War Thunder background
Le Blenheim Mk.IV, un classique Britannique
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.


Né du patriotisme britannique et de la volonté d'avoir l'avion le plus rapide du monde, c'était un des avant-gardistes de l’aéronautique définissant de nouvelles attentes en terme de performances. Avancé pour son époque mais presque obsolète au début de la guerre, il aura beaucoup contribué durant le conflit et pour créer de meilleurs avions de combat. Pendant les années 30,le monde était plongé dans la Grande Dépression, avec des millions de personnes au chômage et les gouvernements en prise à des revenus désormais minimes. L'aviation était une exception, son enthousiasme débridé se complaisait encore dans les avions en surplus et à bas prix de la Première Guerre mondiale. Les exploits aériens d'aviateurs intrépides en faisaient les super-héros du jour, certains devinrent très riches, tandis que d'autres se sont tournés vers le pouvoir politique.

Lord Rothermere, propriétaire du puissant Daily Mail, devint de plus en plus furieux avec les nouvelles d'autres pays construisant des avions meilleurs et plus rapide, et particulièrement celles de l'Allemagne vaincu offrant un service de transport commercial aérien rapide avec le Heinkel He 70 "Blitz". Par fierté pour la Grande-Bretagne, Rothermere voulut construire un avion de transport plus rapide, et trouva le candidat idéal dans le concept "Type 135" de Bristol Aircraft.

Grâce à un financement sécurisé, Bristol a développé le type 142, un avion qui a facilement dépassé n'importe quel appareil de la RAF lors de son premier vol, le 12 Avril 1935. Sans aucun respect pour les attentes des passagers il fut construit comme un avion de course avec une minuscule cabine et un design aérodynamique et épuré. La RAF fut pris d'un intérêt immédiat et commença par le transformer en un avion de guerre. Les principaux changements furent de rehausser les ailes afin de placer une soute à bombes de 1000 livres, d'un système d'armement et d'une inhabituelle verrière nasale créant ainsi le Mk 1 (Mark 1), celui-ci fit son premier vol le 25 Juin 1936.



Une série d'améliorations majeure et plus tard une mises à niveau de l'armement aboutiront finalement au « Blen » Mk IV (Mark 4) du jeu; la version définitive avec les doubles Vickers Ks de la tourelle supérieure et avec l'unique périscope de visé de la tourelle ventrale équipé de deux Browning. Bien que difficile à utiliser, c'était toujours une capacité bienvenue plutôt que d'avoir le coté inférieur non protégés de la réalité, comme dans le jeu. L'étrange vitrage asymétrique ("verrière") sur son nez fourni vue imprenable sur la piste pour le pilote pendant le décollage et l'atterrissage. L'emport de bombes du jeu de 4x250 lb ou 2x 500 lb (respectivement 117kg et 225kg) reflète sa capacité historique et révélèle une limitation de l'appareil, même si c'était une capacité d'emport suffisante, offrant une bonne puissance dans de nombreux théâtres du monde.

Dans le jeu, il est Tier 1 et a un BR qui représente les affrontements similaires à ce que le « Blen » a rencontré historiquement, à partir du dernier des biplans aux premiers chasseurs monoplans des débuts les plus connus tels que le Bf 109E et l'A6M2. Contre les premiers biplans, il a les avantages de la vitesse et au moins la parité dans l'armement. Le pilote bénéficie même d'une mitrailleuse Browning positionné, curieusement, presque au bout de l'aile gauche. Contre les chasseurs de BR plus élevées, c'est principalement sa bonne vitesse relative pour se replier vers les unités alliés tandis que la tourelle rend sa poursuite un peu risqué. Il y a un «point idéal» où les deux tourelles peuvent converger sur une unité ennemie.



Le Blen de base (stock) est en désavantage significatif avec sa vitesse bridée, une seule configuration d'emport de bombe et des ceintures de munitions pauvres. Avant votre première mission, choisissez de déverrouiller en premier le « Radiateur » pour le gain de vitesse (une exception à mes habituelles recommandation de « l'armement d'abord »), puis le point d'emport de bombes « MBC-B » . Une fois que le second rang est ouvert choisissez la « Tourelle de 7mm » et prendre la bande "Universel" lorsqu'elle est déverrouillée. Il y a 2 mises à niveau de tourelle, le premier est pour la tourelle dorsale Vickers K, la seconde pour la Browning ventrale; déverrouillez ceux en conjonction avec les mises à niveau de puissance. Plus important encore est l 'expertise d'équipage (nécessitant un équipage de niveau 5+ depuis la 1,53), le prix de 2100 SL est une véritable aubaine pour l'amélioration de la performance de l'équipage!

Les résultats des opérations de combat historiques ont été mitigés, quelquefois ayant beaucoup de succès, mais d'autres subissant des pertes dévastatrices - on peut voir des résultats similaires dans le jeu. L'écart défensif sous le Blen a rapidement été pris en compte et un armement ajouté, mais pas avant que de nombreuses pertes eurent lieu; le modèle dans le jeu à la tourelle ventrale déjà installé. L'attaque classique oblique à grande vitesse est pratiquement le seul moyen d'éviter les tourelles défensives, et des 12,7mm ou un meilleur armement sont préférable car les munitions de 7mm agissent comme des boulettes de papier sur sa peau d'aluminium.



Le rythme effréné des améliorations technologiques des années 30 ont rendus le Blen obsolète dès 1940. Cependant l'élan de développement pour un bombardier léger rapide mena à la version anti-navire "Beaufort"plus large et plus puissante, qui à son tour servira à développer le "Beaufighter". Il y avait 3 grands utilisateurs en dehors de la Grande-Bretagne. La copie "Bolingbroke" était construite au Canada pour leurs services de la RCAF. Les Blenheim étaient également envoyés et construit sous licence en Yougoslavie (qui construisait également des Do 17) et par les Finlandais, qui ironiquement utilisaient ce bombardier britannique contre l'Union soviétique - un approvisionnement de pièces de rechange yougoslaves fournis par l'Allemagne ont permis de le gardés opérationnel longtemps après la fin de la guerre. Le dernier vol du Blen eut lieu en Finlande en 1954, et l'un des meilleur exemplaire survivant se trouve là-bas aujourd'hui.


Auteur: Joe "Pony51" Kudrna


Regardez la vidéo du Blenheim de SquireFlyer si vous voulez voir l'appareil en jeu!


Lire plus:
Mad Thunder: Rage et Butin!
  • 1 avril 2024
La boîte à outils!
  • 8 avril 2024
The Shooting Range #402
  • 14 avril 2024
Thunder Show: FIRE ARC
  • 12 avril 2024