War Thunder background
L'As du mois - Janvier - Maggiore Adriano Visconti
Attention! Format d'actualités obsolète. Le contenu peut ne pas s'afficher correctement.
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Tripoli, la plus grande ville de Libye, reconnu la souveraineté italienne en 1912 à la suite des hostilités entre l’Italie et l’Empire Ottoman. C’est dans cette ville qu’est né le 11 novembre 1915 Adriano Visconti, fils de Galeazzo et Cecilia Dall’Aglio Visconti. Venant d’une lignée aristocratique, Galeazzo Visconti part pour la première fois en Afrique du nord en 1911, membre d’une expédition de colonisation. Après avoir terminé ses études, Adriano Visconti s’engagea dans la Regia Aeronautica (armée de l’air Italienne) en octobre 1936 et rejoignit l’Academia Aeronautica, une des premières institutions au monde à délivrer un enseignement spécialisé dans le but d’intégrer les forces aériennes. Visconti termina sa formation d’officier et reçut le grade de Sottotenente (sous-lieutenant) ; sa formation de base débuta sur le biplan d’entrainement Breda Ba.25 avant de passer sur IMAM Ro.41, plus puissant.
 
Macaroné en 1939, Visconti fut affecté à la 159a Squadriglia, 50° Stormo, opérant sur des Breda Ba.65 d’attaque au sol depuis Tobrouk sur la côte nord de la Libye. Vétéran de la Guerre Civile Espagnole, le Ba.65 était surclassé par nombre de ses contemporains ayant le même rôle.  Cependant, à la suite d’un incident disciplinaire, Visconti fut envoyé à la 23a Squadriglia du 2° Gruppo Aviazione Presidio Coloniale au sein de laquelle il vola sur Caproni Ca.309s Ghibli, appareil de reconnaissance et de liaison.

A la suite de l’entrée de l’Italie dans la Seconde Guerre Mondiale en juin 1940, le Stormo de Visconti se retrouva face à la Royal Air Force britannique dans le ciel d’Afrique du Nord. Visconti reçut la Medaglia di Bronzo al Valore (médaille de bronze de la Valeur) pour avoir piloté son vulnérable Ca.309 lors d’une sortie opérationnelle durant laquelle il réussit à fuir l’attaque de 3 Gloster Gladiators du No.33 Squadron de la RAF. Peu de temps après avoir réintégré son escadron, le 50° Stormo, au sein duquel il restera jusqu’en janvier 1941, il reçut deux Medaglie d’Argento (médailles d’argent) avant la dissolution de son unité ayant subi de lourdes pertes.



Promu Tenente (lieutenant), Visconti fut envoyé rejoindre la 70a Squadriglia, 7° Gruppo, 54° Stormo basé à Trévise dans le nord de l’Italie. Il aura un gros défi à relever, devant acquérir de nouvelles compétences pour le rôle qu’il aura jusqu’à la fin de sa carrière : celui de pilote de chasse. La 76a Squadriglia était équipée du Macchi MC.200 Saetta (flèche), un agile chasseur monoplace et l’avion le plus moderne qu’il a été donné de piloter à Visconti, mais manquant de vitesse et de puissance de feu. S’installant rapidement dans son nouveau rôle, Visconti passa la majeure partie de 1941 à escorter des bombardiers et à faire des sorties de reconnaissance sur Malte.

Fin 1941, le nouveau et meurtrier Macchi MC.202 Folgore (éclair) commença à équiper les unités du 7° Gruppo et début 1942, Visconti commença à voler sur le nouveau chasseur aux lignes épurées lors de sortie de reconnaissance photo au dessus de Malte. Tout au long de ces premières années de guerre, une ligne d’approvisionnement, fine mais constante fut nécessaire aux alliés pour conserver cette île d’une importance stratégique vitale : mi juin 1942 vit deux de ces convois tenter de réapprovisionner Malte depuis différentes provenances. L’Opération Harpoon –un convoi depuis Gibraltar- fut coordonné avec l’Opération Vigorous venant d’Alexandrie. Les deux convois furent opposés aux forces de l’Axe et le 15 juin, lors d’une bataille aérienne au dessus du convoi de l’opération Harpoon qui sera connu plus tard comme la bataille de Pantelleria, Visconti abattit un Bristol Blenheim. Le 13 aout, lors d’une sortie de reconnaissance à deux appareils, Visconti et son ailier tombèrent sur 4 Spitfires de la RAF. Visconti en engagea 2 qu’il abattit, permettant au second MC.202 de terminer sa mission. Il fut récompensé par une autre Medaglie d’Argento pour son courage et son habileté.



