caractéristiques principales seront principalement inchangées tout au long de son développement. L'appareil est équipé de 4 canons ADEN de 30mm installés sous le plancher du cockpit, capables de tirer 20.84kg de munitions par seconde La réserve de munition est confortable avec 600 obus ce qui lui confère un avantage confortable face aux meilleurs jets de l'époque, le MiG-17 et le F-86 F2. Absent des exemplaires de pré-production, un aérofrein sera installé sur certains F.1, ce qui fut particulièrement utile sur le modèle F.G.A utilisé pour l’attaque au sol. 

Le rayon de virage  et de la manœuvrabilité horizontale sont les talons d'achille du Hunter. Grand, encombrant et lourd en comparaison des MiG et F-86, le Hunter est nettement moins performant virage et en dogfight. Pour piloter cet avion correctement, il est crucial de garder une vitesse élevée et une énergie importante par rapport à ses adversaires. Il est facile de céder à la tentation offerte par les aérofreins de manière à obtenir un advantage temporaire, mais le hunter souffre beaucoup plus que d'autres avions de la perte d'énergie. Son accélération initiale du est inférieure à celle du Meteor F.8 ou du MiG-15Bis, et regagner la vitesse perdue au milieu d’un engagement peut être problématique.


'Hawker Hunter FMK.5 WP192 of No 34 Squadron RAF', camouflage créé par TopNotchChester | téléchargez ici

Ce défaut est compensé par une vitesse maximale exceptionnelle. Une fois que l’avion a atteint son altitude et sa vitesse opérationnelles, il est excellent pour le « Boom and Zoom » à grande vitesse grâce à la force de frappe de ses canons ADEN.

La perte d'agilité et de manœuvrabilité est parfaitement compensée par la vitesse pure et la force de frappe, et l'appareil fonctionne très bien en combinaison avec d'autres jets Britanniques tel que les agiles Venom et le Meteor. Lors des affrontement avec des CL-12 Mk 5 ou des MiG-17, la communication avec les coéquipiers est primordiale.

Le Hunter achèvera de nombreux records de vitesse pendant son service entre les mains de vétéran set de pilotes d'essais de la Seconde Guerre mondiale, tel Neville Duke, battant le record de vitesse sur appareil à turboréacteur en 1953 avec un Hunter Mk 3 modifié. Le Hunter sera aussi mis en lumière avec les "Black Arrows" de la RAF.



Le Hunter était si polyvalent qu'il sera remplacé par 3 appareils différents à la fin de son service : le McDonnell Douglas F4 Phantom, le BAC Lighting et le Hawker Siddeley Harrier. Les derniers Hunters furent retirés du service en 2014, mais il reste des exemplaires fonctionnels dans le civil ou dans des musées à travers le monde.

 

Auteur: Scott 'Smin1080p' Maynard


Lire plus:
Le Jour de la Victoire dans War Thunder
  • 8 mai 2024
The Shooting Range #408
  • 26 mai 2024
Thunder Show: CAT&MOUSE
  • 24 mai 2024
XM800T: Prouesses de bravoure
  • 24 mai 2024