War Thunder background
Ion S. Dumitru
Attention! Cette news a été publiée avec l'ancienne version du site. Il peut y avoir quelques problèmes d'affichage des informations dans des versions de navigateur spécifiques.

Un Pz.Kpfw. IV en service dans l'armée Roumaine en tant que "T4", similaire au char de Dumitru.


Ion S. Dumitru est né le 1er mars 1921 à Robanesti, dans la région de Djol dans le sud de la Roumanie. Après avoir fini ses études à Craiova, il poursuivit ses études en intégrant l’école supérieure militaire de Timisoara, dont il fut diplômé en 1941, en faisant partie des meilleurs étudiants. Il continua sa formation à l’école des officiers d’infanterie de Bucarest et après avoir terminé il fut directement promu au grade de Sous-Lieutenant. A sa propre demande il fut ensuite transféré dans une unité opérationnelle, le 1er régiment de chars de Targoiste, fraîchement réorganisé. Cette unité fut envoyée sur le front de l’Est et participa à la bataille de Stalingrad, où elle fut quasiment anéantie, avec seulement 2 chars rescapés et 944 hommes encore en état de combattre.

Le T4 équipera la Roumanie pendant la WW2, même après son changement de camp.

A cette époque la Roumanie était alliée à l’Allemagne Nazie et Dumitru reçut donc la formation Allemande destinée aux équipages de chars au centre d’entraînement des blindés de Fallingbostel. Dumitru se spécialisa alors au maniement du char moyen PzKpfw IV, qui était aussi utilisé par l’armée Roumaine sous la désignation de T-4. Après son retour, le 1er régiment de chars fut déployé en Modavie en tant qu’unité de la 1ère Division blindée Roumaine (elle-même composante de la 4ème Armée).

Le 20 août 1944, les troupes Soviétiques menées par le major Jassy-Kishinev passèrent à l’offensive dans le but de reconquérir la Moldavie et de supprimer toute présence de forces de l’Axe dans la région. Les blindés Allemands et Roumains étaient largement en sous-nombre, avec seulement 170 véhicules pour contrer les 1800 véhicules Soviétiques. Ce jour-là le 1er régiment de chars se retrouva en fer de lance de la contre-attaque de la 1ère division blindée, destinée à frapper le plus lourdement possible le flanc des colonnes blindées Soviétiques. Près du village de Scobalteni, les Roumains repérèrent une large concentration de blindés Soviétiques et passèrent à l’attaque. La bataille de blindés qui s’ensuivit dura près de 10 heures, jusqu’à ce que le commandant Soviétique ordonne la retraite de ses troupes. Les Roumains avaient détruit près de 60 véhicules Soviétiques, dont plusieurs chars lourds IS-2, pour seulement 20 blindés perdus de leur côté. Dumitru, qui commandait l’escouade de chars, détruisit au moins un blindé Soviétique, ce qui fut sa première victoire confirmée. La victoire Roumaine fut néanmoins de courte durée. Les Soviétiques utilisèrent la voie rapide qui traversait la région pour couper rapidement en deux la division, isolant le 1er régiment blindé du reste des unités.

Rapidement des rapports arrivèrent, signalant la destruction quasi complète du reste de la 1ère division. La décision fut prise de s’’éloigner de la voie rapide pour échapper à l’encerclement pendant la nuit. Dans le noir le plus complet l’unité se retrouva rapidement dispersée en plusieurs petits groupes. Dumitru se retrouva alors aux commandes d’un groupe de 13 chars T-4 et de plusieurs halftracks. Dumitru dirigea son unité vers le village voisin de Sabaoani, où il savait qu’il pourrait trouver le renfort d’une unité équipée d’armes anti-chars, qui tenaient une position défensive dans une petite vallée très étroite.  

Panther Roumain en déplacement.

Dumitru rejoignit les forces de défenses et positionna ses chars en embuscade à la lisière de la forêt voisine. L’après-midi suivant, une colonne de 22 blindés Soviétiques accompagnés d’infanterie s’engouffra dans la vallée sans repérer la menace qui pesait sur eux jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Dans le but d’économiser les munitions, Dumitru avait donné l’ordre de ne tirer qu’à son commandement. Rapidement les blindés Soviétiques furent mis hors de combat sous ces tirs coordonnés, l’un étant détruit par Dumitru.