Visconti servit en Grèce avant d’être promu Capitano et de prendre le commandement de la 76a Squadriglia alors que le 54° Stormo était déployé en Tunisie en mars 1943.  Lors des courtes semaines de combat qui ont mené à la réédition de l’Axe en mai, Visconti fut crédité de deux Spitfires et d’un P-40, ainsi que de plusieurs victoires probables. Partageant un étroit cockpit avec une de ses pilotes, Visconti échappa à l’avancée des alliés en s’envolant vers la Sicile. Compte tenu de son expérience des vols de reconnaissance diurne à haute vitesse au dessus de Malte, Visconti reçut le commandement de la 310a Squadriglia Caccia Aerofotografica, une unité de reconnaissance nouvellement créée, équipée d’une version modifiée du Macchi C.205 Veltro (chien de chasse) et basée à l’est de Rome.

L’escadron fut lourdement impliqué dans la fourniture de renseignements au commandement lors de l’avancée des alliés de l’automne 1943. Cependant, à la suite de L’armistice de Cassible en aout 1943, l’Italie était plongée dans l’anarchie alors que la nation avait officiellement quitté l’Axe pour rejoindre les alliés ; des milliers d’italiens restaient loyaux à Mussolini et aux puissances de l’Axe et s’enfuirent vers le nord. Visconti fut l’un de ces hommes – avec deux autres pilotes, le trio s’envola loin des alliés avec chacun quatre hommes entassés dans le fuselage et le cockpit.



Avec le respect, son charisme naturel et l’expérience, Visconti contribua à la mise en place de l’Aeronautica Nazionale Repubblicana, la force aérienne de la République Socialiste Italienne, qui reste alliée avec l’Allemagne après l’armistice italienne. Visconti reçut initialement le commandement de la 1a Squadriglia Caccia du 1° Gruppo « Asso di Bastoni » avant d’être promu Maggiore en mai 1944 et de commander le groupe entier. Volant sur MC.205 et Bf109G, Visconti abattit deux P-38 et deux P-47 avant la reddition de l’ANR ; il a très probablement d’autres victoires, mais les sources sur ses exploits guerriers sont discordantes.

Adriano Visconti mena ses hommes jusqu’aux derniers jours de contributions de l’ANR à l’effort de guerre de l’Axe, volant contre les bombardiers américains presque impossible à intercepter et leurs escortes dans les cieux italiens. En avril 1945, à la suite de la fin des hostilités en Italie, Visconti rencontre les dirigeants des partisans pour négocier la réédition de ses hommes. Assuré que la reddition de ses hommes se fera pacifiquement et que leur sécurité sera garantie, Visconti signa les accords. Peu de temps après, il sera convoqué depuis ses quartiers par les partisans, pour ce qui devait être un interrogatoire de routine. Alors qu’il traversait avec son ordonnance la cours de leur lieu de détention à Milan, ils se firent tous les deux tirer dans le dos.



Commandant aimé et respecté de ses hommes, la vie et la carrière de Visconti ont quand même suscité la controverse. Alors que beaucoup de ses concitoyens s’étaient tournés vers les alliés, Visconti fit le choix de rester loyal à Mussolini, ce qui déclencha bien des accusations. Visconti n’avait pas particulièrement d’affinités pour Hitler ou le parti Nazi – il ordonna aux chasseurs de son groupe d’arborer les cocardes italiennes peintes sur les croix allemandes de leurs avions livrés ainsi – mais il croyait réellement que le régime de Mussolini offrirait le meilleurs futur au peuple italien et c’est là que sa loyauté allait. Avec toutes les archives détruites lors des féroces combats en Italie, il est maintenant impossible de confirmer le tableau de chasse de Visconti – les sources donnent entre 10 et 26 victoires. Si le dernier nombre est vrai, Visconti est l’As italien ayant le plus haut score de la Seconde Guerre Mondiale. Il est de toute façon considéré comme l’As des As italiens.



L'auteur :

     

Mark Barber, Consultant Historique pour War Thunder

Mark Barber est un pilote de la British Royal Navy's Fleet Air Arm. Son premier livre fut publié par Osprey en 2008. Depuis, il a publié de nombreux ouvrages sur l'aviation ainsi que des articles pour plusieurs magasines, dont "FlyPast", le magasine d'aviation le plus populaire en Grande Bretagne. Il s’intéresse principalement à l'aviation navale Britannique de la Première et Seconde Guerre mondiale, ainsi qu'au RAF Fighter Command. Il travaille actuellement pour Gaijin Entertainment en tant que consultant historique, avec une aide dans la partie historique du forum de War Thunder et une supervision des articles "Ace of the Month"


Lire plus:
Gagnez l'Alcione dans l'événement Le Vol de l'Albatros!
  • 24 juillet 2024
Regardez le tournois Armored Apex 2024 et recevez des récompenses uniques grâce aux Twitch Drops!
  • 12 juillet 2024
Panavia Tornado: Cause commune
  • 24 juillet 2024
War Bonds: "Skilled Marksman"
  • 24 juillet 2024