Le 24 août, le gouvernement pro-Nazi Roumain du maréchal Ion Antonescu fut renversé par un coup d’état mené par le Roi Michael, qui accepta immédiatement l’offre d’armisticce des Alliés. L’armistice ne fut néanmoins pas signé officiellement avant le 12 septembre, et pendant ce temps là l’Armée Rouge continua de considérer les Roumains comme ennemis et emprisonna l’intégralité du 1er régiment de blindés ainsi que Dumitru lui-même, qui avaient été encerclés et capturés quelques jours plus tôt. Dumitru s’évada du camp de prisonnier à sa deuxième tentative, après une première infructueuse où il fut rattrapé. Il finit par rejoindre le 2ème régiment blindé Soviétique. Il fut promu Lieutenant en février 1945, puis son unité fut envoyée en Slovaquie en mars avec d’autres unités de la 27ème brigade blindée, qui était ironiquement l’unité qu’avait combattu Dumitru en août 1944.

Le 26 mars, le 2ème régiment blindé fut déployé lors de la traversée de la rivière Hron. L’escouade de Dumitru détruisit 6 canons anti-chars Allemands et captura une batterie d’Howitzers 15cm sFH 18. Leur avance fut stoppée lorsqu’ils firent face à une escouade de chars lourds Tigres. Néanmoins Dumitru démontra à nouveau ses capacités de commandement en réussissant à contourner les Tigres, les forçant à battre en retraite. Quelques jours plus tard, le 31 mars, l’unité de Dumitru apporta son soutien à l’avance de l’infanterie Soviétique, qui fut de nouveau stoppée par la présence de Tigres, cette fois-ci accompagnés de plusieurs chars moyens PzKpfw IV et même de quelques chasseurs de chars Ferdinand. Les Tigres et les Ferdinands furent forcés de battre en retraite sous un feu nourri de l’artillerie Soviétique, laissant sur place les PzKpfw IV complètement désorientés. Dumitru saisit l’occasion pour charger, son escouade tirant en mouvement.

Soldats Roumains en 1944.

Deux chars Allemands furent détruits et deux autres gravement endommagés. La nuit suivante, le 2ème régiment blindé attaqua un village fortifié. Cependant les soldats Allemands étaient occupés à célébrer la nuit de Pâques catholique et furent pris par surprise. Les forces Soviétiques purent donc approcher sans difficulté, mais un tir d’artillerie Allemand particulièrement précis les pris à partie. Dumitru ordonna alors à son canonnier de viser le clocher de l’église toute proche, où il pensait qu’un guetteur Allemand était positionné pour guider l’artillerie. Ses suppositions étaient sous doute justes car les tirs d’artillerie cessèrent rapidement après la destruction du clocher. Le 2ème régiment blindé participa ensuite à l’assaut sur Bratislava, la capitale Slovaque, mais ne rencontra aucun blindé Allemand. Le régiment traversa la rivière Morava et entra en Autriche dans les premiers jours d’avril 1945, puis participa à la bataille pour Vienne, la capitale autrichienne.

Le 13 avril 1945, pendant l’attaque sur Shrick, l’unité de Dumitru fut attaquée sur ses flancs par trois chars Panther. Le char de Dumitru fut touché et détruit, Dumitru lui-même étant gravement blessé. Il perdit une jambe des suites de ses blessures. Désormais inapte au service, il ne voulut pas resté inactif et continua de servir en effectuant des tâches administratives pour le 2ème régiment. Durant sa carrière, les hommes sous son commandement détruisirent 39 chars et 13 autres véhicules, Soviétiques ou Allemands selon période. Dumitru lui-même fut crédité d’un total de 6 chars et véhicules détruits, et au moins 6 canons anti-chars. Il reçut l’Ordre de Mihail Viteazu de 3ème classe, la plus importante décoration militaire Roumaine.

Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Ion Dumitru continua à servir dans l’Armée Roumaine en tant qu’instructeur de blindés, avant de prendre sa retraite militaire en 1953.


Auteur: Jan “RayPall” Kozák


Dans une prochaine mise à jour : 'Romanian Royal Badge'

Décal réalisé par Branislav "InkaL" Mirkov


Lire plus:
Remportez le Jaguar IS dans l’événement Sabre de la Justice!
  • 15 février 2024
Regardez la Thunder CUP 2024 et recevez des Récompenses uniques en Twitch Drops!
  • 13 février 2024
Wessex HU.5: L'hélicoptère de Sa Majesté
  • 26 février 2024
The Shooting Range #395
  • 25 février 2024